Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

06-2003-01L-030.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 115 invités et aucun membre en ligne

47 33e rencontreLe 12 novembre 2017, plus de quatre vingt personnes avaient fait le déplacement  pour assister à la réunion organisée par le comité lot-et-garonnais, au restaurant de l'hippodrome d'Agen-la-Garenne. Ce fut l'occasion pour son  président de dresser un bilan de l'année, avant de laisser la parole au commandant de groupement de gendarmerie pour une présentation des projets aboutis et de ceux actuellement en cours.

En préambule, le capitaine (R), Philippe BRUNOT, président du comité qui accueillait pour l'occasion le colonel TOUAK, commandant le groupement de gendarmerie départementale, madame Françoise LAURENT conseillère départementale, ainsi que les présidents des associations départementales UNPRG et FNRG, tint à remercier le président de l'hippodrome pour la mise à disposition des moyens nécessaires à l'organisation de cette 33ème rencontre du comité. Il poursuivit ses propos en présentant le nouveau bureau, réorganisé suite aux départs de Claude LOZANO, René FESSEMAZ et Jean-Pierre BIENVENU, auxquels il adressa ses remerciements pour leur engagement sans faille aux côtés des présidents successifs. Après avoir présenté les deux nouveaux arrivants, Serge ARMAND et Bertrand CARDINET, délégués de proximité pour la compagnie de Marmande, il remit à Patrick PETIT, porte drapeau depuis 10 ans, un diplôme d'honneur signé du président national. Il exprima par ailleurs sa satisfaction de voir le comité grossir, puisque 48 adhérents l’ont rejoint depuis la 32ème rencontre, portant le nombre d'adhérents à plus de 200, ce qui est de bon augure pour le nombre d'actions de soutien envisagées au profit des gendarmes du Lot-et-Garonne. Il rappela que désormais, le règlement de la cotisation annuelle pourra se faire par carte bancaire via internet, ce que préconise le président national. Concernant le bilan financier du comité, il est excellent et les comptes ont permis la concrétisation d'actions de communication et de dotation des unités, hors dotation, pour un montant de 1460 euros. Avant de céder la parole au colonel TOUAK, il offrit à ce dernier une cravate imprimée des Amis de la Gendarmerie en guise de remerciements pour son soutien à l'association, concluant ses propos par une incitation faite à chacun de continuer à la soutenir.

Le colonel TOUAK qui anima la deuxième partie de la réunion, remercia tout d'abord le comité pour son engagement auprès des gendarmes et des familles au cours des deux années écoulées et félicita ensuite le président pour sa promotion, à compter du 1er décembre 2017, au grade de chef d'escadron de réserve. Puis, il  poursuivit son propos en informant l'auditoire des grands chantiers arrivés à leur terme et de ceux actuellement en cours. Au niveau opérationnel, il évoqua l'optimisation des implantations territoriales, grâce à la mise en œuvre de la réorganisation territoriale et la suppression de la compagnie de Nérac, opération qui a pour effet d’augmenter le nombre de militaires en unités territoriales et de professionnaliser davantage les PSIG par un transfert de personnels sous-officiers. Concernant l'immobilier, trois projets de construction de casernes sur les communes de Tonneins, Laplume et Fumel ainsi que la restructuration de la caserne de Valence d'Agen sont validés par le ministère de l’intérieur et la DGGN. Au total 30 % des militaires et leurs familles verront leurs conditions de vie nettement améliorées dans les mois à venir.  Enfin, au niveau de l'innovation opérationnelle, il existe désormais une brigade de gendarmerie d'engagement (BGE) qui, en mutualisant les moyens consacrés à l’intervention, permet de renforcer la sécurité des militaires en patrouille par l’ajout d’un réserviste opérationnel. Cette configuration autorise aux unités un repos physiologique journalier et libère des marges de manœuvre pour les échelons de commandement subordonnés, CCB et commandants de compagnie. L'objectif est qu’elle soit, pour l'essentiel, dédiée au contact avec la population, à la prévention de proximité, s’inscrivant ainsi totalement dans l’esprit de la police de sécurité du quotidien souhaité par le Président de la République. Ce dispositif qui recueille l'adhésion de tous, obtient des résultats tangibles. A l’issue de cette présentation passionnante, tous les membres et invités se retrouvèrent pour un délicieux repas au cours duquel ils purent observer les courses hippiques en cours. Ce moment de convivialité fut l'occasion de nombreux et fructueux échanges, en toute simplicité.

Actualités régionales