Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 322

 


vignette 322Mai 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-01-15-18a.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 264 invités et aucun membre en ligne

46 1 BuffoLa demande d’engagement spontanée de Sylvio BUFFO pour notre association et sa localisation aux confins du département vers l’Aveyron sur la compagnie de Figeac, ont naturellement et rapidement entraîné la démultiplication des comités dans le Lot. Ce département comprend à présent deux comités, le comité de Cahors présidé par le colonel (er) Michel BORGHESE et le comité de Figeac présidé par monsieur Sylvio BUFFO.

Monsieur Sylvio BUFFO, le nouveau président, est né à Cahors il y a 37 ans. Il est chef de l’entreprise TECHNET à Saint-Céré, spécialisée dans le nettoyage, domaine dans lequel il travaille depuis 12 ans. Il est titulaire d'un BAC action et communication commerciales et d’un BEP de secrétariat-comptabilité.

Sylvio connaît bien la gendarmerie pour avoir été gendarme adjoint à la brigade de Lavaur dans le Tarn, été marié à une gendarme et avoir vécu son enfance en voisin d’une caserne. « Nous adressons tous nos vœux à un président de comité jeune, enthousiaste (il a tenu à venir en observateur au congrès) et prometteur par la qualité de son implantation dans les bassins de Saint-Céré et de Figeac, et, au-delà, dans cette région des Causses. »

31 Ange BleuLe 16 mai 2018, le comité de la Haute-Garonne a organisé une sortie dans la région bordelaise pour conforter le lien associatif. Une trentaine de personnes participait à cette journée entre spectacle et visite de vignoble.

Après la découverte du vignoble du Sauternais au Château de Rayne Vigneau, le groupe s’est rendu à Gauriaguet pour déguster un succulent repas et assister au magnifique spectacle du cabaret « L’Ange Bleu » avec sa revue aux effets spéciaux inédits et merveilleusement sublimée par des costumes des plus étincelants. 

Au cours de cette sortie, ayant toujours à l’esprit qu’il s’agissait d’une journée organisée par les Amis de la Gendarmerie, le président a profité de l’occasion pour donner quelques indications sur le déroulement du congrès annuel qui avait eu lieu à Saint-Astier et sur les mesures les plus notoires qui y furent décidées. Toujours soucieux d’étoffer le comité de la Haute-Garonne, ce dernier a procédé au recrutement de deux nouveaux membres, ce qui va porter les effectifs du comité à 410 adhérents.  Dans le même ordre d’idée, le comité organise un voyage au Canada en juin 2019, ce qui semble avoir un effet bénéfique, puisque cette perspective a suscité quatre nouvelles adhésions à venir par des personnes qui  manifestent beaucoup de considération pour la gendarmerie.

66 Valdemorol’occasion d’une rencontre avec la 10e promotion de l’école de gendarmerie de Tulle en formation à Valdemoro en Espagne, alors que celle-ci terminait un stage à Saint-Astier où se tenait le congrès annuel des Amis de la Gendarmerie, les comités des départements limitrophes avec l’Espagne ont décidé de soutenir le défi social de ces élèves-gendarmes.

Le défi social de la 10e promotion, baptisée « Promotion Garcia », a pour but de venir en aide à une association qui œuvre à améliorer la vie quotidienne de certaines personnes vulnérables. L’objectif est de montrer que la gendarmerie nationale française est une force humaine, au service de la population et à l’écoute des plus faibles. La promotion Garcia conduit ce projet en partenariat avec la Guardia Civil, en créant un évènement visant à lever des fonds. Celui-ci se base sur le concept simple d’une course de 24 heures en relais avec de nombreux divertissements en parallèle. Les fonds sont destinés à l’Association européenne contre les leucodystrophies, dont l’objet est de sensibiliser l’opinion publique sur cette maladie, d’aider et de soutenir les familles concernées, de stimuler la recherche et de développer son action à l’international.

Les comités des Pyrénées-Orientales, de l'Ariège, de la Haute-Garonne, de Tarbes, du Béarn et d’Orthez ont apporté un don de 400 €, afin de soutenir le projet des élèves-gendarmes. Ils contribuent ainsi au rayonnement de la Gendarmerie qui vient de former sa première compagnie d’élèves-gendarmes en Espagne et se font connaître des futurs sous-officiers, dont une partie importante recevra une affectation dans des groupements pyrénéens. Cette action, coordonnée par le général (2s) Christian LAGARDE, président du comité des Pyrénées-Orientales, s’inscrit également dans la logique de développement transfrontalier que ce comité mène depuis plusieurs mois, en relation avec l'association des retraités « Veteranos » des forces armées et de la Guardia Civil.

46 1 Pierre SourdoireC'est avec les honneurs qui lui sont dus que ce gendarme au passé glorieux a reçu, à l'occasion de ses obsèques, le témoignage d'amitié des représentants des Amis de la Gendarmerie, qui pour l'occasion étaient venus accompagnés du drapeau de l'association. Un hommage vibrant pour ce héros de la résistance.

Né le 28 mai 1926, Pierre SOURDOIRE avait rejoint le maquis dès l’âge de 17 ans, en l’occurrence, le groupe VENY, placé sous l'autorité du colonel DELMAS, ancien commandant du groupement de gendarmerie du Lot. Il y était chargé de missions de liaison entre les différents maquis de Cahors. A ce titre, la carte de combattant volontaire de la Résistance lui fut délivrée. Devenu gendarme, il servit durant deux ans en Indochine puis, pendant deux ans en Allemagne. En 1956, ce fut le retour en métropole. Alors qu’il était affecté à Paris, il fut appelé à servir en qualité de secrétaire auprès des généraux TOMASINI et BOYE, respectivement sous-directeur et directeur adjoint de la Gendarmerie. A l'époque, Il est considéré comme un collaborateur efficace et discret, apportant à la fois son expérience et son soutien.

Retraité à partir de 1981, il s'est alors consacré à l’animation de diverses associations. Il présida notamment, durant de nombreuses années, le comité du Lot de notre association. C’est es-qualité qu’il se trouva en 2002, au cœur de l'organisation du congrès national à Cahors. Ce congrès réunissant près de 200 adhérents, particulièrement réussi, est toujours ancré dans les mémoires Ayant passé le relais en 2010, il demeurera un sociétaire assidu, jusqu’à son décès le 11 avril 2018. Les honneurs lui ont été rendus lors de ses obsèques à Cahors, en présence du drapeau et du président de notre comité. Une gerbe au nom de l'association avait été confectionnée pour l'occasion. Pierre SOURDOIRE, médaillé militaire, avait été fait chevalier dans l’ordre national du Mérite en 1975. L'association « les Amis de la Gendarmerie », salue la mémoire de ce combattant et président de comité, elle tient à s'associer en ces tristes moments, à la douleur de ses proches.

31 vietnamPerpétuant les traditions du comité de la Haute-Garonne, le colonel (er) Bernard POZZA a organisé, du 17 au 28 mars 2018, un lointain voyage pour une quarantaine d’adhérents. Cette année, ce voyage les a conduits au Vietnam, ancienne colonie française d’Indochine jusqu’en 1954 .

Le groupe parcourut le pays du sud vers le nord en partant de Hô-Chi-Minh-Ville, autrefois Saigon à l’époque française pour se terminer à Hanoï, actuelle capitale du Vietnam. Hô-Chi-Minh-Ville est la plus grande ville du pays où résonnent jour et nuit les incessants vrombissements de milliers de cyclomoteurs. La visite se poursuivit par une croisière sur le Mékong et une promenade en bateau jusqu’au marché flottant. Ce voyage a amené les Amis de la Gendarmerie à Hoïan, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de ses 800 bâtiments d’intérêt historique, notamment sa pagode, son marché couvert et la maison communale chinoise. En empruntant la route des mandarines, le groupe arriva à Hué qui fut capitale du Vietnam et résidence impériale au XVIe siècle et où se situe le tombeau de l’empereur TU DUC ainsi que la Cité Impériale.

Le 8e jour, ce fut l’arrivée à Hanoï, capitale du pays. Cette ville, modernisée par les français à partir de 1882, est remarquablement bien conservée. On y observe encore de nombreuses maisons de l’époque coloniale, notamment les ambassades actuelles. Une promenade au centre-ville en cyclo-pousse permit de mieux découvrir cette ville. Le jour suivant nous conduisit à admirer l’un des paysages les plus somptueux d’Asie, la Baie d’Along. Cette baie qui s’étend sur 1500 km² et compte près de 3000 îles, est d’une beauté à couper le souffle. Le groupe embarqua sur une jonque où il passa la nuit en admirant l’illumination des îles et des bateaux. Puis, les voyageurs se rendirent à Hoa Lu, surnommée la Baie d’Along terrestre où ils firent une promenade en barque à travers les rizières sur le site de Thung Nang. La journée se poursuivit par une balade en charrette à bœufs sur le chemin du village à la rencontre des habitants locaux et des marionnettes sur l’eau. Enfin, le voyage se termina par une visite approfondie de la capitale vietnamienne avec le mausolée de HÔ-CHI-MINH, la maison sur pilotis de « l’Oncle Ho », le temple de la littérature dédié à CONFUCIUS.

Le 12e jour mit fin à ce périple avec le retour sur Toulouse. C’est avec une réelle émotion que cette visite du Vietnam eut lieu, un pays où la France a laissé une partie de son âme à l’époque du Tonkin de la Cochinchine et de l’Annam. Toujours intéressés par tout ce qui peut avoir un rapport avec la gendarmerie, le groupe a provoqué une rencontre avec des militaires vietnamiens qui se sont prêté de bonne grâce à la prise d’un cliché, mais qui se sont montrés peu bavards sur leur mission. Pour l’année prochaine, le comité organise un voyage au Canada. Près de 40 personnes sont déjà intéressées.

Actualités régionales