Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

06-2003-01L-030.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 145 invités et aucun membre en ligne

54 diplomes cadetsLe 19 juin 2018, la remise solennelle des diplômes aux Cadets de la Gendarmerie de Meurthe-et-Moselle a réuni de nombreuses personnalités et permis au comité des Amis de la Gendarmerie d’afficher un soutien important à ce dispositif citoyen qui contribue au rayonnement de la gendarmerie nationale.

Organisée par le colonel Gwendal DURAND, commandant le groupement de gendarmerie départementale de Meurthe-et-Moselle, cette manifestation solennelle s’est déroulée au lycée Stanislas, à Villers-lès-Nancy, en présence de madame Florence ROBINE, rectrice de l’académie de Nancy-Metz, rectrice de la région académique Grand-Est, du sénateur Jean-François HUSSON, du général Didier MARCONNET, commandant en second la région de gendarmerie Grand-Est et la Gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Est, du colonel (er) Jocelyn TROUSLARD, président du comité de Meurthe-et-Moselle des Amis de la Gendarmerie, ainsi que des proviseurs des lycées Stanislas et Loritz, établissements au sein desquels sont scolarisés les cadets. Cette remise de diplômes ponctue une année d’activités particulièrement denses, à la réalisation desquelles les Amis de la Gendarmerie ont consacré une part importante de leur dotation de fonctionnement et de communication, après avoir financé l’abonnement, pendant une année, des 25 cadets de la 1ère promotion à la revue trimestrielle de l’association.

Les points forts de cette 2e session ont été tout d’abord la découverte des différentes facettes de la gendarmerie (missions, équipements, principes et moyens d’action) grâce à des démonstrations, la participation à des activités préparées, entre autres, par le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Nancy (PSIG Sabre), par l’escadron de gendarmerie mobile 16/7 de Baccarat et le peloton de surveillance et de protection de la gendarmerie de Cattenom. Il y eut également des exposés, suivis d’échanges, avec les sous-officiers de la brigade de prévention de la délinquance juvénile, mais aussi avec des officiers-élèves de l’école des officiers de la gendarmerie nationale en stage au sein du groupement et avec des officiers de police judiciaire de la brigade de recherches. Enfin, un accueil au sein du régiment de cavalerie de la garde républicaine, au quartier des Célestins à Paris, et dans des brigades territoriales, compléta ces présentations.

Les Cadets firent également la découverte d’autres composantes de la défense nationale et de la sécurité intérieure, grâce à des interventions de sapeurs-pompiers du service départemental d’incendie et de secours de Meurthe-et-Moselle, de policiers, de douaniers et à travers une visite au 516e régiment du Train, à Toul. Ils visitèrent aussi le Sénat, par l’intermédiaire des sénateurs Véronique GUILLOTIN, Jean-François HUSSON et Philippe NACHBAR, ce qui leur a permis d’assister à une séance de débats et de rencontrer le Premier ministre, ainsi que plusieurs ministres. Pour élargir leur champ d’information, ils bénéficièrent d’une présentation, par le préfet de Meurthe-et-Moselle et ses collaborateurs, du fonctionnement de l’État et de la gestion des crises, et eurent une introduction au système judiciaire français et à la procédure pénale, suivie de l’assistance à une audience correctionnelle. Enfin il leur fut fait une approche de l’action publique en faveur de l’égalité des chances.

La formation des cadets prévoyait par ailleurs la participation au devoir de Mémoire, à l’occasion d’une émouvante visite du musée des enfants de troupe du lycée militaire d’Autun. Ils eurent des échanges, marqués d’une grande humanité, avec la famille du gendarme Aimé ROUX, mort pour la France en Indochine, et dont le nom a été donné à la caserne hébergeant le groupement de gendarmerie de Meurthe-et-Moselle. Enfin tous les cadets furent présents en tenue, sur les rangs, au côté des gendarmes, pour les cérémonies du 8 mai 2018, à Nancy. Le programme, créé et éprouvé pendant deux ans par le groupement de gendarmerie départementale de Meurthe-et-Moselle et les officiers de la réserve citoyenne attachés à son état-major, a démontré sa pertinence. Le soutien financier des Amis de la Gendarmerie à cet ambitieux projet est une déclinaison concrète des statuts des Amis de la Gendarmerie, à savoir promouvoir les valeurs portées par la gendarmerie et les transmettre aux jeunes générations, soutenir les gendarmes au service de la population et consolider les liens entre la gendarmerie et la Nation.

Actualités régionales