Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

02-2003-17-041.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 194 invités et aucun membre en ligne

DELSESCAUX BernardDans le droit fil de la politique de démultiplication des comités départementaux, se crée dans le Calvados le comité de Bayeux, dont la présidence échoit à monsieur Bernard DELSESCAUX. L’ancien comité prend le nom de comité de Caen et reste présidé par Jean CARTERON.

Première étape de la démultiplication dans le Calvados, un comité est créé sur la compagnie de Bayeux, capitale du Bessin, arrondissement côtier où s’est fait une partie du Débarquement. Bayeux fut la première ville libérée dans l’opération « Overlord », la seule restée intacte. La ville entretient la mémoire de la conquête d’Angleterre, neuf siècles plus tôt, par Guillaume le Conquérant, illustrée par la célèbre tapisserie.

Monsieur Bernard DELSESCAUX, né à Cannes il y a quelque 60 ans, a traversé la France pour raison professionnelle et, finalement, s’est installé définitivement près d’une autre côte où il peut assouvir sa passion pour la marche aquatique côtière, il est en effet animateur de la Fédération française de randonnée. « Je suis tombé dans la gendarmerie très tôt en faisant mon service militaire au peloton de gendarmerie de montagne et à la brigade de Saint-Sauveur-sur-Tinée dans le parc du Mercantour en 1975. Je suis aujourd’hui délégué du Calvados de l’association nationale des anciens et anciennes gendarmes auxiliaires. » Bernard DELSESCAUX a fait 40 ans de carrière dans la branche famille des Caisses d’allocations familiales (CAF), dans les Alpes-Maritimes de 1976 à 2001, où il a fini chef de centre à Cannes, puis à la caisse nationale, où son dernier poste était manager opérationnel, responsable du service d’intervention et d’assistance aux CAF. Il est en outre intervenant départemental de sécurité routière de la préfecture du Calvados, une autre raison d’être proche des gendarmes.

61 2 GacéJeudi 15 novembre 2018, le comité d’Argentan, représenté par Bruno PITROU son président et Pierre-Antoine LAMBERT son secrétaire, rejoints par Liliane GOYCETA, déléguée intercomités pour le Calvados, la Manche et l’Orne, a offert un ordinateur portable et un vidéoprojecteur à la communauté de brigades (COB) de Gacé.

Ces outils informatiques, destinés à faciliter le travail sur les trois résidences de la COB (Gacé, Vimoutiers et le Merlerault), ont été remis aux personnels de la COB de Gacé, placés sous le commandement du capitaine Richard MILLE. La remise s’est faite en l’aimable présence du capitaine Patrick SOUBIEN, commandant en second la compagnie de gendarmerie départementale d’Alençon-Argentan, et de monsieur Guy ROMAIN, maire de Vimoutiers et membre mécène des Amis de la Gendarmerie.

La COB de Gacé dispose en effet de personnels ayant la fonction de formateur relais antidrogue, mais également chargés des formations sur les nouvelles technologies et sur les permis. Jusqu’à présent, pour la mise en œuvre de leurs actions, les gendarmes étaient dépendant des installations des demandeurs (établissement scolaire, municipalités, entreprises, JDC) et, par moment, utilisaient leurs matériels informatiques personnels. À partir de maintenant, l’ordinateur portable et le vidéoprojecteur leur permettront de développer leurs actions auprès de la population en pleine autonomie. De plus, ces matériels faciliteront l’exécution de certaines enquêtes, notamment pour le visionnage de certaines vidéo projections qui sont incompatibles avec les logiciels actuellement disponibles au sein des brigades.

000 conanecAprès avoir connu un développement exceptionnel, en passant de 130 adhérents en 2013 à 441 membres trois ans plus tard, le comité de l’Orne poursuit sa démultiplication, avec la création d’un comité à Domfront dont la présidence va être prise par l’adjudant-chef Bruno CONANEC.

« En 1982, lorsque j’avais intégré l’école de gendarmerie de Chaumont, mon but était de servir mon pays et d’assurer la sécurité des personnes et des biens. Cette envie est toujours présente, mais 2018 sera pour moi la fin du parcours professionnel. Alors, pour continuer à œuvrer dans ce sens, d’une manière différente, je souhaite rester en contact avec notre noble institution. L'association les Amis de la gendarmerie m’en offre l’opportunité. En acceptant la présidence du comité de Domfront, je veux mettre mon énergie au service de l’association dans cette belle région de l’Orne quelque peu méconnue, mais avec des villages de caractère… tout comme moi, dit-on ! »

Bruno CONANEC termine une carrière entièrement consacrée à la Gendarmerie mobile, aujourd’hui à l’escadron d’Argentan qui lui a fait parcourir la France métropolitaine et l’outremer (voir son dernier déplacement en Nouvelle-Calédonie dans notre Revue n°322 page 16). Il a contribué au développement du musée de l’histoire de l’escadron à Argentan dont il fut le « gardien ».

61 4 GhesquiereLe major Christian GESQUIERE a répondu à l’appel de la déléguée inter-comités pour le Calvados, la Manche et l’Orne, afin de créer, dans ce département de fort développement pour notre association, un quatrième comité des Amis de la Gendarmerie.

«Rentré en gendarmerie au siècle dernier (!), en 1978, j’avais découvert cette arme dès mon plus jeune âge. J’ai traversé ces 40 dernières années au sein de notre institution avec les évolutions magistrales que nous connaissons, de la patrouille en « 4L » à la police scientifique et « Néogend ». J’ai servi avec grand intérêt et une grande envie de m’adapter. En 2019, au terme de ma carrière, atteint par la limite d’âge, je vais « tirer ma révérence » et quitter mes fonctions avec une profonde émotion. C’est au sein de l’association des « Amis de la Gendarmerie » et par un « mercato » persuasif de Liliane GOYCETA, que j’ai postulé à la présidence de ce nouveau comité qui est à lancer. »

Le major GESQUIERE a eu une carrière bien remplie. Il débuta comme gendarme auxiliaire au PSIG de Dunkerque, puis servit successivement à l’escadron de gendarmerie mobile 6/2 de Melun, dans les brigades de Chaumes-en-Brie et de Lizy-sur-Ourcq en Seine-et-Marne, avant d’être affecté au centre d’entraînement des forces de la gendarmerie nationale à Saint-Astier. Il effectua ensuite une carrière de gradé dans l’Orne, comme commandant des brigades de Carouges et de Mortagne-au-Perche, puis comme adjoint au commandant de compagnie, avant de prendre le commandement du PSIG de Mortagne-au-Perche et, jusqu’à aujourd’hui, celui de la brigade de L’Aigle.

61 concertDimanche 18 novembre 2018 à Saint-Martin-d’Ecublei, trois communes étaient réunies afin de célébrer une cérémonie patriotique du Centenaire, le matin pour l’hommage officiel et l’après-midi autour de deux formations musicales prestigieuses, pour un concert unique.

Mickaël HERAULT, conseiller municipal chargé des cérémonies, avait initié la création d’une association avec Jean-Pierre LAMBLA, maire de Saint-Martin-d’Ecublei, Jean SELLIER, maire de Saint-Sulpice-sur-Risle et Michel MAROT, maire de Rai, intitulée « les Racines de la Mémoire ». Ils avaient réussi à faire venir pour cet événement la musique des sapeurs-pompiers de Paris, dirigée par l’adjudant-chef Dominique FIAUDRIN et la fanfare de la Garde républicaine, dirigée par le capitaine Jacques LEBLAY. Il s’avère que tous ces élus sont adhérents des Amis de la Gendarmerie. A la faveur des nombreux échanges conduits depuis 2015 avec Liliane GOYCETA, administratrice nationale et déléguée de l’association pour l’Orne, la Manche et le Calvados, Les Amis de la Gendarmerie furent associés à l’organisation de ce grand concert. La cérémonie patriotique eut lieu le matin à Saint-Martin-d’Ecublei et, l’après-midi, tout le monde se retrouva à la salle Do Rai Mi, pour le concert à Rai. La Gendarmerie était représentée par le colonel Patrice JOUBERT, commandant en second le groupement de gendarmerie départementale de l’Orne, accompagné de plusieurs commandants d’unité, dont le commandant de compagnie de Mortagne-au-Perche et le commandant adjoint de la communauté de brigades de L’Aigle, le major GESQUIÈRE. De nombreux adhérents étaient présents dans la salle, parmi les 720 spectateurs qui assistèrent admiratifs au concert livré par les deux formations.

Avant que ne soient joués les trois derniers morceaux du programme, pour lesquels les formations jouèrent ensemble pour la première fois, Liliane GOYCETA présenta l’association les Amis de la Gendarmerie et félicita chaleureusement le président Mickaël HERAULT pour son investissement dans l’organisation de cette journée. Avec l’aide des parlementaires adhérents, la députée Véronique LOUWAGIE, le sénateur Vincent SEGOUIN et le correspondant départemental des Amis de la Gendarmerie, le capitaine (R) Jean-Claude ROME, trésorier du nouveau comité de Mortagne et ancien garde républicain, Liliane remit cinq médailles au nom du général de corps d’armée (2s) Jean COLIN, président national. Ces médailles, gravées à leur nom, ont été offertes par le comité d’Alençon en remerciement à nos adhérents, Mickaël HERAULT, Jean-Pierre LAMBLA, Jean SELLIER, Michel MAROT et Philippe VAN-HOORNE, maire de L’Aigle. Les Amis de la Gendarmerie adressent leurs remerciements appuyés aux musiciens, aux partenaires et à tous les membres qui ont œuvré pour que cette journée soit une réussite mémorable. Notre devise « Présence et Prestige » fut particulièrement appropriée pour illustrer le rayonnement de l’association à l’occasion de cet événement patriotique.

Actualités régionales