Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Gend Info n° 402


Gendinfo 402

Juin 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

10-2003-07-066.jpg

Accès rédacteur

Qui est en ligne ?

Nous avons 157 invités et aucun membre en ligne

000 ecole militaire association amis gendarmerieJeudi 14 octobre 2015, le général de division (2s) Pierre DURIEUX, a participé avec le Trèfle à la réunion du comité national d’entente, présidé par le général de corps d’armée (2s) Dominique DELORT, président de la Saint-Cyrienne.

Le comité national d’entente, rassemble une cinquantaine d’associations militaires et patriotiques, aussi diverses que les anciens élèves des grandes écoles militaires, les anciens enfants de troupe, les réservistes, les associations d’armes ou régimentaires, les associations d’amis et, bien entendu, les diverses associations d’anciens combattants et de blessés de guerre. Il représente ainsi très largement le monde associatif militaire et patriotique.

Son président, le général de corps d’armée (2s) Dominique DELORT, souhaitait faire un tour d’horizon sur la problématique des associations professionnelles nationales de militaires (APNM), dont la création a été autorisée par la loi du 28 juillet 2015 qui a permis aux militaires d’active de se réunir en association, pour préserver et promouvoir les intérêts des militaires en ce qui concerne la condition militaire. Notre président, le général de division (2s) Pierre DURIEUX, nous a représenté, en contribuant largement, avec le représentant de l’Épaulette, à la compréhension de ce sujet par tous les participants.

Le nouveau cadre législatif a clarifié le droit d’association des militaires : les instances de concertation et les APNM pour la défense de la condition militaire, les autres associations étant recentrées sur leur objet propre : le resserrement des liens entre retraités, réservistes et militaires d’active, le soutien des veuves et des orphelins, la cohésion entre membres d’un corps ou d’une arme, ou le rayonnement.

Actualités régionales