Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Gend Info n° 402


Gendinfo 402

Juin 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-06-53-32.jpg

Accès rédacteur

Qui est en ligne ?

Nous avons 414 invités et aucun membre en ligne

000 Memogend 2016 association amis gendarmeriePour tout savoir sur la gendarmerie, son histoire, ses missions, ses personnels, la gendarmerie nationale vient de rééditer un petit livret, le MEMOGEND 2016, qui vous apportera toutes les informations utiles sur l’institution. Les Amis de la Gendarmerie vous le font découvrir.

La Gendarmerie nationale est une des plus anciennes institutions françaises. Elle est l’héritière de la « Maréchaussée de France ». La création des brigades en 1720 et l’appellation « Gendarmerie nationale » constituent des dates clés. Le 3 août 2009, la loi n°2009-971 sur la gendarmerie réaffirme, en les actualisant, les principes fondateurs de la gendarmerie et consacre le rattachement de l’institution au ministère de l’intérieur.

Force armée investie d’une mission de sécurité et de paix publiques, appelée à agir aussi bien dans le champ de la police judiciaire que dans celui du maintien de l’ordre ou de l’action militaire, la Gendarmerie nationale réunit toutes les caractéristiques d’une « force de continuité » sur l’ensemble du spectre missionnel de la paix à la guerre, en passant par les missions du temps de crise. Ancrée dans la tradition et le respect de ses valeurs fondamentales, la gendarmerie est une institution moderne qui ne cesse d’évoluer en adaptant son organisation et ses moyens aux missions qui lui sont dévolues.

Forte de plus de 100 000 hommes et femmes, la gendarmerie comprend une diversité de personnels sous différents statuts : 6 732 officiers et 71 794 sous-officiers de gendarmerie, 481 officiers et 4 650 sous-officiers des corps techniques et de soutien de la Gendarmerie, 12 862 gendarmes adjoints volontaires et 3 954 personnels civils. A ces personnels d’active, s’ajoutent 12 500 réservistes opérationnels et un millier de réservistes citoyens, dont l’importance vient d’être soulignée en cette période de crise.

Avec les Amis de la Gendarmerie soutenez et faites connaître la gendarmerie avec le MEMOGEND 2016. Cet ouvrage destiné au grand public, doit permettre à tous de connaître les chiffres-clés tant en organisation, qu’en personnels, budget et équipements.

http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Medias-ou-outils/Publications-Documentations/MemoGend/Memogend-2016

000 dossier 317 association amis gendarmerieLe dossier n° 317 qui paraitra fin février a pour thème les « Territoires et unités territoriales ». Il présentera dans une première partie la problématique des territoires, avec une conclusion magistrale de notre présidente du comité de l’Aveyron, Anne-Marie ESCOFFIER. Dans une seconde partie, notre vice-président Jean-COLIN, présentera les contributions et témoignages fournis par des acteurs de terrain et des responsables de la direction générale.

Avec leurs 36 000 gendarmes, les brigades territoriales constituent le socle du dispositif de sécurité de la gendarmerie, base sur laquelle l’Institution s’est construite dès la fin du XVIIIe siècle. Nous avons choisi d’en faire le thème du dossier. Pour introduire le sujet, sous le titre « les territoires », nous abordons la réorganisation des collectivités locales, réformes complexes, d’application difficile et laborieuse, inachevées pour les communes, et l’intercommunalité mais qui connaît actuellement une accélération significative. Dans sa conclusion, Anne-Marie ESCOFFIER nous expliquera que s’interroger sur les territoires c’est « chercher à comprendre ce qui fait l’identité de la France, cet accord du temps présent avec le temps passé auquel il faut joindre le futur, fruit de réalités et d’expériences bien ancrées dans notre Histoire ». Nous espérons ainsi vous donner quelques clés de compréhension d’un sujet de société essentiel et d’actualité.

La seconde partie du dossier montrera comment, au quotidien, la sécurité des territoires repose sur des unités polyvalentes, ancrées à une circonscription et assurant une présence rassurante au quotidien, 24h/24 et 7j/7. Pour cela, la gendarmerie a adapté son dispositif en organisant tout d’abord l’intervention nocturne, puis en mutualisant le service au sein de communautés de brigades. Ainsi, les brigades territoriales, qu’elles soient autonomes ou regroupées sous forme de brigades polyrésidentielles au sein de communautés de brigades, restent aujourd’hui encore les unités élémentaires du maillage. Le statut des personnels les composant a été adapté (PAGRE, GAV, réservistes). Pour autant, le service de ces unités repose toujours sur la disponibilité du gendarme et sur la concession d’un logement par nécessité absolue de service (CLNAS). Alors que pour tous les agents de l’État, la disponibilité découle du temps de travail, le service du gendarme repose sur une disponibilité de principe avec décompte du temps libre. Ainsi, à travers ce dossier vous retrouverez les fondamentaux de la gendarmerie adaptés au monde d’aujourd’hui et entreverrez la gendarmerie de demain avec le « Brigadier du XXIe siècle ».

000 Régis MourierMonsieur Régis MOURIER, magistrat honoraire, et directeur général de la gendarmerie nationale de mars 1987 à août 1989 est décédé à son domicile de Vannes (Morbihan) le lundi 23 janvier 2017. Il venait d'avoir 83 ans le 1er janvier dernier.

Ses obsèques auront lieu, le vendredi 27 janvier 2017 à 15h en l’église de Notre-Dame-de-Lourdes à Vannes. Les Amis de la Gendarmerie adressent à son épouse Noëlle et à ses enfants Ariane, Arnaud et Céline, leurs très sincères condoléances. Ils gardent en mémoire son témoignage, exprimé en septembre 2012 à l’occasion de la réorientation de notre association, indiquant que cette dernière favorisait « l’ouverture de l’Arme à la société civile ». Par ses interventions répétées auprès de la Maison de la Gendarmerie, nous lui devons l’acquisition du " Relais Moncey". Monsieur Mourier était un homme bon, simple et soucieux du bien être de son prochain

Dans la revue n° 300, numéro spécial de notre revue trimestrielle, consacrée au 80ème anniversaire de l’association, monsieur MOURIER faisait l’éloge de la gendarmerie, indiquant néanmoins que « Son prestige et sa présence dans la nation n’en méritent pas moins d’être mis en valeur ». Aussi disait-il de notre association qu’elle était « à cet égard, par ses assemblées et sa revue, un excellent et original moyen de communication et de promotion… Quant à la revue de l’association, elle se lit avec plaisir et intérêt car elle fait honneur à ses concepteurs. »

Interrogé sur la réorientation entreprise par son nouveau président, le général de division (2s) Pierre DURIEUX, il concluait en disant « je souscris aux orientations actuelles visant à privilégier la visibilité et la communication de la société des « Amis de la Gendarmerie ». Un an après, notre association prenait son nom actuel.

Monsieur Régis MOURIER, membre d’honneur des Amis de la Gendarmerie, était membre de notre comité du Morbihan auquel il a fidèlement adhéré de nombreuses années.

000 Jean Claude PERRIERMonsieur PERIER Jean-Claude, ancien conseiller d'État et directeur général de la gendarmerie nationale et de la justice militaire de 1962 à 1973 est décédé à son domicile de Jard-sur-Mer (Vendée) dans la matinée du 7 janvier 2017.

Né le 22 février 1922 à Uzès (Gard), il est décédé à l'âge de 95 ans. Une cérémonie a eu lieu en l'église de Jard-sur-Mer le mardi 10 janvier 2017. Le général d'armée Jean-Régis VECHAMBRE, inspecteur général des armées – gendarmerie y a représenté le général d'armée Richard LIZUREY, directeur général de la gendarmerie nationale. L'inhumation se fera le jeudi 12 janvier 2017 à 14h30 à Saint-Cyprien-sur-Dordou (Aveyron).

Très attaché à la gendarmerie, il écrivait dans la revue des Amis de la Gendarmerie n° 300 au sujet des gendarmes « Pour avoir dirigé l’Arme de 1962 à 1973, je sais qu’en raison de leur appartenance à la Gendarmerie, ils sont véritablement les soldats de la Loi et les garants de la paix publique. Notamment pendant la décennie où je fus responsable de leur destin, au cours de cette période difficile, ils ont assuré le respect des personnes, la sauvegarde de l’ordre social et le prestige de la Nation, avec une magnifique conscience morale et professionnelle. Je suis heureux de l’occasion qui m’est faite de leur rendre hommage à nouveau ». Les Amis de la gendarmerie saluent celui qui fût membre d’honneur de leur association.

000 lettres 2016 association amis gendarmerieLe siège des Amis de la Gendarmerie a commencé la diffusion des lettres comportant le reçu fiscal pour les cotisations et dons versés en 2016, ainsi que les appels à cotisation pour 2017. Ces correspondances parviendront à leur destinataire dans les prochains jours.

Ce sont près de 12.000 lettres qui sont en cours d’envoi à nos adhérents, afin de les inviter à nous rester fidèles en renouvelant leur adhésion et en s’abonnant à la revue pour marquer leur intérêt à la Gendarmerie. A la faveur de la nouvelle application de gestion GestCom, mise en place en 2015, ces lettres sont personnalisées, selon qu’elles s’adressent à un adhérent simple, à un bienfaiteur ou à une veuve d’adhérent. L’application permet également de s’affranchir du recours à un prestataire extérieur, puisque les lettres sont générées par publipostage et mises sous enveloppe au siège de l’association, avec un tarif préférentiel pour l’envoi postal. Cet envoi en nombre a pu se réaliser grâce à l’implication de notre chargée de projet Catherine LUNET et de nos bénévoles, Michèle MERY, secrétaire générale et présidente du comité de Paris, et Nicole ARTICO du comité de Maisons-Alfort.

Il sera procédé à un envoi complémentaire d’environ 2.000 lettres, au cours de la deuxième quinzaine de décembre, à destination des nouveaux adhérents de décembre, des nouveaux adhérents du dernier quadrimestre 2015 ayant bénéficié de la gratuité cette année, et des ancien adhérent n’ayant pas renouvelé leur adhésion en 2016. A compter de janvier 2017, le siège va se mobiliser, avec le concours d’une équipe de bénévoles, afin de traiter dans les meilleurs délais les milliers de lettres qui arriveront avec le règlement des adhésions et des abonnements à la revue. A cela s’ajouteront 150 à 200 nouveaux adhérents chaque mois.

Il est à noter que les renouvellements d’adhésion, les abonnements à la revue et les dons, pourront être réglés par carte bancaire par l’intermédiaire de la Boutique en ligne. Cette procédure, rapide et sécurisée, est toutefois réservée aux adhérents ayant une adresse email valide enregistrée dans la base de gestion. En outre elle est individuelle et exclusive des autres achats. Alors n’hésitez pas, payez avec votre carte bleue à compter du 1er janvier 2017.

Actualités régionales