Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

09-2003-06-013 .jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 296 invités et aucun membre en ligne

03 2 barbecuePour marquer l’implantation de la compagnie de gendarmerie de Montluçon dans ses nouveaux locaux sur les hauteurs de Buffon, le comité local des Amis de la Gendarmerie a souhaité offrir un matériel original, non prévu et non budgété sur les lignes classiques de dotation, destiné à favoriser la vie en caserne.

Pour que les hommes et les femmes du groupe de commandement de la compagnie, de la brigade de recherches et du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG), puissent s’offrir des moments de convivialité, y compris avec les familles, une fois les beaux jours arrivés, le comité a offert un gros barbecue familial à gaz. Si les espaces verts et plus généralement les espaces de vie, étaient absents dans les anciens locaux du centre-ville, les gendarmes sans nul doute profiteront dès le printemps prochain de beaux espaces et d’une belle logistique à Buffon.

C’est un beau témoignage également que la commandante de compagnie Ondine LAOLÉ a offert aux adhérents du comité, en les conviant à une visite du casernement, des locaux occupés seulement depuis quelques semaines et non encore inaugurés officiellement. Profitant de la présence de l’ensemble des membres du PSIG Sabre, les adhérents ont bénéficié en prime, d’une présentation très détaillée du nouvel armement, sous la responsabilité de son commandant l’adjudant-chef Cédric BERNARDO. Une collation a favorisé les échanges entre adhérents et personnels d’active, en présence de la députée de Montluçon, très intéressée par les explications et qui elle aussi, apporte tout son soutien à la gendarmerie.

63 reunionLe 8 décembre 2018, le comité du Puy-de-Dôme a renouvelé son traditionnel déjeuner-rencontre en se réunissant, pour la 9e année consécutive, au Royal-Saint-Mart de Royat.

Au cours de la réunion-bilan, à laquelle participait une trentaine de membres, le lieutenant-colonel (er) Guy Bonnafous, président du comité, remercia les présents ayant bravé les barrages de gilets jaunes, puis fit un compte-rendu du congrès national de Saint-Astier, avant d'aborder les problématiques spécifiques au comité. Ce dernier, en dépit du recrutement de deux nouveaux membres en cette fin d'année, continue à perdre des effectifs, essentiellement par décès, mais aussi pour non-renouvellement des cotisations. Il exprima aussi le souhait de trouver des volontaires pour prendre des responsabilités afin de mieux structurer le comité. Une minute de silence a ensuite été observée, en hommage aux six adhérents décédés au cours de l'année 2018 : les docteurs François DUALE et Georges MIOCHE, le colonel de gendarmerie (er) Michel DUCHEZ, le professeur Jean BELIN, ancien chef du service de médecine interne à l'Hôtel-Dieu, le colonel de réserve Jacques AMOUROUX et Serge BAGEL, ex-président de la chambre des métiers du Puy-de-Dôme. Le colonel BELTRAME a été associé à ce témoignage de respect.

En dépit d'une situation opérationnelle tendue, au regard des diverses manifestations sur le département, le général Philippe OTT, adjoint au commandant de la région Auvergne-Rhône-Alpes et commandant le groupement du Puy-de-Dôme, a pu se libérer pour expliquer aux personnes présentes le rôle majeur de la gendarmerie dans le contrôle de la situation, tant au niveau national, avec notamment l'engagement exceptionnel de 12 VBRG dans la capitale, qu'au niveau départemental, où tous les effectifs de la gendarmerie, y compris ceux affectés dans des postes de soutien, étaient sur le pont. Cette mobilisation a permis de faire face efficacement aux impératifs du maintien de l'ordre public sur les différents points chauds du secteur. L'intensité des applaudissements et les remerciements spontanés des participants quand il a quitté la salle de réunion, ont parfaitement traduit l'intérêt suscité par cette intervention d'une brûlante actualité et la volonté de tous de témoigner un soutien appuyé à la gendarmerie en ces circonstances difficiles. Un repas particulièrement convivial a clôturé cette réunion riche d'enseignements et d'amitié.

15 reunion 2018Le 28 juin 2018, le comité du Cantal des Amis de la Gendarmerie s’est réuni, pour son bilan annuel, au mess de l'escadron d'Aurillac, en présence du colonel Emmanuel GUILLOU, commandant du groupement de gendarmerie départementale du Cantal et du capitaine Jean-François MONO, commandant de l’escadron départemental de sécurité routière.

Cette réunion fut l’occasion de rassembler une trentaine de membres, de faire le point sur l’année écoulée et d’envisager ensemble les projets futurs, comme, par exemple, une visite du peloton motorisé de Saint-Flour cet automne, ainsi que l’organisation d’une galette des rois prévue début janvier 2019. Le comité a aussi fait le constat de sa belle santé et de son dynamisme. Cette année il a passé la barre symbolique des 100 adhérents, sous l'impulsion du jeune président Jean-Sébastien BONHOMME et de son équipe habituelle, Philippe CHATELAIN et Dominique RESLINGER. A cette occasion, Yves CHEYMOL a été désigné comme correspondant du secteur Nord-Cantal.

En deuxième partie de réunion, les participants ont fortement apprécié l’intervention de grande qualité du major Éric BARTEN de l’escadron de sécurité routière, qui a rappelé les bons comportements routiers à adopter, grâce notamment à un test du code de la route. Le colonel Emmanuel GUILLOU a conclu cette réunion en présentant les orientations et les contraintes actuelles de la gendarmerie, tant au plan national que départemental. Ce rassemblement annuel s’est terminé par un repas convivial, pris au mess de l’escadron que nous remercions pour sa belle prestation.

63 ggdA l'initiative du comité du Puy-de-Dôme, les Amis de la Gendarmerie et les représentants des associations (FNRG, UNPRG, SMLH et ANOCR), soit une cinquantaine de participants, ont été réunis le 12 juin 2018 à Clermont-Ferrand, pour découvrir, à l‘invitation du commandant de groupement et adjoint au général commandant la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes, une gendarmerie résolument tournée vers l‘avenir.

Pour leur réunion de printemps, les adhérents du comité du Puy-de-Dôme étaient venus découvrir les évolutions du service et les matériels nouveaux équipant les unités de gendarmerie. Ils furent accueilli chaleureusement, ainsi que les membres des autres associations qu'ils avaient associés, pour assister à une présentation exhaustive des missions de la gendarmerie par le général OTT, qui livra une conférence passionnante d‘une heure et demie. Un sympathique café d‘accueil leur fut servi en début de séance, ce qui permit à chacun de faire connaissance avec l‘ensemble des invités. Au cours de cet exposé, tous purent se faire une idée des évolutions qui ont marqué l‘institution et notamment les avancées techniques récentes qui les ont accompagnées.

A l‘issue de cet exposé, les adhérents répartis en trois groupes, rejoignirent différents ateliers animés par des militaires du groupement où ils purent découvrir, souvent de façon dynamique, les modes d‘action du PSIG sabre, de l‘EDSR ainsi que l‘utilisation performante du nouveau système personnalisé NEOGEND, avec ses fonctionnalités à partir d‘une tablette ou d‘un smartphone, dont sont dotés tous les personnels. Au terme de cette matinée bien remplie, les visiteurs partagèrent un repas en commun au cercle mixte, dans une ambiance de convivialité et d‘amitié, autour de valeurs partagées. Les Amis de la Gendarmerie remercient le général Philippe OTT, le chef d‘escadron Patrick CALVAING, l‘adjudant VARGAS et toux ceux qui se sont investis pour que cette rencontre soit un succès.

63 nouveau cdrLe 2 décembre 20017, les Amis de la Gendarmerie du Puy-de-Dôme, recevaient le colonel Philippe OTT, nouveau commandant du groupement de gendarmerie départementale du Puy-de-Dôme et adjoint au commandant de la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes. Ce dernier, en présence des nombreux adhérents, fit le point sur l'évolution de la délinquance et annonça les défis à relever pour l'avenir.

C'est au Royal-Saint-Mart à Royat, que le comité du Puy-de-Dôme avait convenu d'organiser sa réunion d'automne, pour dresser un bilan de l'année écoulée et livrer un état des lieux des trois dernières années. Après avoir remercié les personnes présentes, le président insista sur le niveau préoccupant des adhésions, lié à la fois aux nombreux décès survenus et au non renouvellement de cotisations, malgré les relances effectuées.  Passé ce constat il fit observer une minute de silence en hommage aux quatre adhérents disparus cette année, Jacques DERRIEN, vice-président du comité, le docteur Pierre-Anselme TAILLANDIER, le colonel honoraire de réserve Denis BOUVIER et Roland LAVAUT, journaliste retraité. Il résuma ensuite les travaux du congrès national de l'association et conclut en faisant part des résultats de la collecte réalisée au profit des gendarmes touchés par le cyclone IRMA, qui s'est élevée à 10.000 euros.

Invité à prendre la parole, le colonel Philippe OTT remercia tout d'abord l'association pour le soutien apporté aux unités, puis, après s'être présenté à l'assemblée, il fit part brièvement de son parcours de carrière. Il expliqua ensuite, dans un discours à la fois clair et convaincant, quels étaient les défis à relever pour les unités du groupement, dans le domaine du renseignement et celui de la lutte contre les atteintes aux biens qu'il considère comme étant prioritaires. Sur ce dernier point, il cibla plus particulièrement les cambriolages, touchant les particuliers et les petits commerces de la périphérie clermontoise, les considérant comme un véritable fléau. Il évoqua par ailleurs son intention de porter son action sur la police de sécurité du quotidien, la dotation de nouveaux matériels informatiques et, dans le domaine de la police judiciaire, en liaison avec le parquet, de trouver les moyens d'alléger la procédure pénale et de forfaitiser les infractions mineures. Un agréable déjeuner clôtura cette réunion riche d'enseignements.

Actualités régionales