Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 330

 

vignetteMai 2020

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

02-2003-17-041.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 304 invités et aucun membre en ligne

59 3 dessinsDans le département du Nord, nés de l’imagination des enfants, des dessins de remerciement ont été remis le 23 juin 2020 aux 180 gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Douai. Le comité Douaisis-Pévèle-Mélantois se devait de provoquer une vaste action de remerciements aux gendarmes des dix unités de la compagnie, pour leur implication dans la gestion de la crise sanitaire au service des citoyens.

L'esprit sain et créatif des enfants a été sollicité pour la réalisation de dessins libres sur le thème du remerciement. Malgré les difficultés liées au confinement, beaucoup de dessins de scolaires et d'enfants d'adhérents ont pu être collectés en vue d'être remis à chaque gendarme des différentes unités de la compagnie, avec à l’esprit l’idée de remercier aussi le chef d'escadron JOUANY de s'être inscrit directement dans la chaîne de transmission pour mener à bien ce projet.

Au siège de la compagnie, récemment, les lots de dessins ont été remis à l'officier et à son adjoint le capitaine DELATTRE, témoins de notre soutien indéfectible ainsi que de celui des enfants, qui ont su faire preuve d'ingéniosité dans le choix et la réalisation des thèmes. En quelques mots, le chef d'escadron s'est félicité de pouvoir compter sur l'association les Amis de la Gendarmerie pour soutenir les hommes de terrain dans ces temps difficiles et il est bon de savoir que l’investissement des militaires a retenu toute l’attention des plus jeunes. Déjà les remontées de remerciements n'ont pas tardé au sein des unités dans lesquelles les dessins ont été affichés. Rendez-vous est déjà donné pour les rencontres avec le comité lors des futures prises de commandement.

59 3 Lettre réduiteAfin de maintenir le lien qui unit les adhérents avec l’association, le comité nordiste des Amis de la Gendarmerie a décidé d’éditer une publication trimestrielle afin de les informer des actions menées ou à venir et auxquelles ils souhaitent s’associer. Une idée pertinente destinée à resserrer les liens entre adhérents.

 Chose promise, chose due, le comité dans le cadre de la réorganisation de son bureau et des zones de compétence de ses délégués de proximité, édite dorénavant trimestriellement sa lettre d'informations pour les adhérents. En effet, adhérer à une association c'est bien, encore faut-il connaître les actions entreprises par les responsables locaux. C'est en tout cas ce que souhaitaient les adhérents, considérant qu’un  article de presse occasionnel ne donne pas satisfaction à lui seul, ne touchant pas forcément la totalité d’entre eux. Le nouveau président a pris acte de ce souhait après avoir défini  de nouvelles zones d'action pour les délégués, en prenant en compte le périmètre du canton comme zone de référence et dix unités de gendarmerie comme point d’appui. Le Douaisis, la Pévèle et le Mélantois constituant un vaste secteur.

Ainsi, reconquérir le terrain, être connu des gendarmes de son secteur, telle est la mission confiée à tous les membres du comité, y compris ceux du bureau. Il s’agit en  quelque sorte d’une démultiplication interne du comité, pour être au plus près de ses adhérents et ainsi de mieux les connaître. Un nouveau rédacteur, spécialiste en informatique, a pour sa part la charge de composer la lettre avec les articles proposés par chacun, avec le mot du président en éditorial. Celle-ci fera état des prévisions d'activité du comité, de ses réalisations, mais aussi de l’action de l'association au niveau national, avec la revue et la boutique mise en ligne et accessible à tous. Deux lettres ont déjà été rédigées et transmises aux adhérents. Les retours sont favorables comme en attestent les mails en réponse. Une boîte aux lettres a été mise en fonction et elle est suivie par la secrétaire, afin que nous soyons informés des événements en rapport  avec les adhérents (décès, départ...) et réactifs de manière à intervenir en temps opportun. Il a été convenu que l'important était d'avancer tous ensemble.

59 8 Malo les BainsLe 1er mars 2020, l’escadron de la Seine-Saint-Denis était en mission de sécurisation lors du célèbre carnaval de Dunkerque-Malo-les-bains, qui rassemblait plus de 20 000 personnes à proximité de la superbe plage des Hauts-de-France. Son engagement a été salué par le président du comité de Dunkerque.

Le président Henry-Aimé BAEY, une fois la mission terminée, et avant que les militaires ne se mettent à table tard dans la soirée, offrit un pot amical à l’ensemble des personnels de l’escadron. À cette occasion, il remit au chef d’escadron Alain RENAULT, quelques revues de notre association, lui indiquant que dès qu’un escadron de gendarmerie mobile est en mission dans le Dunkerquois, il va à sa rencontre pour partager avec ses personnels un moment de convivialité. Le contexte difficile dans lequel évoluent les gendarmes des unités en mission de sécurisation, justifie à son sens ce geste à leur égard, et ce fut un honneur pour lui que d’organiser cette rencontre conviviale autour du verre de l’amitié.

Après ces propos chaleureux, le commandant d’escadron remercia vivement le président de comité, au nom de l’ensemble de ses personnels, pour l’attention amicale portée à leur égard, avouant par ailleurs apprécier également, la fervente reconnaissance manifestée par la population, tout au long du service, durant cette journée très festive, fortement ancrée dans la tradition de cette province des Flandres.

59 1 La BasseeAvec la réalisation d’une clôture de protection, les adhérents du comité des Amis de la Gendarmerie de Lille-Métropole souhaitent que soient tranquillisés les militaires de l’unité face aux risques de dégradations des véhicules des familles vivant sur place. Cette réalisation devrait mettre un terme à ces pratiques délictueuses qui affectaient l’ensemble des résidents depuis quelque temps.

Lundi 24 février 2020, le président du comité, Jacques SALOPPÉ, le président honoraire Guy CEUGNART, le délégué de proximité Jacques MANNESSIER et le porte-drapeau Jacques GOTRAND du comité de Lille- métropole, ont procédé à une cérémonie informelle marquant la fin des travaux de sécurisation de la brigade de La Bassée, réalisés à la demande du lieutenant BARSAC. Ces travaux ont consisté à rehausser la barrière d'ouverture et le mur du local technique.

En effet, depuis le mois d'avril 2019, cinq militaires de la BTA de La BASSÉE ont été victimes de dégradations volontaires sur leurs véhicules personnels. Attendu que l'installation de caméras n’aurait pas permis d'éviter la commission des faits, le commandant de brigade avait sollicité la plantation d'épineux le long de la clôture, après avis du référent sûreté du groupement. La pose d’une lisse et la rehausse du mur sont venues compléter ce dispositif, rassurant ainsi les militaires et leurs familles, excédés par ces atteintes répétées.

59 4 ConferenceC’est à l’initiative d’un professeur du Lycée JESSE de FOREST d’Avesnes-sur-Helpe, que le président du comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe des Amis de la Gendarmerie est intervenu pour faire découvrir différents aspects de la gendarmerie aux élèves de cet établissement. Une expérience encourageante qui mérite d’être renouvelée.

Alors qu’elle travaillait sur les différents métiers de la sécurité, une professeure de lycée eut l’idée d’établir une batterie de questions concernant la gendarmerie (métier évoqué par quelques élèves durant les débats). Cette initiative fut à l’origine de l’intervention de Jean-Jacques TRICHOT, président du comité de Maubeuge-Avesnes-sur-Helpe, au sein de cet établissement scolaire le 5 février 2020. Une quinzaine de questions lui ayant été soumises (est-ce un métier à risque, le salaire, les contraintes et les inconvénients etc.), il s’efforça de répondre le plus précisément possible à ces diverses sollicitations.

Puis, face à un manque de connaissances de certains élèves à propos des institutions de notre pays, il apporta quelques précisions, notamment en abordant quelques notions essentielles, dont celle de sacrifice, en évoquant l’action héroïque du colonel Arnaud BELTRAME. Au travers des nombreux échanges avec les élèves, il put constater qu’il était nécessaire d’insister sur l’engagement de nos militaires, en citant l’intervention française au Mali. Face à un public diversement concerné, il eut le sentiment d’avoir contribué à éveiller les consciences sur des sujets inhabituels, mais contribuant à renforcer la citoyenneté de nos jeunes lycéens, l’idée étant de semer la petite graine qui produira ses fruits pour l’avenir. Cette expérience fût riche d’enseignement, ce qui incite à renouveler ce type d’intervention.

Actualités régionales