Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 326

 

Revue 326Mai 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

04-2003-05-086.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 115 invités et aucun membre en ligne

61 4 gavLe 18 juin 2019 à la caserne de gendarmerie de Mortagne-au-Perche, près de 15 adhérents ont pu découvrir l’ensemble des règles de cette mesure privative de liberté que suivent avec rigueur et humanité les officiers de police judiciaire de la gendarmerie, une facette passionnante du métier dans le cadre de l’exercice de la police judiciaire.

Placés sous le commandement du commandant de compagnie de Mortagne, le capitaine Camille SALLÉ, le commandant de la communauté de brigades William VAULOUP et son équipe d’experts, M. BUROT, L. GALMICHE et la GAV A. RAGOUIN, ont développé toutes les facettes d’une procédure de garde à vue. Pour ce faire, ils se sont approchés des conditions réelles en s’appuyant sur le Code de procédure pénale. Durant deux heures, les gendarmes suscitèrent le vif intérêt du groupe, grâce à la mise en place d’un atelier interactif et à la visite des locaux conçus à cet effet. Les adhérents furent impressionnés par le haut niveau de compétence des intervenants, ainsi que par leurs qualités d’écoute. Cette remarquable démonstration permit notamment d’apprécier toute l’importance du processus (conditions, mesures de sûreté, déclaration des droits, motifs et objectifs, durées, registre, formulaires, logiciel de rédaction, enregistrement audio-vidéo), ainsi que le rôle des différents acteurs (officier de police judiciaire, directeur d’enquête, procureur de la République, juge d’instruction, médecin, avocat, interprète), de même que le recours aux techniciens d’investigations criminelles, jusqu’à l’expertise du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise.

L’interaction du président du comité de Mortagne-au-Perche, Christian GESQUIÈRE, le jeu du « mis en garde à vue de circonstance », Jean-Claude ROMÉ, trésorier et correspondant départemental, et la participation des visiteurs à l’atelier interactif grâce à leurs nombreuses questions, ont marqué les acteurs et les observateurs dans leur proximité avec les gendarmes. Au-delà des remerciements, les responsables du comité, Christian GESQUIÈRE, Jean-Claude ROMÉ, Hélène OBISSIER, Anne-Marie MORETTI et Guillaume DELACROIX, ainsi que la déléguée inter-comités Liliane GOYCETA, ont exprimé un profond sentiment de reconnaissance à l’égard de nos amis les gendarmes qui incarnent une véritable force humaine au service de la protection des Ornais.

Actualités régionales