Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 319


revue 319Août 2017 

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-07-05-27.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 275 visiteurs et aucun rédacteur en ligne

76 1 voeux association amis gendarmerieLors de la galette des rois organisée par le comité de Rouen, la présidente déléguée, Bernadette BEMER, avait l'immense plaisir d'accueillir de nombreuses autorités, dont le commandant de la région de gendarmerie de Normandie et du groupement de la Seine-Maritime, le colonel Bruno GOUDALLIER, pour une cérémonie des vœux placée sous le signe de l'engagement.

Après avoir remercié le colonel GOUDALLIER, qui pour l'occasion était accompagné du colonel FAUVELET, commandant du groupement de gendarmerie mobile de Mont-Saint-Aignan, du chef d'escadron Cédric TOULLALAN, officier communication de la région et du capitaine Cédric CAILLON, commandant de la compagnie de Rouen, c'est au nom du général de division (2s) Pierre DURIEUX, président national de l'association, et du bureau du comité Rouennais qu'elle prenait la parole pour témoigner de sa reconnaissance aux adhérents fidèles. Puis elle procédait, en compagnie de Bernard TAULIER, délégué régional et administrateur des Amis de la Gendarmerie, à la remise  de diplômes de fidélité aux adhérents comptant plus de 15 années de cotisation au sein de l'association.

Poursuivant ensuite sur les objectifs du comité, Bernadette BEMER faisait l'annonce des priorités pour l’année 2017, insistant sur la nécessité de  renforcer le nombre des adhérents, en visant un objectif  de 250 adhésions pour le comité qui en comptabilise 200 à ce jour. Puis, dans le cadre des activités à venir,  sans omettre les diverses visites et sorties, elle évoquait son souhait pour le comité de s'adresser aux jeunes majeurs des écoles professionnelles de la région, pour les sensibiliser aux missions des gendarmes et aux valeurs qui guident leur action. Cette démarche est de nature à susciter chez certains d’éventuelles vocations, tant les emplois offerts par la gendarmerie nécessitent des compétences nombreuses et variées. D'ailleurs, la présence dans l'assemblée des unités fluviales et cynophiles, ne pouvaient qu'en témoigner. Dès lors, nul doute que l'année à venir sera riche en événements que nous aurons le plaisir de rapporter sur nos différents sites de communication.

Les hautes autorités de la gendarmerie de la région Normandie témoignent de l'intérêt qu'ils portent aux Amis de la Gendarmerie.

76 Cynophile association amis gendarmerieLe 23 novembre, Bernadette BEMER, présidente du comité de Rouen des Amis de la Gendarmerie, accompagnée des membres du bureau du comité et de Bernard TAULIER, administrateur et délégué régional, ont accueilli les adhérents de leur comité au groupement II/3 de gendarmerie mobile de Mont-Saint-Aignan pour une journée d’information.

Saluant les participants, Bernadette BEMER, a tenu à remercier le lieutenant-colonel FAUVELET, commandant le groupement II/3, ainsi que ses personnels, pour leur sympathique accueil. Elle indiqua qu’en cette période de fortes tensions et d’état d’urgence, la démonstration de l’unité cynophile était, pour les amis de la gendarmerie de Rouen, un « cadeau de Noël » dont elle a tenu à remercier le commandant de région, le colonel GOUDALLIER, le lieutenant-colonel PICHON, du bureau de la performance et de la cohérence opérationnelle et le chef d’escadron HUPLIEZ, officier cynophile de la région. La parole fut ensuite donnée à ce dernier, pour un brillant exposé surles missions et la formation des maîtres de chien de la gendarmerie et de leur binôme à quatre pattes.

A l’issue de ces interventions, les participants bénéficièrent d’une démonstration du groupe d'intervention cynophile de la gendarmerie, au cours de laquelle quatre équipes cynophiles sont intervenues, présentant les différentes facettes de leurs compétences, bluffant littéralement l’assistance. Avant le repas de cohésion amicale, le diplôme d’honneur des Amis de la Gendarmerie fut remis aux adhérents qui nous assurent de leur fidélité depuis 15, 20 et même 35 ans. Le chef d’escadron HUPLIEZ fit l’honneur de remettre son diplôme à la trésorière du comité Rose-Marie GOSSELIN. La journée s’acheva par une remise du livre récapitulant les dossiers des Amis de la Gendarmerie au chef d’escadron HUPLIEZ et rendez-vous fut pris avec les participants, pour une prochaine réunion, fin janvier.

76 1 village associations association amis gendarmerie réduiteInvité au forum des associations de l'agglomération rouennaise, le comité local des Amis de la Gendarmerie a eu l'agréable surprise d'attirer un public particulièrement important sur le stand qui lui avait été réservé pour l'occasion.

Pour sa deuxième participation à cet évènement associatif, Bernadette BEMER, présidente du comité de l'agglomération rouennaise, accompagnée d'adhérents fidèles et disponibles, avait espéré attirer de nombreux visiteurs. Mais quelle ne fut pas sa surprise en constatant que l'affluence au stand avait dépassé toute ses espérances. Parmi ce public important, des personnalités locales, tant miltaires que civiles, avaient fait le déplacement. Elles ont profité de cette occasion pour témoigner leur amitié et saluer l'engagement de l'association.

Dans une démarche pédagogique, les revues des Amis de la Gendarmerie étaient présentées en support et plusieurs vidéos sur la Gendarmerie étaient projetées. Une distribution de matériel scolaire à l'effigie de l'arme, permettait pour sa part de susciter l'intérêt d'un jeune public, friand d'objets publicitaires et souvent intéressé par les métiers de la sécurité. Le bilan de cette journée fut en tout cas positif au regard des nouvelles adhésions et des échanges fructueux à propos de l'association. Pour conclure cette représentation, un étudiant de 18 ans a souhaité devenir porte-drapeau du comité. Cette ''success story'' qui a surpassé toutes les attentes, ne peut que nous inciter à renouveler l'expérience l'an prochain.

76 2 pole judiciaire association amis gendarmerieLe chef d’escadron Franck PIEDAGNEL, commandant la compagnie d’Yvetot a organisé une visite du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale le 18 mai 2016 à laquelle le comité du Havre des Amis de la Gendarmerie a pu participer.

Ce pôle d’expertise situé à Pontoise, inauguré il y a tout juste un an, réunit dans un bâtiment hautement sécurisé, l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, le Service central du renseignement criminel et le Centre de la lutte contre la criminalité numérique. Le capitaine Didier KURTZ a guidé la délégation dans différents départements tels que la médecine légale, la balistique, l’anthropologie, la conservation des scellés biologiques. Les visiteurs ont ainsi pu découvrir le tunnel de balistique et une collection de 10 000 armes à feu différentes, issues pour une grande partie de saisies. Ils ont également pu croiser des experts, rencontrer des enquêteurs, parler à des scientifiques.

Le colonel Patrick TOURON est intervenu afin de communiquer sur ses diverses expériences. C’est un visage connu des caméras, puisqu’il fut chargé du dramatique accident de Puisseguin entre un bus et un camion qui a fait 43 morts le 23 octobre dernier, mais aussi du crash de l’Airbus A 320 de la Germanwings dans les alpes le 24 octobre 2015. Pour le colonel Emmanuel BARTIER, second du général DAOUST qui commande le pôle judicaire, cette concentration de services constitue un gain de temps et d’argent appréciable.

La délégation était entre autres composée de Bernard TAULIER, délégué régional et administrateur des amis de la gendarmerie, de Marjolaine LEGRAND et Benoît CARABY respectivement présidente et trésorier des amis de la gendarmerie du comité du Havre, de Lucien DENEUFVE et de Claude MARTEL président et vice-président départemental de la FNRG qui furent ravis de partager cette visite au cœur des experts à la française.

76 1 visite brigade fluviale association amis gendarmerie réduiteLa visite de la brigade fluviale, fut une occasion pour les amis de la gendarmerie de l’agglomération Rouennaise de mieux connaître le métier des plongeurs de la gendarmerie. Bernard TAULIER, délégué régional et administrateur des amis de la gendarmerie, ainsi que Gilbert DECAUX, président départemental de l’union nationale du personnel en retraite de la gendarmerie et fondateur de la brigade fluviale de Rouen, ont été associés à la visite.

Placée sous l’autorité naturelle et bienveillante de l’adjudant-chef Christian CANDELLIER, la brigade fluviale de la gendarmerie de Rouen est composée de 7 militaires, dont 4 plongeurs, pilotes de vedette ou de canot semi-rigide, qui veillent sur les 220 km de la Seine des départements de l’Eure et de la Seine-Maritime. Leur quotidien comprend la recherche de cadavres, d’armes disparues ou de véhicules tombés dans le fleuve. Malgré l’opacité des eaux, rien n’échappe aux plongeurs de la gendarmerie.

Au fur et à mesure de la présentation des activités de la fluviale par le chef Vincent ALLOUIS, les Amis de la Gendarmerie ont pu constater le haut niveau de la formation délivrée par le Centre national d'instruction nautique de la gendarmerie d’Antibes. L’instruction, à la fois pratique et théorique qui y est délivrée, couvre des domaines variés, de la règlementation aux techniques d'enquête. Les gendarmes de la brigade fluviale maîtrisent ainsi tous les aspects de l'emploi en unité nautique, le contrôle de la navigation professionnelle et de la plaisance, celui des clubs de plongée et de voile, jusqu’au contrôle de la taille et de la fraicheur des poissons dans les grandes surfaces et restaurants de la région. L’entrainement des plongeurs est intensif, 1h à 1h30, deux fois par semaine, bouteilles sur le dos et détendeur en bouche. Avec 30 kg de matériel, ceux-ci peuvent passer 16 heures dans l’eau au cours d’un seul mois, par moins quelques « degrés Normands ». Grâce à la diversité des missions, chaque journée de la brigade fluviale est passionnément différente. «Je ne verrai plus les gendarmes de la même façon » dira l’un des participants, l’admiration efface ainsi l’aspect répressif du métier de gendarme.

L’ensemble des participants s’est retrouvé pour un repas chaleureusement convivial, au cercle mixte de l’escadron II/3 de la gendarmerie mobile de Mont-Saint-Aignan. Le lieutenant-colonel JABOT, représentant le lieutenant-colonel FAUVELET, commandant du groupement de gendarmerie mobile de Mont-Saint-Aignan, actuellement en Centrafrique, est venu saluer la chaleureuse assemblée en fin de visite.

Actualités régionales

Agenda

 ◄◄ 
 ◄ 
 ►► 
 ► 
septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30