Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

04-2003-05-086.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 178 invités et aucun membre en ligne

54 1000e54 1000e1Les cérémonies solennelles de remise des récompenses du défi inter-collèges 2018, initiées et pilotées par les Amis de la Gendarmerie du comité de Meurthe-et-Moselle, ont donné lieu, au collège Ernest Bichat, de Lunéville, à un évènement qui a du sens. Le 1000e collégien du département a été honoré du titre de « Passeur de valeurs » par le professeur Alain FONTAINE, vice-président du comité et président du jury, en présence de monsieur Pierre-Alain CHIFFRE, inspecteur d’académie, directeur académique adjoint des services de l’Education nationale.

La cérémonie, organisée par le colonel (er) Jocelyn TROUSLARD, président du comité de Meurthe-et-Moselle, en synergie avec l’encadrement du collège Ernest Bichat, a opportunément récompensé un élève qui s’était particulièrement impliqué dans la réflexion sur les valeurs de la République. Celles-ci avaient été mises en exergue au gré d’un quiz ludique et éducatif de 30 questions, dont plusieurs portaient sur les valeurs portées par la gendarmerie et la police.

Ce trophée de « 1000e élève Passeur de valeurs », créé pour la circonstance, a été remis à Yann FAVIER, élève de 4e, en présence de monsieur Manuel ALVAREZ-DOMINGUEZ, principal adjoint du collège du collège Ernest Bichat, représentant monsieur Servais JOST, principal, de monsieur Xavier GANGNANT, professeur d’histoire de la classe de 4e qui a relevé, avec succès, le défi 2018, de l’adjudant Sébastien DOUCET, représentant le chef d’escadron Jean PASQUIER-BERNACHOT, commandant la compagnie de gendarmerie départementale de Lunéville, et monsieur Marcel NIKELE, membre de l’équipe pédagogique des Amis de la Gendarmerie. Une vibrante Marseillaise, entonnée en chœur par toute la classe de 4e, a clôturé la cérémonie.

Depuis 2015, à l’occasion de cinq défis proposés à 21 collèges du département, 1092 élèves auront été faits « Passeurs de valeurs » par les Amis de la Gendarmerie de Meurthe-et-Moselle. Cette action pérenne, qui s’inscrit dans l’objet même des statuts des Amis de la Gendarmerie, a pour vocation de transmettre les valeurs de la République aux jeunes générations. Elle bénéficie du soutien renouvelé de l’inspection académique, du conseil départemental, du groupement de gendarmerie départementale et de l’ONACVG 54.

54 1 prix resistanceLe colonel (er) Jocelyn TROUSLARD, président de comité de Meurthe-et-Moselle, a récompensé une élève particulièrement méritante lors de la cérémonie qui s’est déroulée, le 27 mai 2018, dans les grands salons de l’hôtel de ville de Nancy. La jeune Salomé TOUSSAINT, élève au collège de La Craffe, à Nancy, qui avait travaillé sur le thème du concours 2017-2018, « S’engager pour libérer la France », s’est vu remettre un prestigieux ouvrage sur la Garde républicaine offert par les Amis de la Gendarmerie.

Une large représentation des 964 élèves ayant concouru et leur famille, accompagnés de l’encadrement de leur établissement scolaire, a participé cette année, à une cérémonie particulièrement émouvante, puisque qu’il s’agissait de la première à se dérouler sans la présence du très regretté secrétaire général du comité départemental d’organisation du Concours de la Résistance et de la Déportation et grand résistant, le colonel Roland Pierre LEGRAND. CE dernier, par ailleurs membre fidèle des Amis de la Gendarmerie, est décédé le 23 avril 2018, à l’aube de ses 94 ans. Sur le fauteuil du colonel LEGRAND, désormais inoccupé, avaient été posés son képi et ses décorations. Monsieur Stéfan LEWANDOWSKI, président du comité départemental d’organisation du concours, président de la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes, monsieur Mathieu KLEIN, président du conseil départemental, monsieur Laurent HENART, maire de Nancy, et monsieur Eric FREYSSELINARD, préfet de Meurthe-et-Moselle, ont insisté sur l’importance de l’engagement de la jeunesse, dans le monde d’aujourd’hui, pour soutenir des causes aussi nobles que celles portées la Résistance.

Monsieur Jean-Pierre PESSON, qui succède au colonel LEGRAND en qualité de secrétaire général du comité d’organisation, a mené de main de maître cette importante cérémonie rituelle qui magnifie l’oeuvre de mémoire dans la cité ducale. Il était aidé par les membres du comité d’organisation et madame Jocelyne LEGRAND, avec le renfort de trois résistants emblématiques du département, messieurs Stéfan LEWANDOWSKI, Fernand NEDELEC et André COLLARD, compagnon de Résistance du colonel LEGRAND, qui porte allègrement ses 102 printemps.

54 1 prix resistance2Le challenge de la Résistance et de la Déportation, offert par les Cristalleries de Baccarat, a été attribué au collège La Malgrange, de Jarville-la-Malgrange, qui a obtenu le plus grand nombre de lauréats en classe de 3e (devoirs individuels). Les représentants du comité de Meurthe-et-Moselle des Amis de la Gendarmerie ont été particulièrement fiers de participer à la remise des prix qui s’est déroulée en présence de madame Florence ROBINE, rectrice de la région académique du Grand-Est et de l’académie Nancy-Metz, et par monsieur Philippe LUSCAN, inspecteur de l’éducation nationale adjoint, représentant madame Emmanuelle COMPAGNON, inspectrice d’académie, directrice académique des services de l’éducation nationale. Cette action s’inscrit parfaitement dans les statuts de l’association « Les Amis de la Gendarmerie », à savoir la transmission des valeurs incarnées par la gendarmerie aux jeunes générations. Elle est complémentaire de celle qui est développée dans les collèges du département par le comité, depuis trois années, et qui comporte, notamment, un volet « Mémoire », avec le précieux soutien du service départemental de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, sous l’égide de monsieur Alain PERELLO, son directeur départemental.

54 diplomes cadetsLe 19 juin 2018, la remise solennelle des diplômes aux Cadets de la Gendarmerie de Meurthe-et-Moselle a réuni de nombreuses personnalités et permis au comité des Amis de la Gendarmerie d’afficher un soutien important à ce dispositif citoyen qui contribue au rayonnement de la gendarmerie nationale.

Organisée par le colonel Gwendal DURAND, commandant le groupement de gendarmerie départementale de Meurthe-et-Moselle, cette manifestation solennelle s’est déroulée au lycée Stanislas, à Villers-lès-Nancy, en présence de madame Florence ROBINE, rectrice de l’académie de Nancy-Metz, rectrice de la région académique Grand-Est, du sénateur Jean-François HUSSON, du général Didier MARCONNET, commandant en second la région de gendarmerie Grand-Est et la Gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Est, du colonel (er) Jocelyn TROUSLARD, président du comité de Meurthe-et-Moselle des Amis de la Gendarmerie, ainsi que des proviseurs des lycées Stanislas et Loritz, établissements au sein desquels sont scolarisés les cadets. Cette remise de diplômes ponctue une année d’activités particulièrement denses, à la réalisation desquelles les Amis de la Gendarmerie ont consacré une part importante de leur dotation de fonctionnement et de communication, après avoir financé l’abonnement, pendant une année, des 25 cadets de la 1ère promotion à la revue trimestrielle de l’association.

Les points forts de cette 2e session ont été tout d’abord la découverte des différentes facettes de la gendarmerie (missions, équipements, principes et moyens d’action) grâce à des démonstrations, la participation à des activités préparées, entre autres, par le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Nancy (PSIG Sabre), par l’escadron de gendarmerie mobile 16/7 de Baccarat et le peloton de surveillance et de protection de la gendarmerie de Cattenom. Il y eut également des exposés, suivis d’échanges, avec les sous-officiers de la brigade de prévention de la délinquance juvénile, mais aussi avec des officiers-élèves de l’école des officiers de la gendarmerie nationale en stage au sein du groupement et avec des officiers de police judiciaire de la brigade de recherches. Enfin, un accueil au sein du régiment de cavalerie de la garde républicaine, au quartier des Célestins à Paris, et dans des brigades territoriales, compléta ces présentations.

Les Cadets firent également la découverte d’autres composantes de la défense nationale et de la sécurité intérieure, grâce à des interventions de sapeurs-pompiers du service départemental d’incendie et de secours de Meurthe-et-Moselle, de policiers, de douaniers et à travers une visite au 516e régiment du Train, à Toul. Ils visitèrent aussi le Sénat, par l’intermédiaire des sénateurs Véronique GUILLOTIN, Jean-François HUSSON et Philippe NACHBAR, ce qui leur a permis d’assister à une séance de débats et de rencontrer le Premier ministre, ainsi que plusieurs ministres. Pour élargir leur champ d’information, ils bénéficièrent d’une présentation, par le préfet de Meurthe-et-Moselle et ses collaborateurs, du fonctionnement de l’État et de la gestion des crises, et eurent une introduction au système judiciaire français et à la procédure pénale, suivie de l’assistance à une audience correctionnelle. Enfin il leur fut fait une approche de l’action publique en faveur de l’égalité des chances.

La formation des cadets prévoyait par ailleurs la participation au devoir de Mémoire, à l’occasion d’une émouvante visite du musée des enfants de troupe du lycée militaire d’Autun. Ils eurent des échanges, marqués d’une grande humanité, avec la famille du gendarme Aimé ROUX, mort pour la France en Indochine, et dont le nom a été donné à la caserne hébergeant le groupement de gendarmerie de Meurthe-et-Moselle. Enfin tous les cadets furent présents en tenue, sur les rangs, au côté des gendarmes, pour les cérémonies du 8 mai 2018, à Nancy. Le programme, créé et éprouvé pendant deux ans par le groupement de gendarmerie départementale de Meurthe-et-Moselle et les officiers de la réserve citoyenne attachés à son état-major, a démontré sa pertinence. Le soutien financier des Amis de la Gendarmerie à cet ambitieux projet est une déclinaison concrète des statuts des Amis de la Gendarmerie, à savoir promouvoir les valeurs portées par la gendarmerie et les transmettre aux jeunes générations, soutenir les gendarmes au service de la population et consolider les liens entre la gendarmerie et la Nation.

54 1 palmares defi 2018Le jury, présidé par le professeur Alain FONTAINE, vice-président du comité de Meurthe-et-Moselle, a dû recourir à la question subsidiaire pour départager le collège de Baccarat et celui de l’Euron, de Bayon. Ces deux établissements étaient classés ex-aequo, avec 29 bonnes réponses sur 30 au quiz sur les valeurs de la République qui avait été proposé à cinq établissements du bassin d’éducation formation de Lunéville.

Le 5e défi inter-collèges, initié et décliné, depuis trois années, par le comité de Meurthe-et-Moselle des Amis de la Gendarmerie avait mis en compétition les collèges de Baccarat (principal : M. Jean-Louis SEBRIER - principal adjoint : M. Ludovic SARTORI - professeure : Mme Véronique POIROT), de l’Euron à Bayon (principal : M. Olivier KOPFERSCHMITT - principale ajointe : Mme Valérie SUISSE - professeur : M. Fabrice VOIRIN), René Gaillard à Bénaménil (principale : Mme Virginie LANOIX - principale ajointe : Mme Florence MULLER - professeur : M. Cédric MINO), Eugène François à Gerbéviller (principal : M. Alexis CLAUDEL - professeure : Mme Emilie BERTHONNEAU), Ernest Bichat à Lunéville (principal : M. Servais JOST - principal adjoint : M. Manuel ALVAREZ-DOMINGUEZ - professeur M. Xavier GANGNANT).

L’équipe pédagogique des Amis de la Gendarmerie, dont l’investissement bénévole est à souligner, était constituée du colonel (er) Jocelyn TROUSLARD, président du comité, de messieurs Dominique BAGUET, commandant (h) de la police nationale,  Jean-Luc ROBINOT, architecte, Gilbert BEUGNETTE, psychologue (r), Marcel NIKELE, chef d’entreprise (r). Le protocole de la remise des prix était assuré par madame Michèle TROUSLARD, secrétaire du comité.  

L’équipe pédagogique des Amis de la Gendarmerie avait préalablement présenté, de manière concrète et interactive, aux cinq classes de 4e mises en compétition, les 50 valeurs de la République qui leur paraissaient les plus essentielles au gré de l’évocation de quatre parcours de vie. Les collégiens ont été invités, ensuite, à réfléchir sur un quiz de 30 questions portant sur ces mêmes valeurs, dans lesquelles il était particulièrement insisté sur la valeur courage déclinée quotidiennement par les gendarmes et les policiers, que le colonel Arnaud BELTRAME a incarnée par le sacrifice de sa propre vie pour en sauver une autre. L’objectif était de faire connaître les valeurs portées par la gendarmerie et de les transmettre aux jeunes générations, mais aussi d’apporter une modeste contribution à l’Education nationale qui a à cœur de faire du collège un lieu d’épanouissement et de construction de la citoyenneté. Les cinq établissements ont relevé avec brio le défi qui leur était proposé.

Les cérémonies solennelles de remise des prix se sont déroulées dans chaque établissement, en présence de l’encadrement des collèges, des élèves, des professeurs, de parents d’élèves, de responsables d’associations de parents d’élèves, d’élus (comme à Gerbéviller,  M. le député Thibault BAZIN, et madame Francine LAURENT, adjointe au maire), de membres du  tissu associatif (le Souvenir français, toujours à Gerbéviller) et de militaires de la gendarmerie représentant (le chef d’escadron Jean PASQUIER-BERNACHOT, commandant la  compagnie de gendarmerie de Lunéville). La cérémonie destinée à départager les deux collèges classés ex-aequo s’est déroulée, le 15 juin 2018, à Baccarat. Le collège de cette cité, dont la réponse à la question subsidiaire a été la plus proche de la bonne réponse (nombre des appels téléphoniques reçus par le centre opérationnel et de renseignement de la gendarmerie de Meurthe-et-Moselle entre le 1er janvier et le 31 mai 2018), a été déclaré vainqueur du défi 2018.  Monsieur Ludovic SARTORI, principal adjoint du collège de Baccarat, a fait preuve de panache, en partageant son trophée madame Valérie SUISSE, principale adjointe du collège de l’Euron, de Bayon, classé 2e ex-æquo. Les cinq établissements en compétition se sont vu remettre le trophée de « Collège de Passeur de Valeurs ». Ils font partie, désormais, de la cohorte des 14 collèges ayant été gratifiés de ce label qui a été agréé par l’inspection académique.

54 eognLe 7 juin 2018, une trentaine d’amis de la gendarmerie a eu l’honneur d’être accueillie à l’école des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) par le colonel Thomas DEPRECQ, chef d’état-major de cette école prestigieuse. Les participants ont pu visiter le musée de la gendarmerie nationale et assister à une émouvante cérémonie de remise des sabres à une promotion d’élèves-officiers.

L'EOGN a pour mission d'assurer principalement la formation initiale des officiers de gendarmerie à l'exercice de leurs fonctions de commandement et de les préparer à leurs futures responsabilités de cadre de haut niveau. La visite du comité de Meurthe-et-Moselle des Amis de la Gendarmerie s’inscrivait dans le cadre des voyages d’information qui ont pour but de mieux faire connaître et apprécier la gendarmerie par ses adhérents. Cette journée à forte connotation symbolique, agrémentée d’un déjeuner de qualité servi au cercle-mixte de l’école, a connu trois temps forts. Tout d’abord, avec la visite du musée de la gendarmerie, la délégation de Meurthe-et-Moselle a pu parcourir l’histoire multiséculaire de l’institution au gré de la découverte d’une riche collection présentée de manière très pédagogique par un guide pétri de culture. Ensuite, les participants ont bénéficié d’une présentation  de qualité  des différentes formations dispensées, ainsi que d’une visite commentée des deux sites sur lesquels est implantée l’école.

Enfin, ultime privilège, les Amis de la Gendarmerie ont assisté, en tribune, à une cérémonie de remise des sabres, présidée par le général de division Eric-Pierre MOLOWA, directeur adjoint des personnels militaires de la gendarmerie nationale, en présence du monsieur Denis DECLERK, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de Seine-et-Marne, et bien évidemment, de la générale de division Isabelle GUION de MERITENS, commandant l’école. Cette cérémonie de fin de scolarité, organisée au profit des officiers sous contrat, a révélé une forte connotation symbolique  au moment où chaque élève a reçu son sabre de son parrain de la 123e promotion « Général de division Louis ARTOUS », un genou à terre, conformément à la tradition de l’adoubement dans la chevalerie. Les visiteurs, parmi lesquels le colonel (er) Jocelyn TROUSLARD et monsieur Adrien BELLENGER, respectivement présidents des comités de Meurthe-et-Moselle et de Nancy-Junior, conserveront un souvenir mémorable de cette visite à l’EOGN, une école qui fait partie intégrante du cercle des grandes écoles militaires.

Actualités régionales