Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-01-15-18a.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 169 invités et aucun membre en ligne

61 AlsaceC'est un voyage émouvant sur les hauts-lieux de notre Histoire, qu'avec un groupe de scolaires, l’un de nos adhérents, Christophe BAYARD, vice-président de la Fondation de la France libre, président-fondateur de l’association Vive la Résistance et professeur d’histoire, a organisé du 18 au 21 avril 2017, en compagnie de membres des Amis de la Gendarmerie.

Partis d’Alençon dans un car de la société BOUBET, des membres bienfaiteurs accompagnés pour l'occasion de la déléguée inter comités Liliane GOYCETA, ont effectué leur première étape à Strasbourg, où un hommage appuyé fut rendu au général LECLERC sur la place KLEBER. L’un de nos adhérents, Fabrice BEIGNET, avait pris soin d’amener le drapeau des Combattants volontaires de la Résistance de Mortagne-au-Perche, dont le père et l’oncle de Liliane firent partie. Cet hommage fut suivi de la visite commentée du Parlement européen, ce qui ne manqua pas d'impressionner les jeunes et suscita de nombreuses questions. Puis, ce fut la visite de la célèbre cathédrale de Strasbourg qui émerveilla les scolaires. Une invitation à la mairie permit au groupe d’être reçu par l’adjoint au maire, monsieur Aziz MELIANI,  dans les magnifiques salons de l’hôtel de ville. Ce moment d’échanges se prolongea grâce à la bienveillance du chef du protocole, qui présenta un diaporama de tous les chefs d’états qui furent reçus dans ces mêmes salons. Nous  ne pouvons que le remercier pour cet accueil inoubliable.

Le voyage se poursuivit par la visite du Fort de Schoenenbourg sur la ligne MAGINOT, où 620 militaires vivaient avec comme devise « On ne passe pas ». Le groupe fut  étonné par la configuration des installations et l'importance de la structure. La visite la plus impressionnante fut cependant celle du camp de concentration de Natzweiler-Struthof et du Centre européen du résistant-déporté qui provoqua chez chacun une vive émotion, allant jusqu’aux larmes pour certains. Ne pas oublier et rendre hommage, c'est aussi préparer les jeunes à construire leur avenir. Le retour par Paris pour visiter le musée de l’Ordre de la Libération, permit ensuite à chacun de mieux appréhender les messages de valeurs qu’il nous faudra transmettre aux plus jeunes. En franchissant les Champs-Élysées, il nous vint à l'esprit la difficile tâche des forces de l’ordre pour assurer la sécurité du pays. La veille encore, un policier y avait été lâchement assassiné, alors que deux de ses camarades avaient été blessés par le même terroriste. Respect et honneur à tous les gendarmes et policiers qui assurent notre sécurité au quotidien, c'est en l'occurrence le message que les Amis de la Gendarmerie tenaient à transmettre à ceux qui feront la France de demain.

Actualités régionales