Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 321

 


vignetteFévrier 2018

Gend Info n° 401


Gendinfo 401

Janvier 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

02-2003-19-173.jpg

Accès rédacteur

Qui est en ligne ?

Nous avons 142 invités et aucun membre en ligne

000 Villes marainesA la faveur de la remise du trophée des villes marraines le 4 avril 2018 au quartier des Célestins de la Garde Républicaine, les Amis de la Gendarmerie, représentés par madame Catherine FERIOLI-GAVENC, administratrice et directrice de la communication, ont pris l’initiative de se rapprocher de l'Association des Villes Marraines.

Comme mentionné sur son site Internet http://www.villes-marraines.org, l’association des villes marraines est l'expression institutionnelle du soutien moral de la Nation à ses forces armées. En 2018, elle réunit 150 collectivités territoriales, communes et départements, qui parrainent une unité opérationnelle des forces armées. Ce dispositif de parrainage concerne également la gendarmerie à travers deux vedettes et six patrouilleurs de la gendarmerie maritime, les trois régiments de la garde républicaine et trois escadrons de gendarmerie mobile du groupement blindé de la gendarmerie nationale.

Le projet de rapprochement de notre association avec l’AVM se traduira de trois manières. Tout d’abord, à travers notre présence à la remise annuelle du trophée du parrainage de l’association des villes marraines, il s’agit de nouer des contacts avec les responsables de l’association pour leur faire connaître les Amis de la Gendarmerie. Il convient ensuite, en liaison avec la DGGN, d’approfondir le périmètre des unités de gendarmerie concernées et d’abonner gratuitement à la revue des Amis de la Gendarmerie, l’association des villes marraines et les villes marraines d’une unité de gendarmerie. Enfin, il est envisagé de mettre en relation les comités concernés avec les unités de gendarmerie et les villes marraines, pour les inviter à développer des actions communes, puis de favoriser le développement de ce concept, avec les comités et les unités de gendarmerie qui le souhaiteraient.

000 reunion bureau 12 02 18Le bureau national des Amis de la gendarmerie s’est réuni le lundi 12 février 2018 afin de faire un point budgétaire sur l’exercice 2017 et pour arrêter les modalités du congrès 2018.

Comme chaque mois, le bureau de l’association se réunit dans le cadre de la gestion courante de l’association, principalement pour suivre l’évolution des effectifs, l’exécution du budget et, plus généralement, l’exécution des délibérations prises par le conseil d’administration et les assemblées générales. La réunion du mois de février, portait plus particulièrement sur l’examen du budget 2017, tel qu’il a été exécuté, puisque les remontées d’information des comités sont a présent toutes intégrées dans l’outil comptable de l’association et que l’ensemble des factures 2017 est en cours de règlement. Le bilan définitif sera fait dans les tous prochains jours, en vue d’une communication au conseil d’administration du mois de mars. L’impact budgétaire des hypothèses retenues pour l’évolution des adhérents et des abonnés à la revue en 2018 et 2019 a été évalué, il sera intégré dans les prévisions budgétaires. Le bureau a validé le principe de l’autonomie budgétaire de la boutique et arrêté le montant de son fonds de roulement.

Au plan des effectif, trois présidents de comité ont décidé de quitter leurs fonctions dans l’Allier, l’Oise et le Loir-et-Cher, tandis que cinq autres sont en cours de nomination, dans l’Oise, le Loir-et-Cher, le Cher et le Rhône, tous dans le cadre de la démultiplication des comités. Le président honoraire, le général de division (2s) Pierre DURIEUX, en charge de la préparation du prochain congrès national, a fait un point sur l’avancement des travaux et présenté le projet de note d’organisation. Le sondage préparatoire au congrès a été validé par le bureau et transmis le jour même à l’ensemble des présidents de comité. Enfin, le bureau a validé les propositions formulées par les échelons locaux de la gendarmerie de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, concernant l’utilisation des fonds mobilisés au profit des gendarmes de ces deux îles, consécutivement au passage du cyclone Irma.

000 congres 2018Selon la règle de l’alternance Paris-Province, le congrès de 2018 se tiendra au centre national d’entrainement des forces de la gendarmerie (CNEFG) de Saint-Astier. Afin de tenir compte de la disponibilité des hébergements de l’école, le choix s’est porté sur le week-end des 12 et 13 mai 2018.

Cap sur le Sud-ouest et la Dordogne, notre congrès se tiendra dans un des nombreux centres de formation continue de la gendarmerie qui est le thème du dossier de la revue n° 321 de février 2018. Nous remercions le colonel Stéphane BRAS et toute son équipe de nous accueillir au CNFEG, dont les capacités hôtelières (1100 stagiaires/jour) seront largement à notre disposition pendant ce week-end de mai 2018 qui clôturera une semaine de  deux jours fériés.

Le conseil d’administration du 26 octobre 2017 a validé le programme du congrès qui sera  organisé selon les errements antérieurs et conformément aux statuts et règlement intérieur. Un sondage auprès des comités sera fait au cours du mois de février, afin de recueillir les intentions de participation des délégués. La note d’organisation annuelle sera diffusée au mois de mars prochain. Les inscriptions seront closes le 10 avril 2018.

Conformément aux statuts et au règlement intérieur, la présente brève et l’information figurant dans la revue, valent annonce préalable du congrès. Les candidatures au conseil d’administration devront parvenir au siège avant le 20 avril 2018. Il est rappelé que l’assemblée générale est composée des administrateurs, des délégués inter-comités et de délégués envoyés par les comités et représentant les adhérents. Des accompagnateurs pourront assister au congrès dans les mêmes conditions que les années passées.

La journée du vendredi 11 mai 2018 sera consacrée à l’accueil en fin d’après-midi, à la réunion du bureau, puis du conseil d’administration de 16h à 19h. La soirée sera libre ou donnera lieu à des réunions à thème.

Le congrès proprement dit débutera le samedi 12 mai 2018 au matin, avec l’ouverture du congrès suivie d’une présentation du CNEFG et la visite par groupe des installations. A l’issue du déjeuner, l’après-midi débutera par une réunion des délégués, puis se poursuivra par l’assemblée générale ordinaire, avec la présentation des rapports d’activité et financier, suivie des élections au conseil d’administration. Ce dernier se réunira en soirée pour l’élection du bureau. Après le dîner, une soirée avec animations festives aura lieu au mess.

Le dimanche 13 mai s’ouvrira par une réunion des délégués suivie d’une pause, avant la clôture officielle du congrès. Cette cérémonie comprendra successivement : le discours de clôture du président national, les interventions des autorités, le discours du directeur général ou de son représentant, la remise de médailles, la cérémonie d’hommage aux morts et enfin le cocktail ou déjeuner de clôture.

000 cap3000Signe d’une communication soutenue visant à faire connaître et faire apprécier la Gendarmerie nationale, le compte Twitter national de l’association passe le cap des 3000 abonnés.

Avec 9057 tweets mis en ligne depuis son lancement en 2013, le compte Twitter des Amis de la Gendarmerie https://twitter.com/amisgendarmerie a passé le cap des 3000 abonnés le 4 février 2018. Ce compte a vocation à présenter l’activité de la gendarmerie au quotidien, en relayant des articles de la presse en ligne et des retweet du site officiel de la gendarmerie. Il renvoie également aux brèves de l’association, publiées sur le site internet des Amis de la Gendarmerie.

Les Amis de la gendarmerie sont également présents sur Facebook, à travers leur page nationale https://facebook.com/AmisGendarmerie animée par les adhérents du comité de Paris-Junior. Celui-ci relaye les publications mises en ligne par les groupements de gendarmerie sur leur page Facebook propre. Lancée le 1er octobre 2017, la page compte déjà 508 likes et 534 followers. Par ailleurs de nombreux comités disposent de leur propre page Facebook.

000 revue 321A deux mois du congrès 2018 qui se tiendra au centre national d’entraînement des forces de la gendarmerie (CNEFG) de Saint-Astier, la revue n° 321 du mois de février aura comme thème de dossier la formation continue, avec quelques pages sur l’histoire du CNEFG.

La formation continue est un thème majeur dans l’évolution de notre société. Le dossier de la revue de février nous montrera comment cette « quête de l’impossible » a évolué, depuis le siècle des Lumières jusqu’à l’époque contemporaine. Il présentera la multiplicité des dispositifs de formation, tant dans les entreprises que dans la fonction publique. Pour autant, devant un système jugé inefficace et confus, une réforme est envisagée pour 2018. Elle se présente comme « une cure de jouvence à haut risque ». De nombreux exemples en France comme à l’étranger, nous indiqueront les multiples pistes actuellement explorées, pour en faire un outil de développement et de lutte contre le chômage.

Au sein de la Gendarmerie la formation continue est un levier de la conduite du changement. Pour les officiers, elle prévoit de constantes mises à jour pour former des chefs performants et en phase avec la société. Pour les sous-officiers, elle jalonne l’avancement et la formation de spécialistes. Des centres de formation à la police judiciaire, la sécurité routière, la sécurité publique, le maintien de l’ordre et à de nombreux autres du domaine d’excellence de la gendarmerie, lui sont dédiés.

Cette revue présentera également la gendarmerie de l’armement et le commandement spécialisé pour la sécurité nucléaire. Des pages très concrètes, évoqueront l’activité des unités. Enfin, il sera question des jeunes au sein de l’association et de la préparation du prochain congrès de mai 2018. Le supplément consacré à la vie du comité a dû être allongé, afin de s’adapter au développement des actions des Amis de la Gendarmerie.

Actualités régionales