Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 328

 

revue 328Novembre 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-07-19-22.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 332 invités et aucun membre en ligne

61 3 RéunionDans une salle mise à disposition par la mairie, les adhérents du comité de Domfront-en-Poiraie se sont réunis vendredi 20 décembre 2019, afin de faire connaissance et d’échanger sur les futures actions.

Au cours de cette réunion, le président du comité Yvon DAGUET et le trésorier Marc BOUTIGNY, accompagnés de Pierre ROBIN ont eu à cœur de présenter, à l’aide d’un diaporama adapté, l’Association Les Amis de la Gendarmerie. Ils ont précisé leur engagement concret et commun dans une prochaine action de soutien à la brigade de recherches, ainsi que deux grands projets que le bureau souhaite initier et organiser avec tous les adhérents. À l’issue de la soirée, l’ensemble des personnes présentes ont pu partager un moment de convivialité.

50 3 prevention seniorsUne réunion de sensibilisation organisée par la compagnie de Coutances dans la Manche, a eu lieu le lundi 18 novembre 2019 au sein des locaux de la mairie de Cérences. Le but de cette rencontre était de sensibiliser les personnels de soins à domicile (cabinets infirmiers et agence ADMR) sur les vols, agressions et autres escroqueries commis au préjudice des personnes âgées (VAPAG).

Après avoir présenté l’organisation territoriale de la gendarmerie, le chef d’escadron Vincent BARAND, commandant la compagnie de Coutances, expliqua les possibilités d’interaction en matière de recueil des renseignements et surtout le relais efficace que les personnels de soins à domicile peuvent constituer, afin de renforcer la prévention au bénéfice des seniors. Ces professionnels sont en effet amenés à côtoyer très régulièrement des personnes vulnérables dans le cadre de leurs activités.

À cette occasion, Régis GOUPILLOT, président du comité, et Bruno PLAINE, trésorier du comité, remirent 600 des 2000 dépliants de prévention contre les VAPAG, conçus par la compagnie de Coutances et financés par l’association les Amis de la Gendarmerie. Ce fut l’occasion de présenter aux participants et à la presse le comité de Coutances des Amis de la Gendarmerie, nouvellement créé. Notre association a pour vocation principale de faire connaître, faire apprécier et soutenir la gendarmerie nationale, au sein de la société civile. Si vous partagez les valeurs de la gendarmerie, rejoignez-nous au sein de l’association, les membres du comité et les adhérents pourront vous parrainer.

14 3 Port en BessinLe mardi 17 décembre 2019 avait lieu la première action de soutien au profit de la brigade territoriale de Port-en-Bessin. Près d’une trentaine de personnes avaient répondu à l’invitation, pour une action de remise de matériels, hors programme de dotation, par les Amis de la Gendarmerie de Bayeux dans le Calvados.

Présidée par Bernard DELESCAUX, cette action à laquelle participaient le chef d’escadron Julien MERCIER, commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Bayeux, le capitaine Thierry ANNAERT, commandant de la communauté de brigades de Courseulles-sur-Mer, l’adjudant-chef Alexis DEVICK, commandant de la brigade de Port-en-Bessin et les personnels placés sous son commandement, fut un succès. Des élus départementaux et locaux, des présidents d’associations, Liliane GOYCETA, administratrice nationale des Amis de la Gendarmerie, déléguée inter-comités Calvados-Manche-Orne et représentante du comité de Caen, des adhérents du comité de Bayeux assistaient également à cette remise de matériels.

Le lot remis à l’unité était composé d’un lecteur DVD et d’un casque destinés à faciliter l’accueil et la communication avec les mineurs lors de leurs auditions, de deux paires de cuissardes pour les investigations sur l’estran, d’un étui pour le port du pistolet à impulsions électriques sur un gilet tactique et d’une caméra à vision nocturne. C’est en partie grâce à toutes les adhésions et notamment celles de nos membres bienfaiteurs et mécènes que les comités peuvent œuvrer ainsi au profit des unités de gendarmerie. À l’issue des remerciements, le commandant de brigade convia tous les participants à un moment de convivialité, afin d’échanger autour de quelques boissons et viennoiseries offertes par l’un de nos adhérents. Toutes les personnes ayant pris part à cette sympathique manifestation témoignèrent de par leur présence, leur attachement, leur sympathie et leur respect envers nos gendarmes. C'est un encouragement pour ces derniers de voir qu'ils sont appréciés et qu'ils sont soutenus par Les Amis de la Gendarmerie, dont la particularité est d’œuvrer, non pas pour ses adhérents, mais pour la gendarmerie dans son ensemble. N’hésitez pas à nous rejoindre sur « www.amis-gendarmerie.com ».

61 1 AddictionsLe 13 décembre 2019, Le comité d’Alençon des Amis de la Gendarmerie a organisé une soirée d’information sur le thème de la prévention et de la détection des comportements addictifs à Lonrai dans l’Orne. Une intervention appréciée pour la qualité du message délivré.

À l’initiative des responsables du comité Jean-Marie YVARD, Henri BELLOCHE, Nathalie DOULEY, Francis FONTAINE et en particulier de son vice-président Michel HILLION, formateur relais antidrogue et adjudant- chef de gendarmerie, cette action de prévention a pu se dérouler dans d’excellentes conditions dans la salle communale de LONRAI. La population, les élus locaux et les adhérents des Amis de la Gendarmerie, en présence de la déléguée inter-comités Liliane GOYCETA, du correspondant départemental Jean-Claude ROMÉ et d’Anne-Marie ROMÉ, ont pu découvrir l’enjeu de cette action de prévention et apprécier l’expertise et l’expérience de l’intervenant.

Les éclairages livrés sur les régions à forte consommation en France, les drogues licites et illicites, les effets physiques et psychiques, les risques (en particulier sur les jeunes) et les sanctions encourues, ont favorisé la prise de conscience de la dangerosité des produits stupéfiants. Les nombreuses questions qui ont suivi l’exposé ont démontré l’intérêt porté par le public à un problème de santé publique majeur, dont les impacts sont multiples et notamment lorsqu’ils touchent les domaines sanitaires et médico-sociaux. L’enjeu de ce type d’intervention est de convaincre les citoyens de ne pas consommer ces produits, notamment les plus jeunes d’entre nous. Les Amis de la Gendarmerie de l’Orne s’efforcent de soutenir ce type d’action de prévention et le message délivré par des gendarmes formateurs relais antidrogue au profit du public.

61 PIGNLe 4 décembre 2019, une cinquantaine d’Amis de la Gendarmerie de l’Orne ont découvert une nouvelle facette de l’expertise judiciaire de la gendarmerie en rencontrant des experts de prestige au sein du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) à Pontoise.

Ils étaient guidés par Jean-Claude ROMÉ correspondant départemental, et Maurice DELSARTE (voisin du PJGN), accompagnés par Liliane GOYCETA déléguée inter-comités, et plusieurs responsables des 4 comités : Jean-Marie YVARD, Marc BOUTIGNY, Francis FONTAINE, Pierre-Antoine LAMBERT, Henri BELLOCHE, Anne-Marie ROMÉ, Bernard DELSESCAUX (comité de Bayeux). Tous ont été impressionnés par les brillantes compétences des officiers œuvrant au summum de la Police judiciaire en gendarmerie.

Reçus par le général Patrick TOURON, chef du Pôle PJ, et par monsieur Patrick CHILLIARD, responsable des relations extérieures, ils découvrirent ce monde de la science et de la technique profondément dévoué à la recherche de la vérité et au bénéfice des unités de terrain. Le PJGN est une infrastructure homogène ultra-sécurisée et de haute qualité environnementale qui protège une synergie des intelligences et des multiples spécialités : traces numériques, physique, chimie, empreinte digitale, étude des cadavres, biologie, génétique, analyse criminelle et comportementale, stratégie du renseignement, administration des fichiers, cybercriminalité, graphologie et autres précieux savoirs. Des moyens spéciaux de très haute technologie sont exploités (scanner laser, drones, tachéomètre, GPS de précision, modélisation en 3D, complexes instrumentaux des laboratoires…). Observation, recherche, renseignement et innovation sont les maîtres-mots à la croisée d’une extraordinaire base de données.

Des groupes d’appui sont projetables et s’adaptent aux diverses situations sur le terrain : catastrophes, milieu dégradé, crimes, cybercriminalité, enquête judiciaire… Les enquêteurs peuvent s’appuyer sur les investigations menées par le pôle : véhicules, explosifs et armes à feu, fraude identitaire, objets non connectés, affaires non résolues. Recrutés avec un titre d’ingénieur ou master 2, les femmes et les hommes du pôle ont frappé l’imagination des adhérents de par leur présence et leur prestige. Les Amis de la Gendarmerie les remercient chaleureusement de leur précieux temps passé à nous présenter la valeur stratégique et cruciale du PJGN et sa renommée internationale..

Actualités régionales