Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 326

 

Revue 326Mai 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

07-2003-06-154.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 517 invités et aucun membre en ligne

76 1 visite brigade fluviale association amis gendarmerie réduiteLa visite de la brigade fluviale, fut une occasion pour les amis de la gendarmerie de l’agglomération Rouennaise de mieux connaître le métier des plongeurs de la gendarmerie. Bernard TAULIER, délégué régional et administrateur des amis de la gendarmerie, ainsi que Gilbert DECAUX, président départemental de l’union nationale du personnel en retraite de la gendarmerie et fondateur de la brigade fluviale de Rouen, ont été associés à la visite.

Placée sous l’autorité naturelle et bienveillante de l’adjudant-chef Christian CANDELLIER, la brigade fluviale de la gendarmerie de Rouen est composée de 7 militaires, dont 4 plongeurs, pilotes de vedette ou de canot semi-rigide, qui veillent sur les 220 km de la Seine des départements de l’Eure et de la Seine-Maritime. Leur quotidien comprend la recherche de cadavres, d’armes disparues ou de véhicules tombés dans le fleuve. Malgré l’opacité des eaux, rien n’échappe aux plongeurs de la gendarmerie.

Au fur et à mesure de la présentation des activités de la fluviale par le chef Vincent ALLOUIS, les Amis de la Gendarmerie ont pu constater le haut niveau de la formation délivrée par le Centre national d'instruction nautique de la gendarmerie d’Antibes. L’instruction, à la fois pratique et théorique qui y est délivrée, couvre des domaines variés, de la règlementation aux techniques d'enquête. Les gendarmes de la brigade fluviale maîtrisent ainsi tous les aspects de l'emploi en unité nautique, le contrôle de la navigation professionnelle et de la plaisance, celui des clubs de plongée et de voile, jusqu’au contrôle de la taille et de la fraicheur des poissons dans les grandes surfaces et restaurants de la région. L’entrainement des plongeurs est intensif, 1h à 1h30, deux fois par semaine, bouteilles sur le dos et détendeur en bouche. Avec 30 kg de matériel, ceux-ci peuvent passer 16 heures dans l’eau au cours d’un seul mois, par moins quelques « degrés Normands ». Grâce à la diversité des missions, chaque journée de la brigade fluviale est passionnément différente. «Je ne verrai plus les gendarmes de la même façon » dira l’un des participants, l’admiration efface ainsi l’aspect répressif du métier de gendarme.

L’ensemble des participants s’est retrouvé pour un repas chaleureusement convivial, au cercle mixte de l’escadron II/3 de la gendarmerie mobile de Mont-Saint-Aignan. Le lieutenant-colonel JABOT, représentant le lieutenant-colonel FAUVELET, commandant du groupement de gendarmerie mobile de Mont-Saint-Aignan, actuellement en Centrafrique, est venu saluer la chaleureuse assemblée en fin de visite.

Actualités régionales