Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 326

 

Revue 326Mai 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-07-19-22.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 94 invités et aucun membre en ligne

59 8 conference PJLe mercredi 13 Juin 2018, pour la première fois, les Amis de la Gendarmerie du comité de Dunkerque ont assisté à une conférence sur le thème « La Police Scientifique en Gendarmerie ». Cette manifestation fut suivie d’un repas au restaurant « L’ermitage du Bois Joli », à Quaëdypre.

Après avoir informé les participants de la présence de monsieur OUTTIER, président du tribunal d’instance de Dunkerque, de monsieur BRANLY, vice-président du tribunal de grande instance de Dunkerque, du chef d’escadron BOLLE, commandant de la compagnie de Dunkerque, accompagné de ses officiers adjoints, et de maître Guy LECLUSE, conseiller délégué aux affaires militaires de Dunkerque, monsieur Henry-Aimé BAEY, président du comité de Dunkerque, a présenté le conférencier. Il s’agissait d’un conférencier de haut rang particulièrement qualifié, puisque c’est le général de corps d’armée Jacques HEBRARD, ancien patron du pole judiciaire de la gendarmerie et aujourd’hui commandant de la région de gendarmerie des Hauts-de-France et commandant la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Nord, qui allait animer la soirée.

La conférence, avec sa projection, très intéressante, dévoila l’évolution des recherches scientifiques en matière judiciaire. Jusqu’en 1980, celles-ci n’étaient que sommaires, basées sur les empreintes digitales. Mais en 1983, il y eut une avancée considérable, avec la mise au point du relevé de l’ADN. Ceci permit en 1987, la création d’un fichier automatisé des empreintes génétiques. En 1998, un fichier spécial automatisé fut créé pour la criminalité et le banditisme. Au niveau territorial, chaque département possède ses équipements locaux, avec ses techniciens de proximité, équipés de mallettes adaptées aux différentes interventions de recherche sur le terrain : biologie, incendie, explosion, traces d’effraction, recherche d’indices comme les empreintes de chaussures ou latentes comme les cheveux, le sang, les poils etc.

L’exposé passionnant d’une heure s’acheva par la remise de la médaille de prestige des Amis de la Gendarmerie, offerte par monsieur Henry Aimé BAEY, au général du corps d’armée, Jacques HEBRARD, qui fut chaleureusement remercié. A l’unanimité, les Amis de la Gendarmerie présents ont souhaité que l’expérience soit reconduite l’année prochaine.

Actualités régionales