Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 336

 

revue_336Novembre 2021

Gend Info n° 413


large

Mars/Avril 2020

01-07-19-22.jpg

Accès rédacteur

Qui est en ligne ?

Nous avons 244 invités et aucun membre en ligne

Revue 336Notre revue du 4e trimestre 2021 est en cours de publication. Comme pour la dernière édition, les contraintes sanitaires ont rallongé les délais d’élaboration, puis d’acheminement de notre publication. Nous nous en excusons auprès de nos lecteurs.

Le dossier de cette revue présente la très grande diversité des missions de la Gendarmerie mobile engagée outre-mer, où la Gendarmerie nationale exerce seule la responsabilité de l’exécution des missions de sécurité et de paix publiques sur 98 % de la superficie et 70 % de la population. Unique force mobile prépositionnée, nos gendarmes mobiles sont engagés au quotidien sur tout le spectre missionnel, de la sécurité au quotidien jusqu’au maintien de l’ordre. Ils agissent souvent dans un environnement dégradé et parfois hostile, où les qualités individuelles et la cohésion collective sont essentielles. 

Cette édition vous fait également découvrir le « Centaure », nouveau véhicule blindé de la Gendarmerie nationale qui succèdera prochainement aux VBRG. Il permettra à la gendarmerie mobile de rester un acteur majeur de la paix publique, dans le cadre du schéma national du maintien de l’ordre qui prévoit l’acquisition de matériels nouveaux pour accompagner les adaptations nécessaires à la conduite des opérations de rétablissement de l’ordre. Dans la rubrique « Histoire », le général d’armée (2s) Jean-Régis VECHAMBRE livre son analyse de l’évolution des effectifs des forces mobiles au maintien de l’ordre.

Lettres 2021Les 14 500 courriers, comportant l’appel à cotisation pour 2022 et le reçu fiscal pour les cotisations et dons enregistrés en 2021, ont été envoyées comme chaque année au cours de la semaine précédant Noël. Ces envois comportent deux nouveautés importantes. La première consiste en l'adjonction d'une enveloppe T préaffranchie, permettant aux adhérents payant par chèque de le faire en toute simplicité (pas d'adresse à écrire, pas de timbre) et en sécurité (les enveloppes sont remises au secrétariat par le facteur et non glissées dans la boite aux lettres). La seconde est l'impression du QR code de la boutique sur la lettre, permettant d'aller directement dans la boutique de l'association en scannant le QR Code.

A noter l'offre promotionnelle pour les adhérents qui renouvelleront leur cotisation par la boutique en ligne entre le 1er janvier et le 28 février 2022 en réglant par carte bancaire. Ils bénéficieront d’une réduction de 30 % sur le prix de l’abonnement. L’adhésion + abonnement leur reviendra ainsi à 32 €. Enfin, pour simplifier la gestion financière de la boutique, il ne sera plus possible de régler les commandes et renouvellement d’adhésion par virement bancaire. Source de confusion et absence de lisibilité, ce mode de règlement n’était utilisé en 2021 que pour 55 commandes sur plus de 2000, sachant que dans le même temps, 88 commandes ont été annulées, les clients s’étant trompés entre virement et règlement par CB.

Dossier336Ce dossier vous fera découvrir l’engagement de la vingtaine d’escadrons de Gendarmerie mobile déployés en permanence dans les outre-mer.

La Gendarmerie nationale est seule responsable de l’exécution des missions de sécurité et de paix publiques sur 98 % de la superficie des outre-mer français, en charge de la sécurité de 70 % des 2,8 millions d’habitants qui y vivent, soit 4 % de la population française. La Gendarmerie mobile y est l’unique force mobile en charge du maintien de l’ordre.

Le dossier vous fera découvrir l’étendue souvent méconnue et surprenante des missions de la Gendarmerie mobile outre-mer, ainsi que le contexte parfois difficile et toujours atypique dans lequel les gendarmes exercent leurs missions. C’est également l’occasion de proposer à nos lecteurs une perspective plus large de la situation actuelle des outre-mer et le bureau « Génération des Forces » de la DGGN qui, en particulier, gère la projection des escadrons.

Découvrez donc les missions de protection du centre spatial Guyanais et la lutte contre l’orpaillage illégal, l’intervention dans des conditions dégradées suite au cyclone Irma, l’engagement sur tout le spectre missionnel, de la sécurité publique au maintien de l’ordre, en Martinique, Guadeloupe et à la Réunion, la singularité Mahoraise, l’importance des forces mobiles prépositionnées en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie, et de nombreux autres sujets.

Brève siege présentation Maëla PHILIPPE 2

La décision avait été prise d’organiser le siège national des Amis de la Gendarmerie autour d’un délégué général et de deux assistantes administratives suivant une formation en alternance, le tout complété par des cadres bénévoles, issus du bureau national ou en charge de la boutique. Ce dispositif est désormais complet depuis le 1er septembre avec l’arrivée de Maëla PHILIPPE

Âgée de 20 ans, elle est titulaire d’un BTS « Assurance » et prépare à présent un Bachelor « ressources humaines » en alternance, au sein de l’organisme de formation Icademie. Passionnée d’équitation, elle a déjà fait plusieurs stages ou jobs étudiants et s’est impliquée dans le monde associatif, en particulier dans la recherche de fonds au profit des Restaurants du Cœur.

Nous l’accueillons au sein de notre association et lui souhaitons la bienvenue.

Photo comités orphelins réduiteLes présidents référents des comités orphelins se sont réunis en visio-conférence le 8 novembre 2021 pour dresser un premier bilan des actions entreprises.

Lors de la rentrée de septembre, six cadres de l’association se sont portés volontaire pour assurer les fonctions de président-référent pour les comités qui n’ont pas actuellement de président titulaire et que nous appelons « Comités orphelins ». Ce sont Alain COROIR (comités Digne-les-Bains et de Gap), Michèle MORATO (comités Troyes, Nevers, Argelès-Gazost et Épinal), Liliane GOYCETA (comités Caen et de Chartres), Alain LEFRANC (comités Guéret et de Châteauroux), Michèle MERY (comité Arras) et Francis PITIÉ (comité Montauban).

Un premier échange en visio-conférence entre les présidents-référents et le président national, a montré que des premiers contacts noués avec les adhérents ont permis de réactualiser les données personnelles et d’envoyer les premières lettres d’information, afin de resserrer les liens au sein de l’association. Parallèlement, des relations ont été nouées avec les commandants de groupement pour lancer les premiers projets et identifier des personnes susceptibles d’intégrer les futures équipes. Il a été convenu de continuer à faire circuler l’information au sein du groupe, afin de profiter des expériences et des initiatives de chacun.

Revue 335Notre revue du troisième trimestre 2021 vient d’être diffusée. Comme pour la dernière édition, les contraintes sanitaires ont rallongé les délais d’élaboration, puis d’acheminement de notre publication. Nous nous en excusons auprès de nos lecteurs.

Le dossier de cette nouvelle édition nous fait découvrir les différents moyens de mobilité que la gendarmerie renouvelle ou acquiert, dans une logique de développement durable. Ce dossier particulièrement riche illustre la réflexion opérationnelle proactive de l’Institution, qui cherche à adapter ses moyens à l’évolution des menaces et répondre ainsi aux différentes problématiques de sécurité des Français dans la diversité des territoires, au quotidien comme en situation de crise.

Cette troisième revue de l’année est l’occasion de faire un point de situation sur la stratégie GEND 20.24. En cette année olympique, vous découvrirez également les personnels de la gendarmerie de « l’Armée de champions ». À la fin de la revue, la vie associative relate notre assemblée générale qui s’est tenue à distance en raison de la crise sanitaire. Nous formons le vœu qu’une sortie rapide de cette pandémie nous permettra de retrouver le rythme habituel de nos publications ainsi que la reprise de nos activités associatives.

Brève Dossier photo réduiteAprès avoir longuement présenté les différentes missions de la gendarmerie, s’être attardé à la gestion et à la formation de ses personnels, le dossier de la revue n° 335 d’août sera consacré à la mobilité. Après les soutiens et l’infrastructure, les moyens consacrés au déplacement et à la projection des forces sont ainsi analysés.

Au travers de l’étude des différents moyens de mobilité que la gendarmerie renouvelle ou acquiert, ce dossier particulièrement riche illustre la réflexion opérationnelle proactive de l’Institution pour adapter ses moyens à l’évolution des menaces et répondre aux différentes problématiques de sécurité des Français dans la diversité des territoires, au quotidien comme en situation de crise.

Ce dossier montre comment les moyens de mobilité de la gendarmerie sont passés du statut de simple moyen de locomotion à celui de système d’arme de l’intervention. Il présente, d’une part, les véhicules courants, qui comprennent les véhicules d’intervention des brigades territoriales, les véhicules de liaison et de soutien, les motos et bientôt des VTT à assistance électrique. Il décrit, d’autre part, les véhicules spéciaux destinés au maintien de l’ordre, à la surveillance aérienne, à la lutte contre la grande délinquance routière, et enfin, au soutien logistique.

Les mots du directeur général de la gendarmerie sont suffisants pour nous convaincre de l’intérêt de ce nouveau dossier « Les Amis de la Gendarmerie ont donc eu mille fois raison de consacrer ce numéro aux grands enjeux de la mobilité en gendarmerie. J’espère que vous prendrez plaisir et intérêt à sa lecture pour mieux découvrir cette dimension fondamentale de notre action ! »

Capture décran 2021 08 06 150313Les Amis de la Gendarmerie poursuivent leur politique RH en recrutant une nouvelle assistante administrative dans le cadre d’un contrat de formation en alternance. Une seconde employée viendra compléter le dispositif début septembre.

La décision avait été prise d’organiser le siège national des Amis de la Gendarmerie autour d’un délégué général et de deux assistantes administratives suivant une formation en alternance, le tout complété par des cadres bénévoles, issus du bureau national ou en charge de la boutique. Ce dispositif sera complet dès la rentrée de septembre.

Nous avons déjà accueilli, le 1er juillet 2021, une première assistante en la personne de Coralie BLANCHON. Âgée de 20 ans, elle est titulaire d’un BTS « Support à l'action managériale » et prépare à présent un Bachelor « ressources humaines » en alternance, au sein de l’organisme de formation Icademie. Elle a déjà fait plusieurs stages ou jobs étudiants, dont deux stages d’assistant-manager, et a contribué à l’organisation d’un salon. Elle sera donc prête à participer à la préparation d’un prochain congrès. Outre ses compétences en bureautique et ses aptitudes pour le travail administratif, elle fait de l’équitation et possède le galop 1 et 2.

Photo Siège réduiteAprès plus de deux mois de travaux, les employés du siège national et les cadres bénévoles des Amis de la Gendarmerie travaillant en son sein, ont pu prendre possession des locaux rénovés.

Le chantier majeur qui a bouleversé le service du siège durant plusieurs semaines et occasionné la fermeture temporaire de la boutique et des retards dans le traitement des dossiers, s’est enfin achevé. Il offre des locaux plus fonctionnels, plus accueillants et plus sécurisés. Le secrétariat s’est installé dans des bureaux refaits, bénéficiant d’un réseau informatique rénové. La boutique s’est installée dans des locaux plus fonctionnels, avec un stockage amélioré. Enfin, les conditions de travail et d’accueil bénéficient d’une cuisine et de sanitaires refaits à neufs.

Le déménagement puis le réemménagement ont permis de faire le tri de nombreuses archives, permettant de mesurer la grande capacité de la déchiqueteuse du secrétariat. Notre délégué général, qui a suivi le chantier de bout en bout, multipliant les initiatives pour optimiser les travaux, a profité de ce grand nettoyage pour mettre en place de nouvelles procédures afin d’optimiser le travail de chacun.

Le siège est fin prêt pour accueillir les visiteurs à la rentrée de septembre, avec son délégué général, ses deux nouvelles assistantes administratives en contrat d’alternance et ses cadres bénévoles.

Photo visioDepuis le début de l’année 2021, des visioconférences hebdomadaires ont été mises en place pour favoriser les échanges d’information entre les responsables des bureaux des comités et l’équipe nationale.

Des visioconférences hebdomadaires avaient été instaurées en décembre 2020, à l’issue de l’assemblée générale à distance du mois de novembre, principalement pour faciliter la gestion administrative et comptable des comités. Ces « rencontres du mercredi » sont devenues des espaces virtuels d’échange entre les échelons locaux et l'échelon national. Elles constituent un lieu de partage d'informations et servent à mieux se connaître entre cadres des Amis de la Gendarmerie.

Réunissant de petits groupes d’une douzaine de participants, elles permettent aux présidents et trésoriers de comité de poser des questions au président national, au délégué général, aux membres du Conseil d’administration ou aux délégués intercomités. Elles sont l’occasion de tester de nouvelles idées, d’émettre des suggestions, de déceler des difficultés, afin d’améliorer le fonctionnement de l’association. Mais surtout, ce sont des sourires et des témoignages de sympathie qui favorisent la cohésion.

Photo equipe nationale réduiteA l’occasion de leur assemblée générale 2021, les Amis de la gendarmerie ont élu ou réélu huit membres de leur Conseil d’administration et renforcé la commission rayonnement.

Dans le cadre du renouvellement en 2021 du conseil d’administration, huit postes étaient à pourvoir, six liés au renouvellement par tiers et deux consécutifs à la démission de Guy CORREA, trésorier général et Nicole ARTICO, trésorière générale adjointe, qui avaient annoncé leur départ de longue date pour des raisons personnelles.

Cinq administrateurs qui se représentaient ont été reconduits. Il s’agit de Jacques LEMOINE secrétaire général et président du comité 60-2-Senlis, de Michèle MERY secrétaire générale adjointe et présidente du comité 75-1-Paris, de Jacques CHARLOT président du comité 51-2-Reims, d’Alain LEFRANC président du comité de 72-1-Le Mans et de Jacky LAMBERT délégué intercomités pour les Pays-de-la-Loire.

Trois nouveaux membres ont rejoint le conseil d’administration. Ce sont Jacques HEBRARD vice-président du comité 73-1-Chambéry et correspondant départemental pour la Savoie, qui devient 3e vice-président national et qui rejoint la commission rayonnement, Marc SAMPO trésorier du comité 94-1-Val-de-Marne qui prend les fonctions de trésorier général adjoint et Michel CHAIX président du comité 84-1-Avignon.

Actualités régionales