Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-2003-07-040.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 59 invités et aucun membre en ligne

61 galerie leclerc association amis gendarmerieEn mai 2016, les Amis de la gendarmerie de l’Orne ont tenu un stand, deux semaines d’affilée, dans la galerie du centre commercial Leclerc d’Alençon lors de l’exposition de « la Victoire », organisée par leur adhérent Christophe BAYARD, vice-président de la Fondation de la France libre et président de Vive la Résistance.

Monsieur BAYARD qui est aussi professeur d’histoire, met en place chaque année une grande exposition avec de nombreux intervenants, afin de transmettre aux jeunes générations le devoir de mémoire. Des vétérans, d’anciens résistants, des auteurs, des conférenciers, des collégiens du collège Louise Michel, des jeunes de l’EPIDE, des artistes et comédiens, se sont succédé pour témoigner ou animer ces journées. Comme l’an passé, le comité Orne des Amis de la Gendarmerie a tenu un stand « Point Info et Recrutement » dans la partie « Défense », avec l’Armée de Terre, représentée par le CIRFA d’Alençon, le 501ème Régiment de Chars de Combat basé à Mourmelon-le-Grand, et la Marine nationale.

Une exposition importante, retraçant l’action des gendarmes pendant la guerre, était installée à côté du stand de l’association. Intitulée « Désobéir pour sauver », elle rend à ces hommes de bien un hommage mérité. En effet, de nombreux gendarmes et policiers anonymes avaient sauvé des Juifs, certains ont même été reconnus « Justes parmi les Nations ». Leur modestie les a bien souvent amenés à ne pas révéler leur conduite courageuse. Nombre d'entre eux sont morts en déportation. C’est avec une grande émotion que des personnes âgées sont venues au stand, témoigner de l’action des gendarmes pendant la guerre. Encore aujourd’hui, alors que beaucoup ont disparus, il est difficile de recenser toutes les belles actions.

En 2014, le général BOURGES, commandant de la région de gendarmerie Basse-Normandie et commandant les forces de gendarmerie pour le 70ème anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie, avait voulu faire connaître l’histoire de ces gendarmes de Basse-Normandie qui ont péri, victimes du devoir. Grâce au travail de recherche de l’historien Benjamin MASSIEU, fils de gendarme, un livre a été édité et intitulé « Les Gendarmes dans la Bataille de Normandie ». Un grand nombre de personnes a pu le feuilleter avec, pour certains, un grand étonnement et une admiration pour le travail de l’ombre accompli. Plusieurs brigades portent le nom de ces résistants. Comme Simone VEIL l’a écrit : « qu’ils aient ou non été reconnus officiellement, tous ces Justes ont été honorés lors de l’hommage national qui leur a été rendu le 18 janvier 2007. La mémoire de leurs actions est désormais gravée dans la pierre du Panthéon »

Pour bien marquer ce travail de transmission, une artiste, Francine MAYRAN est venue exposer ses toiles, a tenu une conférence et dédicacé son livre, tout comme d’autres auteurs : Stéphane SIMONNET, Laurent de GAULLE, Françoise GONDREE, Andréa MENUT, Jean-Charles STASI, Alain CHAMPION … Des interviews furent diffusés en boucle dans la galerie. Il est possible de les revoir sur le site de www.vivelaresistance.fr Plusieurs Amis de la Gendarmerie ont participé activement à ces grands moments, notamment Patrick, Laurent, Jean-José, Vincent, Antoinette, Jérôme, Anne-Laure et d’autres. Des collectionneurs comme Fabrice et Jean-Marie, ont exposé leurs véhicules et objets datant de cette période, accompagnés d’autres participants de GMC Normandie.

Liliane GOYCETA, présidente du comité de l’Orne, Michel son mari, son correspondant d’Alençon Jean-Marie YVARD, son épouse Nicole et un adhérent Jean-Pierre G. ont renseigné un grand nombre de personnes sur l’association. Parmi ces dernières, plusieurs signèrent de suite leurs adhésions. Beaucoup de jeunes n’ont pas hésité à demander des renseignements sur le recrutement, pour devenir gendarmes, réservistes de la gendarmerie, ou même pompier. Des responsables du SDIS 61 étant adhérents, la présidente leur avait demandé des flyers, contribuant ainsi à fournir les renseignements sollicités. Ce fut une grande satisfaction de voir des étudiants s’intéresser à des carrières destinées à protéger leurs concitoyens.

Pour cette seconde participation, le comité de l'Orne a eu la joie de voir un jeune de 11 ans, Ronan D. remplir son adhésion sous le regard bienveillant de sa maman et de sa grande sœur. Pour le moment, ce garçon ne désire pas devenir gendarme, mais il porte un regard admiratif sur la gendarmerie et veut avoir tous les renseignements à travers nos revues trimestrielles. Une jeune fille, parrainée par le lieutenant SCHMITT, Charlène S., 15 ans veut quant à elle devenir gendarme. Son papa, policier municipal à la ville de l’Aigle, était aussi heureux que sa fille de la voir adhérer aux Amis de la Gendarmerie. Transmettre les valeurs de la Gendarmerie à tous ces jeunes nouveaux adhérents est un réel plaisir et nous comble de joie. Ils ont compris l’importance de notre association pour promouvoir et soutenir la gendarmerie. Aussi nous tenons à remercier tous les adhérents et les visiteurs qui sont venus sur le stand pendant ces 2 semaines.

Actualités régionales