Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-01-15-18a.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 182 invités et aucun membre en ligne

21 fraude internet association amis gendarmerieA deux reprises, au mois d’avril et en mai, nombre des membres du comité de la Côte-d’Or des Amis de la gendarmerie ont assisté à une conférence sur les arnaques via internet et les escroqueries à la carte bancaire.

Cette rencontre, organisée en lien avec les associations de retraités de la gendarmerie, s'est déroulée au quartier Deflandre, siège de la région de gendarmerie de Bourgogne. Un spécialiste des nouvelles technologies, de la section de recherche de Dijon, est venu expliquer l’action de la gendarmerie en matière de cybercriminalité, présenter les "astuces" dont font preuve les délinquants et a donné les recommandations pour se protéger. La conférence, fort apprécié par l'auditoire, a été suivie d'un débat particulièrement instructif.

A l'issue de cette matinée studieuse, le déjeuner convivial qui a réuni les participants confirme tout l'intérêt de développer des manifestations communes aux associations gendarmiques. Elles permettent de mieux se connaître réciproquement et d’expliquer le rôle singulier des amis de la gendarmerie, dont l’objet est de rayonner dans la société civile au profit de la gendarmerie nationale. Le thème évoqué et la qualité des intervenants permettent ainsi d’aller bien au-delà d’une simple rencontre associative, en montrant que la gendarmerie a su s’adapter à son temps, qu’elle est efficace et qu’elle a conservé ses valeurs.

Cette année 2014 ouvre une période particulièrement riche en commémorations que le comité de la Côte-d'Or des Amis de la gendarmerie a mis à profit en organisant le 30 octobre 2014 une conférence sur la libération de Dijon.

En présence du général Jean-Luc FAVIER commandant la région de gendarmerie de Bourgogne, il a reçu, Jean-François BAZIN, historien et écrivain, venu évoquer la libération, il y a 70 ans, de Dijon retrouvant sa liberté perdue 51 mois plus tôt, le 17 juin 1940.

Éminent spécialiste de l'histoire locale, le conférencier, ancien président du conseil régional de Bourgogne et maintenant membre du comité de la Côte d'Or, donna une multitude d'informations, en rapportant moult anecdotes, sur cette période faisant suite aux temps de l'occupation nazie. Après avoir expliqué la situation stratégique de Dijon, pour l'occupant allemand, à partir de juin 1940, Jean-François BAZIN expliqua les étapes de la libération de Dijon le 11 septembre 1944, jusqu'au rétablissement de la République. Il ne manqua pas d'évoquer les villages martyrs (Comblanchien) et les inévitables règlements de comptes qui suivirent la libération. Il souligna par ailleurs qu'en août 1944, les gendarmes avaient rejoint, en nombre, le maquis à Châtillon-sur-Seine. On vit, avec la projection de documents originaux, photos inédites et films amateurs, comment Dijon s'organisa, résista puis se libéra du joug hitlérien.

A l'issue de cet exposé fort apprécié, le président Alain PASCARD invita le général FAVIER à évoquer l'actualité de la gendarmerie avec les membres du comité. Les derniers évènements nationaux furent alors abordés, mais aussi le dispositif mis en place, le dimanche précédent, lors de la visite de quelques heures du président de la République en pays gibriaçois. Puis, autour du général et du conférencier, le déjeuner servi au cercle mixte réunit tous les participants pour un heureux moment d'échanges et de convivialité partagée.

21 association amis gendarmerie associations gendarmerieA l'instigation du comité de la Côte-d’Or des Amis de la gendarmerie, un repas a été organisé, le 17 octobre 2014, autour du général Jean-Luc FAVIER, commandant de région, commandant le groupement de la Côte-d'Or, au quartier Deflandre de Dijon.

Il s'agissait de marquer la promotion au grade de général de brigade du commandant de la région de gendarmerie et d'évoquer avec lui les dossiers actuels concernant l’institution. C’était également l’occasion pour les Amis de la gendarmerie de prendre une initiative destinée à marquer la cohésion de nos associations autour de l’active. Étaient donc présentes les quatre associations gendarmiques locales (Amis de la gendarmerie, F.N.R.G., Trèfle, U.N.P.R.G.) et le nouveau commandant en second, le colonel Patrick BIHAN-POUDEC.

Les échanges ont permis d'envisager le développement d'actions communes entre associations et en lien avec l'institution, au moment où le directeur général de la gendarmerie appelle de ses vœux au rapprochement des associations de retraités, de réservistes et d'amis de la gendarmerie. Avec cette rencontre, le comité de la Côte-d'Or, par son initiative, répond au souhait formulé par le directeur général et relayé par notre président national.

Associations gendarmerie en Bourgogne, les amis de la gendarmerie, soutenir les gendarmes, Le comité de Côte d'Or au fort des Rousses avec le PGM du JuraLe 4 octobre 2013, les Amis de la gendarmerie de Côte d’Or rejoignaient leurs voisins du Jura  pour une journée de découverte aux Rousses.

Pour la première fois, le comité de la Côte-d’Or a franchi la plaine de la Saône et escaladé les monts du Jura. Curieux de toutes les activités de la gendarmerie, ce sont 36 personnes, adhérents et amis, emmenées par leur président Alain PASCARD qui ont rejoint en autocar les membres du comité du Jura et leur président Gilbert MEGARD. Parmi elles, Bruno SYLVESTRE président de l’UNPRG 21 qui retrouvera son homologue jurassien.

Posé à 1 150 m d’altitude, le Fort des Rousses est la deuxième forteresse française avec ses 21 hectares à l’intérieur du mur d’enceinte, ses plus de 50 000 m² de salles voutées et ses kilomètres de galeries. La matinée a été consacrée à sa visite, maintenant que revenu à la vie civile, il a opéré sa reconversion dans le monde industriel en accueillant les 95 000 meules de comté d’un affineur, hébergées jusqu’à entière maturation.

Le déjeuner, naturellement composé de mets et vins jurassiens appréciés, a été l’occasion d’échanges entre les membres des deux comités qui ont été ravis de discuter de leur passion commune qui est la gendarmerie.

La raison principale du déplacement était la rencontre avec le peloton de gendarmerie de montage de Morez, dans les douves du Fort des Rousses. Un exposé détaillé du capitaine Aubinière, commandant cette unité, a fait comprendre l’organisation nationale des secours en montagne depuis qu’en 1958 un corps d’élite a été créé au sein de la gendarmerie, avec aujourd’hui 20 unités de secours en montage. Il a aussi évoqué les 10 personnels de son détachement pour le massif du Jura avant de procéder à la démonstration de l’extraction et du treuillage d’une victime évacuée dans une perche avec toutes les précautions habituelles afin de ne pas aggraver la pathologie.

Au terme de cette agréable rencontre de convivialité et de découvertes, le comité de Côte d'Or prit congé de ses amis jurassiens après avoir salué le commandant en second du groupement du Jura présent durant cette journée. Fort de cette première expérience réussie, le comité de la Côte-d’Or renouvellera très volontiers des organisations communes et des rencontres avec les comités des départements voisins afin de développer son action au profit des Amis de la gendarmerie.

A l’été 2013, le colonel Christian JANUS a quitté le commandement du groupement de gendarmerie départementale de Côte-d’Or pour rejoindre l'ambassade de France au Cameroun comme «conseiller à la sécurité intérieure».

Les Amis de la gendarmerie de Côte-d’Or se sont réunis à la fin du mois de juillet 2013 pour lui formuler des vœux de réussite, le remercier de son accueil et évoquer avec lui les souvenirs de ses 4 années passées à Dijon. Ce fut l'occasion de découvrir cette fonction méconnue de la gendarmerie dans le cadre des missions du ministère des affaires étrangères.

Le colonel JANUS a également expliqué la réforme engagée par la modification de l'articulation du commandement au département chef-lieu de la région de gendarmerie.

Les visites du centre opérationnel et de renseignement de la gendarmerie (CORG), de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR) et de la brigade départementale de renseignement et d’investigations judiciaires (BDRIJ) ont été particulièrement intéressantes par les présentations enthousiastes et disponibles des militaires.

Elles ont permis aux Amis de la gendarmerie de mieux comprendre l’exécution du service de la gendarmerie afin de mieux en parler à l’extérieur.

Actualités régionales