Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

06-2003-01E-190.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 220 invités et aucun membre en ligne

89 sortieLes Amis de la Gendarmerie de l'Yonne se sont rendus le 2 mai 2019 au marais d'Andryes, à la découverte du sentier de perception environnementale. Ce site est l’œuvre de l'un de nos membres, Sylvain NOËL, vice-président pour l'environnement de la communauté de communes Forterre-Val d'Yonne. Une manière originale de renforcer les liens d’amitié.

Nous étions attendus en début de matinée sur le parking du site par Sylvain, sous une fine pluie qui ne nous découragea pas pour autant. Après un petit discours d'accueil et une explication globale sur le site, nous parcourûmes le sentier du marais sur une distance de près de 4 km, le guide du visiteur à la main. Notre guide nous donna des explications tout au long du circuit, nous indiquant opportunément, les oiseaux, la flore, la source qui alimente l'étang de Cormoy, les peupliers, le pont des Buffières datant de Louis XV, construit en 1763, les aqueducs et bien d’autres curiosités.

Parmi les dix citations jalonnant le sentier de perception environnementale j'en reteins en particulier celle de Victor HUGO « C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas ». Après notre balade écolo, nous nous dirigeâmes tout naturellement vers le restaurant le plus proche, « l'Auberge des Sources » à Druyes les Belles Fontaines, où nous déjeunâmes tout en nous séchant. Un excellent repas nous y attendait. L'adjudant-chef Laurent PASQUETTE, commandant de la COB de Coulanges-la-Vineuse, nous fit l'honneur de se joindre à nous, pour ce moment de convivialité. Le président du comité, Michel BRAND, conclut cette journée en remerciant tous les participants ainsi que le l'homme du jour Sylvain NOËL, qui sut nous communiquer son engouement pour la nature.

89 melun 2019C'est une équipe restreinte, mais motivée qui s'est rendue le 15 avril 2019, au cercle mixte de l'EOGN de Melun en Seine-et-Marne, pour y déjeuner avant d’entreprendre la visite du musée de la gendarmerie. En effet, seuls les adhérents du comité qui ne connaissaient pas encore le musée avaient fait le déplacement.

La journée débuta par un moment de convivialité, puisque les Amis de la Gendarmerie furent accueillis au cercle mixte pour le déjeuner. Un excellent repas leur fut servi dans la salle Frédéric CASSEL, par un personnel sympathique et très à l'écoute des convives. Ce fut ensuite la visite du musée, avec Franck leur guide, très professionnel, qui leur fit parcourir les différents étages de cette merveilleuse réalisation. Ainsi, voyagèrent-ils dans le temps en admirant des pièces uniques et d'une valeur considérable, qui leur firent découvrir des pages d’histoire qu’ils ignoraient jusqu’alors, sur la gendarmerie au travers des siècles.

Nos visiteurs achevèrent l’après-midi en parcourant l'exposition temporaire intitulée « des Animaux et des Gendarmes ». Les boutiques, que ce soient celle du cercle mixte ou encore celle du musée, eurent beaucoup de succès auprès des participants. Pour finir, la rencontre avec un élève-officier sénégalais se conclut par un échange de badge de la promotion BELTRAME contre une épinglette des Amis de la Gendarmerie. Merci à tous les intervenants d’avoir permis d’organiser cette belle journée.

Didier KochLa création du comité de Montbard et la désignation de son président, le capitaine (er) Didier KOCH, préfigure la démultiplication du comité de la Côte-d’Or qui devient le comité de Dijon.

Le capitaine (er) Didier KOCH s’est retiré en 2002 à Marmagne à côté de Montbard où il est né après une carrière de 28 ans en gendarmerie. A la sortie de l’école de Châtellerault, il est affecté à la brigade territoriale de Montlhéry dans l’Essonne. Après une formation motocycliste, il rejoint la brigade motorisée de Fleury-Mérogis, puis le groupe de commandement du peloton motorisé de Corbeil-Essonnes.  À partir d’août 1986, il se spécialise dans la finance (budget-mandatement) et est affecté aux services administratifs et techniques (SAT) de la légion de gendarmerie départementale d’Île-de-France à Paris où il devient un proche collaborateur du chef des SAT de l’époque, le chef d’escadron Jean COLIN. Il sert ensuite au service des deniers à Papeete en Polynésie française, avant de revenir au bureau budget de la région de Bourgogne puis au service des finances du centre administratif territorial de la Gendarmerie à Dijon. Chevalier dans l’ordre national du Mérite il est médaillé de la Défense nationale (or).

 « Le déplacement à Metz du CATG a un peu précipité ma retraite.  Mais, ne voulant pas arrêter de servir la gendarmerie que j'appréciais beaucoup, j'ai géré pendant 16 ans la partie finances des Réserves à Dijon. Je suis pêcheur, membre du bureau de l’association l’Azerotte de Montbard et je voyage, notamment au Québec où mon fils est professeur d’économie. Je suis heureux de rejoindre les Amis de la Gendarmerie après avoir servi sous les ordres de Jean COLIN, notre président national, qui, 25 ans après, est revenu me chercher ». Nous souhaitons la bienvenue à Didier qui, d’emblée, pour « se mettre en jambe », s’implique dans l’organisation du congrès à Dijon.

89 Yonne réunion annuelleLe 6 décembre 2018, le comité de l’Yonne des Amis de la Gendarmerie a tenu sa réunion annuelle dans l'enceinte du lycée hôtelier VAUBAN à Auxerre. A cette occasion il a apporté son soutien au groupement de gendarmerie de l’Yonne en offrant des matériels de communication.

Les participants furent accueillis par les élèves du lycée qui leur ont offert un café et un jus de fruits, avec des viennoiseries. Le président Michel BRAND, entouré des membres de son bureau, Annie TOUSSAINT la secrétaire, Christine MAYER, la trésorière, et Gérard CHATTEY, délégué de proximité, a ensuite pris la parole pour faire le point des effectifs qui s’élèvent à présent à 80 membres, sans compter ceux amenés ce jour. Il en profita pour sensibiliser les adhérents sur le renouvellement des cotisations. Il fit ensuite un point sur la trésorerie en évoquant, le concert organisé au mois de mars avec la musique de la gendarmerie mobile et la journée portes ouvertes de la Garde républicaine, ainsi que les nombreuses participations aux cérémonies, dont les obsèques à Paris du colonel BELTRAME. Le président BRAND aborda enfin quelques pistes pour l'année 2019, la visite de l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie, une sortie « nature » au Marais d'Andryes, et la visite du musée de la gendarmerie à Melun.

Il accueillit ensuite le colonel Rénald BOISMOREAU, commandant le groupement de gendarmerie de l'Yonne et le lieutenant-colonel Pascal GARERES, son adjoint, ainsi que les présidents des associations UNPRG et FNRG. Dans le cadre du soutien à la Gendarmerie, Michel BRAND remit à cette occasion une grille support du portrait du colonel BELTRAME et une table pouvant servir dans les différents forums et stands où la gendarmerie sera présente. La parole fut ensuite donnée au colonel BOISMOREAU pour faire un exposé très apprécié de l'auditoire sur les différentes nouveautés mises en œuvre dans le groupement, l'activité et la situation du moment. Le lieutenant-colonel GARERES présenta ensuite les différents chantiers de Mémoire en cours, remerciant au passage Christian MAYER, le porte-drapeau du comité, pour l'aide qu'il lui a apportée dans la gestion des photos d'archives du groupement. Un repas préparé et servi par les élèves de l'école hôtelière au restaurant « La Gourmandise » réunit in fine les participants dans une ambiance amicale et chaleureuse.

70 21 LuxeuilUne nouvelle fois, Jean-Luc MERSON, président du comité de Vesoul-Gray (70-1) et Alain PASCARD, président du comité de Côte-d’Or, se sont associés pour organiser une visite de la base aérienne 116 de Luxeuil (Haute-Saône) qui accueille depuis 2011 l’escadron de chasse 1/2 « Cigognes » longtemps installé sur la base aérienne 102 de Dijon-Longvic.

Le groupe de combat no 12, appelé aussi escadrille des Cigognes, est une célèbre unité aéronautique de l'armée française dont les appareils étaient ornés d’une cigogne. Elle fut le berceau de grandes figures de l’aviation de chasse française entre 1914 et 1918. Les pilotes René FONCKGeorges GUYNEMERRoland GARROS et bien d’autres, furent aux commandes des avions « SPAD », avec lesquels ils se sont distingués en combats aériens. Devenu l’escadron de chasse 1/2 « Cigognes » en 1945, il est actuellement équipé de chasseurs Mirage 2000-5F.

Ils étaient 35 Amis de la Gendarmerie Hauts-Saônois et Côte-d’Oriens à avoir fait le déplacement pour une visite qui s’annonçait fort intéressante. Elle commença par un déjeuner pris en commun dans un espace réservé du mess mixte, en compagnie de deux membres de la cellule communication. C’est un pilote de chasse expérimenté, le Capitaine RENAUD qui fit ensuite une présentation détaillée d’un Mirage 2000-5F dans le hangar, ses équipements, ses missions, puis d’un réacteur sur son berceau et enfin, depuis le tarmac, un avion au décollage à pleine puissance. Les visiteurs ont regretté de ne pas pouvoir visiter la tour de contrôle, mais les impératifs du service ce jour-là ne le permettaient pas. En revanche, pour terminer la visite, il leur fut proposé un beau voyage dans le temps, à l’espace Maurice HAPPE situé dans un bâtiment de la base. Celui-ci regroupe de nombreux éléments qui retracent l’histoire de la base depuis sa construction en 1912, à savoir des uniformes, tenues de pilotage, maquettes d’avions, photos, et même une réplique de l’avion de Guynemer « Le Vieux Charles » en réduction. Ce fut une excellente journée, partagée avec nos amis de Côte-d’Or, à renouveler dès que l’occasion se présentera.

Actualités régionales