Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

10-2003-07-066.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 606 invités et aucun membre en ligne

59 8 musee gr et lhLe comité de Dunkerque, s’est rendu à Paris le 21 mars 2018 pour visiter la garde républicaine ainsi que le musée de la Légion d’honneur. Les membres qui avaient fait le déplacement apprécièrent particulièrement cette visite qui leur permit d’apprendre de nombreux détails historiques sur ces institutions prestigieuses.

Le 21 mars 2018, à 5h, un autocar prenait la direction de Paris pour une visite du musée de la garde républicaine et celui de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie. Arrivés pour 10 heures au quartier des Célestins, ils furent accueillis pour leur première visite de la journée au musée de la garde républicaine. Le parcours des vitrines, permit de découvrir l’évolution de la tenue et des armes de ces militaires, hommes et femmes remarquables, poussés par la passion et le dévouement. Un dévouement qui débuta sous NAPOLEON III quand la garde républicaine devait protéger l’Assemblée nationale contre les coups d’État. On retient souvent d’eux le cérémonial lors des visites des chefs d’États étrangers ou durant le défilé du 14 Juillet sur les Champs-Élysées. Mais aujourd’hui ces gendarmes d’élite assurent aussi des missions de sécurité publique, à cheval, à moto et à pied. Les visiteurs furent surpris par les multiples métiers qui se côtoient dans le quartier, vétérinaire, maréchaux-ferrants, bourreliers-selliers, fourbisseurs de sabre, casquiers et musiciens. La visite se poursuivit aux écuries où les chevaux se trouvent en nombre incomplet, car actuellement le manège est en rénovation. Le cheval de la garde est acheté en France à l’âge de 3 ans. Il est tout de suite éduqué et rendra service durant 18 ans en moyenne. Puis il bénéficiera d’une retraite dans la campagne normande, avant sa fin de vie qui peut aller jusque 30 ans.

A midi, un déjeuner très apprécié fut servi au cercle de la caserne et vers 14h le groupe prit la direction du musée de la Légion d’honneur et des ordres de la chevalerie. Ce musée, crée en 1925 pour rendre hommage à la gloire des français et étrangers éprouvés par la Grande guerre, présente une collection unique de décorations. Couvrant mille ans d’histoire des décorations à travers le monde, il présente les médailles d’ordres chevaleresques, religieux et militaires de l’époque des croisades, puis les ordres royaux destinés à renforcer la puissance politique des souverains. Après la Révolution et la suppression de toutes les marques de distinction, les armes de récompense et les armes d’honneur sont les premières étapes qui conduisent à la création de la Légion d’honneur par l’empereur NAPOLEON. La médaille militaire, créée le 22 Janvier 1852 par le prince LOUIS-NAPOLEON, est réservée aux soldats et sous-officiers pour leurs actes de courage et leurs longues années de service. L’ordre national du Mérite, créé par le général de GAULLE le 3 décembre 1963, a rendu possible l’harmonisation du système des décorations françaises. Il a pris le relais de nombreux ordres ministériels, dont seuls subsistent les Palmes académiques, le Mérite maritime et les arts et lettres. Cet ordre national du mérite a permis de nuancer la notion de mérite et d’adapter les récompenses aux nouvelles exigences du monde contemporain. Après cette excellente journée les Amis de la Gendarmerie reprirent le car pour Dunkerque sans oublier de remercier les officiers, sous-officiers et gardes pour leur accueil chaleureux ainsi que la conservatrice et tous les guides pour la qualité de leurs prestations.

Actualités régionales