Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 322

 


vignette 322Mai 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

04-2003-05-086.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 159 invités et aucun membre en ligne

59 4 Salle de sportsSouhaitant marquer son engagement à soutenir la gendarmerie, la nouvelle équipe du comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe des Amis de la Gendarmerie a contribué financièrement à la modernisation de la salle de musculation de la compagnie de gendarmerie.

Parce qu’à la culture de l’âme s’associe la culture physique « un esprit sain dans un corps sain » disait Juvénal (poète de la Rome antique), la section sportive d’Avesnes-sur-Helpe, qui fait partie du Club sportif et des loisirs de la gendarmerie (CSLG) du Nord-Pas-de-Calais, a modernisé sa salle de musculation. Désireux s’investir dans une politique de soutien aux gendarmes, Jean-Jacques TRICHOT, nouveau président du comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe, et son nouveau bureau, ont apporté un soutien financier de leur comité permettant de remplacer des matériels hors d’usage.

C’est donc en présence du lieutenant-colonel Joël KERLEAU, commandant la compagnie d’Avesnes-sur-Helpe et du responsable du GLSG, que cette salle renouvelée a été présentée le mercredi 10 juillet 2018 aux membres du CSLG et aux représentants des Amis de la Gendarmerie.

59 4 Equipe renouveléeAvec 415 adhérents, le comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe est l’un des plus importants de la région Nord-Pas-de-Calais. Un nouveau bureau a été mis en place pour développer les relations avec la gendarmerie d’active et mener des actions de soutien à son profit.

C’est Jean-Jacques TRICHOT, 64 ans, vice-président et trésorier depuis 2017 de ce comité qui en prend les rênes, en tant que président délégué. Philippe HAVRENNE, 59 ans, responsable d’une société dans le négoce de jouets et de cadeaux  à Feignies, devient son trésorier. Ce dernier est père de deux enfants dont l’un est gendarme à la Garde Républicaine.

Jocelyne TOUVEAU, mémoire du comité, gardera ses fonctions de secrétaire et continuera à s’engager fortement dans la recherche de nouveaux adhérents. Nous saluons son investissement et l’aide bénévole qu’elle apporte au siège, à l’occasion de ses liaisons à Paris. Christophe DEBREUCQ, 44 ans, cadre commercial chez Leroy Merlin, exercera les fonctions de vice-président et de secrétaire-adjoint. Il est marié et père de deux enfants de 11 et 15 ans. Domicilié à Mecquignies il a effectué son service national en gendarmerie.

59 9 soutien cieLe samedi 30 juin 2018, le capitaine THIREZ, adjoint au commandant de la compagnie de gendarmerie départementale d’Hazebrouck, recevait les représentants du comité local qui venaient offrir une sono complète et un compresseur à la compagnie de gendarmerie d'Hazebrouck.

Soutenir les gendarmes dans l’exécution de leurs missions est l’un des objets de notre association. C’est dans cet esprit que le comité et la compagnie d’Hazebrouck ont défini en commun un lot de matériel qui n’était pas prévu dans les dotations de l’unité, mais qui allait contribuer à la bonne exécution du service. La sono sera fort utile pour les cérémonies patriotiques, les opérations de communication et les activités de cohésion, tandis que le compresseur servira au maintien en condition et à la sécurité des véhicules.

A cette occasion, le capitaine THIREZ a remercié le président du comité, Yves ACARD, à qui il a  offert, à titre exceptionnel, la  très belle médaille de la compagnie. Celle-ci a immédiatement été partagée avec les 12 membres représentant le comité, dont les cadres et notamment les délégués de proximité, se dévouent pour la bonne cause depuis de nombreuses années. Sont cités en particulier Michel BARBET, Jean-luc GERVOIS, Jean-Claude SOUBIELLE, Jean-Marie MOREAU, Sylvain BLONDE et le chef d’escadron (er) Pierre DECAMPS, président honoraire et fondateur du comité d'Hazebrouck en 1982. Ce dernier a animé et développé le comité, qui a compté jusqu'à 1 000 adhérents en 2000, avec l'appui de son épouse  Monique comme secrétaire. Le capitaine THIREZ a relayé l’événement et présenté les Amis de la Gendarmerie sur la page Facebook du groupement.

59 3 Psig sabresLe vendredi 15 juin 2018 les membres du bureau du comité de Douai se sont rendus rendu au siège de la compagnie de DOUAI, pour y rencontrer les personnels des deux pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) qualifiés « Sabre » et les aider à financer  l‘achat de matériels spécifiques, dans le cadre d’un projet n’entrant pas dans le champ du programme de dotation.

Accueillis par le chef d'escadron JOUANY et les deux commandants de peloton, les membres du comité présents assistèrent à un exposé  qui leur permit d’appréhender les missions dévolues à ces unités et de cerner les besoins réels en équipement pouvant contribuer à faciliter leur action, eu égard notamment aux missions risquées de ces unités. Le besoin qui s’exprima en priorité fut l’acquisition d’un levier polyvalent, matériel de pénétration rapide et d’ouverture de porte, particulièrement utile dans le cadre de missions de  police judiciaire en renfort des unités d’investigation, de prise d'otage ou encore de secours aux personnes. Il s’agit d’un matériel  professionnel, dont le coût s’avère cependant relativement élevé.

Profitant de l’occasion qui lui était offerte de présenter les Amis de la Gendarmerie aux militaires présents, le comité  insista sur les objectifs que s’est fixée l’association, son organisation et bien évidemment sur l'action qui vise à aider et à soutenir les unités. Après concertation, il fut décidé d'octroyer aux deux unités concernées, un chèque destiné à les aider à acquérir les matériels souhaités. C'est ainsi que le président HUMEZ  remit au commandant de compagnie, en présence des commandants d'unité et des personnels de ces unités, des chèques correspondant à leurs besoins. En remerciement, l'officier supérieur précisa que l'aide des Amis de la Gendarmerie est  toujours appréciée des personnels et que les neuf unités de terrain de la compagnie ont pu chacune bénéficier d’une aide,  au cours des trois ans écoulés.

59 8 conference PJLe mercredi 13 Juin 2018, pour la première fois, les Amis de la Gendarmerie du comité de Dunkerque ont assisté à une conférence sur le thème « La Police Scientifique en Gendarmerie ». Cette manifestation fut suivie d’un repas au restaurant « L’ermitage du Bois Joli », à Quaëdypre.

Après avoir informé les participants de la présence de monsieur OUTTIER, président du tribunal d’instance de Dunkerque, de monsieur BRANLY, vice-président du tribunal de grande instance de Dunkerque, du chef d’escadron BOLLE, commandant de la compagnie de Dunkerque, accompagné de ses officiers adjoints, et de maître Guy LECLUSE, conseiller délégué aux affaires militaires de Dunkerque, monsieur Henry-Aimé BAEY, président du comité de Dunkerque, a présenté le conférencier. Il s’agissait d’un conférencier de haut rang particulièrement qualifié, puisque c’est le général de corps d’armée Jacques HEBRARD, ancien patron du pole judiciaire de la gendarmerie et aujourd’hui commandant de la région de gendarmerie des Hauts-de-France et commandant la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Nord, qui allait animer la soirée.

La conférence, avec sa projection, très intéressante, dévoila l’évolution des recherches scientifiques en matière judiciaire. Jusqu’en 1980, celles-ci n’étaient que sommaires, basées sur les empreintes digitales. Mais en 1983, il y eut une avancée considérable, avec la mise au point du relevé de l’ADN. Ceci permit en 1987, la création d’un fichier automatisé des empreintes génétiques. En 1998, un fichier spécial automatisé fut créé pour la criminalité et le banditisme. Au niveau territorial, chaque département possède ses équipements locaux, avec ses techniciens de proximité, équipés de mallettes adaptées aux différentes interventions de recherche sur le terrain : biologie, incendie, explosion, traces d’effraction, recherche d’indices comme les empreintes de chaussures ou latentes comme les cheveux, le sang, les poils etc.

L’exposé passionnant d’une heure s’acheva par la remise de la médaille de prestige des Amis de la Gendarmerie, offerte par monsieur Henry Aimé BAEY, au général du corps d’armée, Jacques HEBRARD, qui fut chaleureusement remercié. A l’unanimité, les Amis de la Gendarmerie présents ont souhaité que l’expérience soit reconduite l’année prochaine.

Actualités régionales