Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-07-19-22.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 62 invités et aucun membre en ligne

97 4 septembreLes liens d’amitié qui unissent adhérents de l’association et gendarmes d’active sur l’île de la Réunion, ont pu s’exprimer au cours des deux rencontres qui ont eu lieu à l’initiative des autorités de la gendarmerie, à Saint-Denis puis à Saint-Pierre. Visite du patrimoine et repas autour du cochon grillé furent les points forts de ces rencontres.

Le dimanche 16 septembre 2018, à l’occasion de la célébration  des  journées du patrimoine,  l’association les Amis de la Gendarmerie, était conviée par le commandant de la gendarmerie de la Réunion à une visite du  fortin,  bâtiment historique et central du quartier militaire de la Redoute à Saint-Denis. Présentés par un adhérent du comité, sous l’égide du général Jean-François GROS, de nombreux documents clairement expliqués permirent aux visiteurs d’être  plongés dans l’histoire militaire de La Réunion. Ces explications contribuèrent à mieux comprendre  l’impact de  l’attaque massive de l’armée britannique, à la fin de l’Empire, sur La Réunion et l’île Maurice.

Le dimanche 23 septembre, une journée festive rassembla d’autres adhérents dans le sud de l’île, à Étang Salé.  En effet, à l’occasion de l’arrivée des nouveaux gendarmes à Saint-Pierre, comme cela a lieu traditionnellement chaque année, la journée du « cochon grillé » permit aux familles et aux membres de l’association de faire connaissance ou de se retrouver. Les membres des Amis de la Gendarmerie présents purent ainsi apprécier la convivialité de cet événement en présence du commandant d’unité, qui pour sa part, proposa des démonstrations professionnelles, afin de mieux faire connaître au public l’action des gendarmes  sur son secteur de compétence.

97 4 route littoraleSoucieux du devenir de la circulation sur l’île de la Réunion, le comité local des Amis de la Gendarmerie organisait, en liaison avec la Maison des grands chantiers et la Région, une visite destinée à comprendre les enjeux de ce projet d’envergure. Ce déplacement fut très apprécié des participants.

Le comité des Amis de le Gendarmerie de la Réunion organisait le jeudi 30 août 2018, une visite guidée de la nouvelle route littorale de l’île. Il s’agissait de comprendre les données structurelles de cette nouvelle route si importante pour le désenclavement de la région. En effet, l’axe Saint-Denis, La Possession connaît une circulation exponentielle. Cet axe routier majeur est actuellement en bordure d’une falaise vive qui menace en permanence, par son instabilité, la sécurité de tous ceux qui l’empruntent. Son coût d’entretien actuel fait d’elle la route la plus chère de France. Il était par conséquent nécessaire de la remplacer par une nouvelle route beaucoup plus sûre, qui prenne en compte à la fois l’évolution démographique de l’île et le contexte économique de la Réunion pour les trente ans à venir.

L’objet de cette visite très technique était donc de comprendre comment ont été conçues et construites  les structures de ce nouvel axe routier et de quelle manière il pourra à l’avenir faire face aux aléas climatiques très sévères que l’île connaît chaque année, en particulier les cyclones et la forte houle cyclonique. Ce problème de houle est particulièrement important car la nouvelle route se situera au-dessus de l’océan, reposant sur des piles dont la base est immergée. Cette visite, très appréciée, fut  suivie d’un repas pris en commun au mess des armées du quartier de  la Redoute, à Saint-Denis. Il permit notamment aux participants de resserrer les liens au sein du comité et d’échanger autour des valeurs qui animent l’association. 

97 4 HedoDans ce comité ultra-marin des Amis de la Gendarmerie, où l’organisation des successions est de règle, madame Joëlle HEDO succède à maître Bruno RAFFI.

Madame Joëlle HEDO monte en grade, de membre du bureau, elle devient la nouvelle présidente, successions assumées dans ce beau comité où maître Bruno RAFFI avait pris la succession du lieutenant-colonel (er) Francis BOURQUIN en 2015. A son tour, il laisse la présidence après un mandat de 3 ans.

Joëlle HEDO a été enseignante de 1978 à 2010, professeur d’histoire et géographie dans le secondaire et chargée de cours à l’université de la Réunion. Aujourd’hui en retraite, elle réside à Saint-Denis. Pendant 3 ans, elle a été chargée de la communication du comité et en a assuré le secrétariat. « Nous connaissions Joëlle dans ses fonctions antérieures et nous l’apprécions. Tous nos vœux l’accompagnent dans son mandat reçu du président national qui lui exprime sa confiance. »

54 visite 97A l’occasion d’un voyage privé dans l’arc caribéen, une délégation d’Amis de la Gendarmerie de Meurthe-et-Moselle a rendu visite à ses homologues du comité de la Guadeloupe. Au cours d’une rencontre amicale, qui s’est déroulée en périphérie de Pointe-à-Pitre, des échanges fructueux ont permis un riche partage d’expérience, de nature à amplifier les actions de soutien en faveur de la gendarmerie.

La feuille de route 2018 du général de corps d’armée (2s) Jean COLIN, président national des Amis de la Gendarmerie, demandait aux présidents de comité d’entretenir des liens amicaux avec les comités voisins. Les deux présidents de comité de Meurthe-et-Moselle et de la Guadeloupe viennent de faire preuve d’une rare discipline intellectuelle en interprétant, dans le sens le plus large, cette directive. Plus de 7.000 km séparent en effet la Guadeloupe de la Meurthe-et-Moselle. Il est donc assez rare que des Amis de la Gendarmerie de la Guadeloupe, même en quête d’exotisme, voire de fraîcheur salvatrice, viennent effectuer une croisière sur la Bergamote, le bateau emblématique de la cité ducale qui navigue quotidiennement sur le canal de la Marne au Rhin. C’est en revanche naturellement qu’un groupe du comité de Meurthe-et-Moselle a décidé, au cœur du mois de janvier, bravant les risques d’un choc thermique, de jeter son dévolu sur une croisière dans les Caraïbes avec l’intention, en fin de périple, de venir saluer l’équipe dirigeante du comité de la Guadeloupe.

Cette rencontre, agrémentée d’un très agréable déjeuner pris en commun, s’est tenue au camp Dugommier, à Baie-Mahault, où les Amis de la Gendarmerie  disposent de locaux  confortables et propices à la convivialité. Bernard LEPORCQ, président du comité de la Guadeloupe, avait tenu à accueillir la délégation lorraine, accompagné de son épouse Andrée, et de 5 membres de son comité : Patrick BRUN, porte-drapeau,  François-Xavier COLLETIN, trésorier, Gérard SERVRANCKX, trésorier-adjoint, Olivier LEPORCQ et Gilbert SANCHEZ, membres. Jean-Claude MONTENTIN, anciennement délégué régional, est venu saluer les participants en fin de rencontre. Avec des propos éminemment chaleureux, le président LEPORCQ a souhaité la bienvenue au comité « voisin » de la Métropole, qui est le premier à leur rendre une telle visite de courtoisie. Il a évoqué les spécificités des comités ultramarins et fait valoir l’incontestable importance que constitue le facteur humain dans le positionnement de choix qu’occupe le comité de la Guadeloupe auprès de ses différents partenaires, notamment la gendarmerie.

Le colonel (er) Jocelyn TROUSLARD, président du comité de Meurthe-et-Moselle, était accompagné de son vice-président, le professeur Alain FONTAINE, de son trésorier, Christian PERRIN, ainsi que de Raymond LOUIS, Albert LORENTZ, et Jean TRICARRI, tous membres bienfaiteurs, accompagnés de leurs épouses. Il a remercié leurs hôtes pour leur exceptionnel accueil, puis a évoqué l’action pérenne développée en Meurthe-et-Moselle, avec la déclinaison du défi inter-collèges dans les établissements du département. Un badge de « Passeur de Valeurs » a été imaginé pour la circonstance. Il est remis à chaque élève ayant relevé le défi. Ce concept de « Passeur de Valeurs », qui  donne du sens à l’adhésion de nombreux membres bienfaiteurs, permet de soutenir, à un haut niveau, le groupement de gendarmerie de Meurthe-et-Moselle. Le président LEPORCQ a remis au colonel (er) TROUSLARD un fanion représentant le blason de la Guadeloupe. Les membres de la délégation de Meurthe-et-Moselle, en guise de remerciements, ont fait « Passeur de Valeurs » leurs hôtes en leur remettant le badge éponyme, avant de leur offrir une kyrielle de présents à base de bergamotes qui sont une des spécialités des confiseurs nancéiens, histoire sans doute de susciter, chez leurs amis guadeloupéens, une envie de croisière sur la Bergamote dès l’hiver prochain…

97 6 HuvetLes Amis de la Gendarmerie créent un nouveau comité à Mayotte, dont la présidence est confiée à monsieur Laurent HAVET.

Né en 1973 et demeurant à Pamandzi, Laurent HAVET réside à Mayotte depuis 17 ans. Il a successivement été responsable de l’économat de l’hôtel « Le Caribou » à Mamoudzou puis commercial de l’entreprise « La Téléphonie Mobile » à Kaweni et enfin responsable de d’agence de la société « Mayotte Telecom » (fibre optique, câblage réseau, installeur de système téléphonique) dont il a racheté les parts, devenant associé unique en 2010. Depuis 2012, il est en outre actionnaire et cogérant de l’entreprise Artémis Technologies, spécialisée dans les PC de télésurveillance, l’installation d’alarme intrusion et l’installation vidéo. Il possède le diplôme de dirigeant d’entreprise de sécurité et de sûreté. Auditeur IHEDN, délégué du trinôme académique de Mayotte, il est membre de la Chambre de commerce où il a été réélu en 2016. Laurent HAVET qui a participé à notre congrès 2017 à Issy-les-Moulineaux, a la charge d’implanter notre association dans ce département d’outre-mer sensible, compte-tenu des enjeux migratoires.

Actualités régionales