Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 327

 

Revue 327Août 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

05-2003-03-271.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 258 invités et aucun membre en ligne

27 1 EvreuxLe comité d’Évreux des Amis de la Gendarmerie, présidé par monsieur Philippe BACCARO, capitaine de la réserve citoyenne, a participé à l’exposition qui s’est déroulée dans la commune de Sylvains-lès-Moulins du 9 au 11 novembre, dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre.

L’exposition fut inaugurée par madame Lydie REBER, maire de la commune. Avec notre association, ont également participé les associations patriotiques, mémorielles (Souvenir français) et militaires (UNOR), afin de présenter le rôle et les ouvrages proposés par chacune d'elles, mais aussi de rappeler souvent à travers des documents, les souvenirs de la Grande Guerre. Il convient de rappeler que Philippe BACCARO est conseiller municipal et correspondant défense de Sylvains-lès-Moulins. Il est aussi président de l’association de sauvegarde du patrimoine de la commune. Au-delà de ses responsabilités au sein de la municipalité, il est également président du Souvenir français (comité de Damville et environs), adjoint au délégué général du Souvenir français de l’Eure, responsable de la cellule « Devoir de Mémoire » et adjoint au responsable des « Correspondants Défense ». Aussi, à ce titre, est-il régulièrement sollicité par sa commune et par les municipalités de la région d’Évreux pour organiser de multiples manifestations.

L’exposition à Sylvains-lès-Moulins organisée du 9 au 11 novembre 2018 a permis de rappeler que les batailles de Verdun et de la Somme en 1916 ont fait respectivement 770 000 et 1 200 000 victimes, morts, blessés et disparus, chez l’ensemble des belligérants. Par ailleurs, le début de la guerre aura été le plus meurtrier avec 27 000 soldats français tués pour la seule journée du 22 août 1914. Après l’armistice, le funèbre décompte de cette terrible guerre révélera que ce conflit aura fait en tout 10 millions de morts du côté militaire, 6 millions de blessés et mutilés, 3 millions de veuves, 6 millions d’orphelins, et des millions de victimes civiles. À l’occasion de cette exposition, on aura pu constater que les visiteurs de tous les âges, venus nombreux, avaient manifesté une grande émotion et avaient été pris dans l’atmosphère générale de recueillement qui régnait sur place.

Actualités régionales