Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Qui est en ligne ?

Nous avons 175 invités et aucun membre en ligne

97 1 sainte Genevieve entrée résidence du fort 1Profitant de vacances familiales aux Antilles, le général de division (2s) Pierre DURIEUX, président national des Amis de la gendarmerie, a tenu à aller soutenir directement le comité ultramarin de Guadeloupe qui vient de se relancer sous l'impulsion de son président Bernard LEPORCQ et de son équipe.

C'est ainsi que le 29 novembre 2013 à 11h, il assistait à la cérémonie annuelle d'hommage à Camille MORTENOL, premier polytechnicien fils d'esclaves affranchis et 8ème de sa promotion, l'occasion de rencontrer d'emblée les autorités de Pointe-à-Pitre. Dans l'après-midi il présida une réunion du bureau du comité et procéda aux signatures pour l'ouverture du premier sous-compte bancaire d'un comité. Il rendit également visite aux deux gradés de la brigade de Sainte Rose, et au gendarme mobile blessés par tirs de fusil de chasse dans le dos, la veille de son arrivée en Guadeloupe.

Le 5 décembre le général rencontra le sous-préfet et le maire de Pointe-à-Pitre. Ce jour là, il y avait unemanifestation en ville, ce fut l'occasion d'échanger avec les gendarmes mobiles de l'escadron de Reims qui avaient abandonné un moment leurs patrouilles de sécurisation de la ville de Pointe-à-Pitre pour une mission classique de maintien de l'ordre.

Le 6 décembre, jour de célébration de Sainte-Geneviève à Basse-Terre, fut marqué par une messe célébrée par monseigneur RIOCREUX, évêque de Guadeloupe, puis un discours du colonel Rémy VAGNIER, commandant la gendarmerie et de madame Marcelle PIERROT, préfète de Guadeloupe.

Le soir, un dîner de gala du comité des Amis de la Gendarmerie de Guadeloupe clôtura les festivités. Ce fut une première, très réussie, dans la magnifique résidence du Fort de l'Epée qui domine la Baie de Pointe-à-Pitre, mise à la disposition des Amis de la Gendarmerie par le Conseil général. Cette soirée de prestige fut ponctuée par les discours amicaux du commandant de la gendarmerie, du vice-président du Conseil général et du directeur de cabinet de la préfète.

Des adhérents de Martinique avaient fait le déplacement, ce qui permit d'évoquer la création prochaine de leur comité.