Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 321

 


vignetteFévrier 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-05-85-37.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 172 invités et aucun membre en ligne

54 eognLe 7 juin 2018, une trentaine d’amis de la gendarmerie a eu l’honneur d’être accueillie à l’école des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) par le colonel Thomas DEPRECQ, chef d’état-major de cette école prestigieuse. Les participants ont pu visiter le musée de la gendarmerie nationale et assister à une émouvante cérémonie de remise des sabres à une promotion d’élèves-officiers.

L'EOGN a pour mission d'assurer principalement la formation initiale des officiers de gendarmerie à l'exercice de leurs fonctions de commandement et de les préparer à leurs futures responsabilités de cadre de haut niveau. La visite du comité de Meurthe-et-Moselle des Amis de la Gendarmerie s’inscrivait dans le cadre des voyages d’information qui ont pour but de mieux faire connaître et apprécier la gendarmerie par ses adhérents. Cette journée à forte connotation symbolique, agrémentée d’un déjeuner de qualité servi au cercle-mixte de l’école, a connu trois temps forts. Tout d’abord, avec la visite du musée de la gendarmerie, la délégation de Meurthe-et-Moselle a pu parcourir l’histoire multiséculaire de l’institution au gré de la découverte d’une riche collection présentée de manière très pédagogique par un guide pétri de culture. Ensuite, les participants ont bénéficié d’une présentation  de qualité  des différentes formations dispensées, ainsi que d’une visite commentée des deux sites sur lesquels est implantée l’école.

Enfin, ultime privilège, les Amis de la Gendarmerie ont assisté, en tribune, à une cérémonie de remise des sabres, présidée par le général de division Eric-Pierre MOLOWA, directeur adjoint des personnels militaires de la gendarmerie nationale, en présence du monsieur Denis DECLERK, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de Seine-et-Marne, et bien évidemment, de la générale de division Isabelle GUION de MERITENS, commandant l’école. Cette cérémonie de fin de scolarité, organisée au profit des officiers sous contrat, a révélé une forte connotation symbolique  au moment où chaque élève a reçu son sabre de son parrain de la 123e promotion « Général de division Louis ARTOUS », un genou à terre, conformément à la tradition de l’adoubement dans la chevalerie. Les visiteurs, parmi lesquels le colonel (er) Jocelyn TROUSLARD et monsieur Adrien BELLENGER, respectivement présidents des comités de Meurthe-et-Moselle et de Nancy-Junior, conserveront un souvenir mémorable de cette visite à l’EOGN, une école qui fait partie intégrante du cercle des grandes écoles militaires.

54 1 prix resistanceLe colonel (er) Jocelyn TROUSLARD, président de comité de Meurthe-et-Moselle, a récompensé une élève particulièrement méritante lors de la cérémonie qui s’est déroulée, le 27 mai 2018, dans les grands salons de l’hôtel de ville de Nancy. La jeune Salomé TOUSSAINT, élève au collège de La Craffe, à Nancy, qui avait travaillé sur le thème du concours 2017-2018, « S’engager pour libérer la France », s’est vue remettre un prestigieux ouvrage sur la Garde républicaine offert par les Amis de la Gendarmerie.

Une large représentation des 964 élèves ayant concouru et leur famille, accompagnés de l’encadrement de leur établissement scolaire, ont participé cette année, à une cérémonie particulièrement émouvante, puisque qu’il s’agissait de la première à se dérouler sans la présence du très regretté secrétaire général du comité départemental d’organisation du Concours de la Résistance et de la Déportation et grand résistant, le colonel Roland Pierre LEGRAND. Ce dernier, par ailleurs membre fidèle des Amis de la Gendarmerie, est en effet décédé le 23 avril 2018, à l’aube de ses 94 ans. Sur le fauteuil du colonel LEGRAND, désormais inoccupé, avaient été posés son képi et ses décorations. Monsieur Stéfan LEWANDOWSKI, président du comité départemental d’organisation du concours, président de la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes, monsieur Mathieu KLEIN, président du conseil départemental, monsieur Laurent HENART, maire de Nancy, et monsieur Eric FREYSSELINARD, préfet de Meurthe-et-Moselle, ont insisté sur l’importance de l’engagement de la jeunesse, dans le monde d’aujourd’hui, pour soutenir des causes aussi nobles que celles portées par la Résistance.

Monsieur Jean-Pierre PESSON, qui succède au colonel LEGRAND en qualité de secrétaire général du comité d’organisation, a mené de main de maître cette importante cérémonie rituelle qui magnifie l’oeuvre de mémoire dans la cité ducale. Il était aidé par les membres du comité d’organisation et madame Jocelyne LEGRAND, avec le renfort de trois résistants emblématiques du département, messieurs Stéfan LEWANDOWSKI, Fernand NEDELEC et André COLLARD compagnon de Résistance du colonel LEGRAND qui porte allègrement ses 102 printemps.

54 1 prix resistance2Le challenge de la Résistance et de la Déportation, offert par les Cristalleries de Baccarat, a été attribué au collège La Malgrange, de Jarville-la-Malgrange, qui a obtenu le plus grand nombre de lauréats en classe de 3e (devoirs individuels). Les représentants du comité de Meurthe-et-Moselle des Amis de la Gendarmerie ont été particulièrement fiers de participer à la remise des prix qui s’est déroulée en présence de madame Florence ROBINE, rectrice de la région académique du Grand-Est et de l’académie Nancy-Metz, et par monsieur Philippe LUSCAN, inspecteur de l’éducation nationale adjoint, représentant madame Emmanuelle COMPAGNON, inspectrice d’académie, directrice académique des services de l’éducation nationale. Cette action s’inscrit parfaitement dans les statuts de l’association « Les Amis de la Gendarmerie », à savoir la transmission des valeurs incarnées par la gendarmerie aux jeunes générations. Elle est complémentaire de celle qui est développée dans les collèges du département par le comité, depuis trois années, et qui comporte, notamment, un volet « Mémoire », avec le précieux soutien du service départemental de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, sous l’égide de monsieur Alain PERELLO, son directeur départemental.

54 salle melanioeLors de l’inauguration de la nouvelle salle, destinée à l’audition des jeunes victimes de violences sexuelles, le colonel Gwendal DURAND, commandant le groupement de gendarmerie départementale, a tenu à associer une délégation d’adhérents du comité de Meurthe-et-Moselle. Il a souhaité ainsi témoigner sa gratitude envers une association qui a financé une part importante des acquisitions et travaux destinés à humaniser le cadre des auditions, en complément de la mise en place de matériels d’enregistrement audiovisuel par la DGGN.

Cette inauguration s’est déroulée dans les locaux de la compagnie de Val-de-Briey, en présence de madame Ombline PARRY, présidente du tribunal de grande instance de Briey, de monsieur Yves Le CLAIR, procureur de la République, du chef d’escadron Pascal NIGGEMANN, commandant la compagnie de Val-de-Briey, de son adjoint, le capitaine Thierry ROMANIUK, et de l’adjudant-chef Gérald DURANTEY, commandant la brigade de prévention de la délinquance juvénile de Nancy. Le comité des Amis de la Gendarmerie était représenté par son président, le colonel (er) Jocelyn TROUSLARD. Dans la délégation figuraient monsieur Jean LAURENT et son épouse Anne-Marie, qui ont contribué, par un don significatif à l’association, à l’acquisition d’un mobilier de qualité, de nature à favoriser les conditions de l’accueil des victimes et de leur famille. Le professeur Alain FONTAINE, vice-président du comité, monsieur Christian PERRIN, trésorier, et monsieur Marcel NIKELE, intervenant du défi inter-collèges, accompagnés de leurs épouses, ainsi que monsieur et madame Albert LORENTZ, tous deux membres bienfaiteurs, complétaient la délégation.

Les personnalités présentes ont souligné la parfaite synergie ayant régné entre la Gendarmerie et les Amis de la Gendarmerie, pour finaliser ce projet dans de courts délais, comme en témoigne, d’ailleurs, une plaque apposée dans la salle d’accueil. Les prochains soutiens apportés par le comité de Meurthe-et-Moselle au groupement de gendarmerie, porteront sur l’amélioration des conditions de l’accueil dans les locaux des compagnies de Lunéville et de Toul.

54 hommage beltrame collegesLe 23 mars 2018, alors qu’une équipe pédagogique du comité de Meurthe-et-Moselle présentait le défi inter-collèges 2018 dans des établissements du sud du département, se produisait l’attaque terroriste meurtrière de l’Aude. Cette circonstance tragique a offert l’opportunité, avec l’accord de l’encadrement des collèges, de faire le panégyrique du colonel Arnaud BELTRAME, en soulignant les valeurs républicaines sous-tendues par cet acte de bravoure.

L’objectif du défi inter-collèges 2018, initié par le comité de Meurthe-et-Moselle, est de faire des élèves relevant ce défi ludique et pédagogique des « Passeurs de Valeurs ». Il met en compétition cinq classes de troisième appartenant à des établissements du Bassin d’éducation formation de Lunéville, sous l’égide de madame Valérie SUISSE qui en est la référente laïcité. Il s’agit des collèges de Baccarat (principal : monsieur Jean-Louis SEBRIER), de l’Euron, à Bayon (principal : monsieur Olivier KOPFERSCHMITT), René Gaillard, à Bénaménil (principale : madame Virginie LANOIX), Eugène François, à Gerbéviller (principal : monsieur Alexis CLAUDEL), et Ernest Bichat, à Lunéville (principal : monsieur Servais JOST).

Les premières séances consistent à mettre en exergue les valeurs de la Gendarmerie, développées dans chacune des 30 questions du quiz. Parmi ces valeurs, figurent, entre autres, la citoyenneté, qui doit féconder civisme, respect et solidarité, et une approche de la compréhension de lieux de mémoire du territoire. C’est notamment à ce titre que l’office national des anciens combattants et victimes de guerre et le conseil départemental apportent un soutien déterminant à cet engagement bénévole des Amis de la Gendarmerie, aux côtés de l’inspection académique et du groupement de gendarmerie départementale. Le quiz proposait également un zoom sur la gendarmerie et la police, ainsi que sur la valeur courage déployée au sein de ces deux forces de sécurité.

L’attaque terroriste de l’Aude a amené les intervenants, le colonel (er) Jocelyn TROUSLARD, messieurs Marcel NIKELE, Dominique BAGUET, Jean-Luc ROBINOT et Gilbert BEUGNETTE, à adapter leurs interventions en évoquant, devant des élèves attentifs et recueillis, les valeurs républicaines révélées par l’acte d’héroïsme du colonel Arnaud BELTRAME. Les chefs d’établissements et leurs adjoints ont tenu à assister à l’évocation du parcours d’un héros national qui offre l’image exemplaire d’un militaire de la gendarmerie ayant sacrifié sa vie pour protéger celle d’une femme prise en otage par un terroriste. La minute de silence observée, le 28 mars 2018, au collège René Gaillard de Bénaménil, en même temps que celle organisée à l’échelon national, a été particulièrement émouvante, car chacun des participants a ressenti l’impérieuse nécessité de la transmission de valeurs républicaines aux jeunes générations. C’est à ce titre que le sacrifice du colonel Arnaud BELTRAME ne sera pas vain.

54 2 BellengerLe jeune comité Nancy-Junior a été solennellement installé le 19 mars à l’occasion de la soirée annuelle du comité 54-1 organisée autour d’un diner-débat animé par la générale Anne FOUGERAT, commandant les réserves de la Gendarmerie nationale.

Monsieur Adrien BELLENGER s’est vu confier la présidence de ce comité. Il est diplômé d’un Master en relations internationales à l’IRIS de Paris et exerce actuellement la profession de banquier. Intéressé par les questions d’ordres géopolitiques, militaires et de défense, il est notamment membre de l’IHEDN. Fortement impliqué au sein de la cité à travers diverses associations caritatives, il s’efforce de créer un lien entre les citoyens et les forces armées. « Cette nomination m’honore. J’ai été très heureux de participer au congrès annuel à Saint-Astier où j’ai appris beaucoup de choses. Mais je ne suis pas seul parce qu’entouré d’une équipe solide et volontariste ! »

Actualités régionales