Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

10-2003-07-066.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 309 invités et aucun membre en ligne

54-Dien bien phuLe 29 avril 2014, les rangs des « Amis de la gendarmerie » étaient particulièrement denses lors de cette cérémonie qui donnait lieu à la commémoration de la bataille de Dien Bien Phu. Parmi les participants, une Amie de la gendarmerie, Claudine ROUX, veuve du garde Aimé ROUX, mort dans un camp du Vietminh le 8 novembre 1952.

C’est une tradition à Nancy, chaque année, Claudine ROUX, membre des « Amis de la gendarmerie », mais surtout présidente régionale de l’Association nationale des anciens prisonniers déportés d’Indochine (ANAPI), dépose une gerbe aux côtés des autres présidents d’associations patriotiques lors de cette cérémonie.

Depuis plusieurs décennies, Claudine ROUX est très active au sein de l’ANAPI. Elle y défend et honore la mémoire de son mari et, plus généralement, celle de tous les anciens prisonniers déportés qui ont perdu la vie en terre indochinoise dans d’atroces conditions.

Qu’ils aient été capturés en assurant la défense de postes isolés, en effectuant une patrouille, consécutivement au désastre de la route coloniale N° 4 (RC 4) ou à la tragique bataille de Dien Bien Phu, ces soldats ont rarement survécu à de très cruelles conditions de détention.

Claudine ROUX consacre aussi toute son énergie à la défense des droits des orphelins de ces militaires disparus.

Monsieur Raphaël BARTOLT, préfet de Meurthe-et-Moselle, a lu le message de monsieur Kader ARIF, secrétaire d’État aux anciens combattants et à la mémoire, auprès du ministre de la défense.

Les Amis de la gendarmerie de Meurthe-et-Moselle présents ont eu un pensée particulière pour le garde Aimé ROUX, mais également pour le général (2s) Louis BEAUDONNET, décédé dans la nuit du 15 au 16 avril 2014, qui était président du comité des « Anciens d’Indochine » des Amis de la gendarmerie dans lequel, figure emblématique de la gendarmerie, il incarnait le devoir de mémoire.

Actualités régionales