Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 326

 

Revue 326Mai 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-11-05-14.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 307 invités et aucun membre en ligne

72 irlandeLe 4 juin 2019, un groupe de 15 adhérents des Amis de la Gendarmerie de la Sarthe s’est envolé pour un circuit de dix jours dans les deux Irlande. Une initiative qui permit de consolider les liens entre adhérents autour des valeurs de l’association.

Pays d’histoire et de traditions aux superbes paysages, l’Irlande, malgré une météo parfois capricieuse, où la notion d’averses est une constante quotidienne, mérite qu’on la parcoure, la visite et surtout la comprenne. Aller du sud au nord, s’arrêter à Belfast, voir le mur de la paix avec ses messages d’encouragement, de fraternité et malgré les barrières qui se ferment encore le soir pour séparer deux communautés longtemps opposées, l’Irlande espère et veut éloigner ce passé douloureux, mais encore si présent.

Les participants furent touchés par la gentillesse des Irlandais et par leur sens de l’accueil, ils furent aussi émerveillés par la beauté des paysages et la richesse du patrimoine. Un retour est toujours empreint d’une certaine tristesse. Aussi ont-ils prévu de se retrouver en octobre pour un de ces bons moments d’échange de souvenirs, comme le permettent régulièrement les rencontres organisées par le comité.

72 scrtLe 28 mai 2019 à 9h, 38 adhérents des Amis de la Gendarmerie de la Sarthe se sont donné rendez-vous au Mans. Ils ont été reçus par le colonel Arnaud FERRON, chef de centre, lequel a organisé la visite du Service central des réseaux et technologies avancées (SCRTA). Un voyage au sein de la technique liée aux systèmes de communication.

Organisme unique au sein du ministère de l'intérieur, le SCRTA, rattaché au commandement du soutien opérationnel de la gendarmerie nationale, assure le maintien en condition opérationnelle des matériels des systèmes de communication de la gendarmerie nationale, de la police nationale et d’autres services de l'État.

La matinée se poursuivit autour d’un repas convivial auquel assistaient le colonel Thibaut LUCAZEAU, commandant du groupement de gendarmerie départementale de la Sarthe, le colonel Arnaud FERRON et le lieutenant-colonel Frédéric DAUGERIAS, commandant la compagnie de gendarmerie départementale du Mans. La réunion qui suivit permit des échanges de qualité avec les autorités présentes.

44 GMarUn groupe d’une vingtaine d’adhérents du comité de Loire-Atlantique a répondu à l’invitation du commandant de la compagnie de gendarmerie maritime de Lorient où, sur deux jours, il a pu découvrir cette composante de la Gendarmerie nationale.

Le groupe, constitué de fidèles adhérents, parti de divers points de Loire-Atlantique, s’était donné rendez-vous en milieu de matinée du 17 mai 2019, au cercle naval de Lorient. Il fut accueilli par le chef d’escadron Pierre-Antoine JOUBERT, commandant la compagnie de gendarmerie de Lorient, qui présenta cette composante de la gendarmerie, presque aussi « vieille dame » que l’Institution. La constitution d’une prévôté aux gens de mer est en effet l’œuvre de COLBERT, ministre de LOUIS XIV. L’ensemble des participants découvrit les installations de la brigade de surveillance du littoral et de la compagnie de gendarmerie maritime, implantées à Lorient. Il se fit présenter les matériels utilisés pour accomplir les missions très spécifiques de nos gendarmes maritimes, compétents jusqu’à la limite des 200 nautiques. Les participants découvrirent ainsi la double compétence de ces marins, officiers de police administrative et de police judiciaire. Ils furent stupéfaits par la somme de connaissances qu’ils devaient « embarquer », pour assurer leur mission au cœur des enjeux maritimes de la France, deuxième puissance maritime mondiale.

L’après-midi fut consacré à la visite et la découverte du patrouilleur « Géranium », qui évolue depuis 2015 de Saint-Malo à Bayonne. L’accueil des membres d’équipage, tous marins et gendarmes confirmés, marquera à tout jamais le groupe, en admiration devant ces savoir-faire. Nul doute que les Amis présents le feront savoir. Ce bâtiment est à lui seul une compagnie de gendarmerie et opère sous les ordres du commandant de groupement de gendarmerie maritime de Brest. Le président du comité, le lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO, profita de l’annonce faite par son camarade d’active de l’inauguration prochaine du peloton de sûreté maritime et portuaire en service en Loire-Atlantique, pour présenter le soutien financier que le comité pourrait apporter, en complément des moyens mis en place par la Gendarmerie et la Marine nationales. Leur hôte étant également membre adhérent du comité, s’est ensuite joint au groupe pour, qu’ensemble et par sa connaissance du lieu, les participants puissent apprécier visites et agapes lorientaises, servies au cercle naval et dans une excellente taverne au son des bombardes.

72 PaysanCatherine PAYSAN, pseudonyme d’écrivain d’Annie ROULETTE, est devenue bienfaitrice de notre association. Le soutien de cette romancière de renom est particulièrement apprécié par l’association les Amis de la Gendarmerie et participe concrètement à son rayonnement.

Auteur d’une œuvre très importante qui lui a ouvert les portes de la notoriété jusqu’au-delà de la de nos frontières, elle a publié depuis 1961, de nombreux romans, essais et nouvelles, des œuvres autobiographiques, des pièces de théâtre, des poésies et des chansons. Deux de ses livres ont par ailleurs été portés à l’écran et deux autres de ses œuvres à la télévision.

Cette romancière de talent a obtenu de nombreuses distinctions littéraires dont le prix Goncourt de la nouvelle en 2000 et le prix spécial de la gendarmerie nationale en 2007, pour son livre « L’amour là-bas en Allemagne », paru en 2006. En 2017 elle a publié son dernier ouvrage « L’enterrement d’un juif hongrois ». Puis récemment, elle a souhaité rejoindre notre association en qualité de bienfaitrice, afin de marquer son attachement à l’Institution et de la soutenir dans les épreuves qu’elle traverse actuellement.

44 PornicAfin de satisfaire un besoin exprimé par le commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Pornic, au profit de la brigade de recherches locale, le comité de la Loire-Atlantique a financé l’achat de matériels dédiés en complément du matériel déjà en dotation. Une  intention qui renforce les liens existant entre l’association et les personnels d’active.

Le mardi 30 avril 2019, le président de comité, le lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO, avait rendez-vous avec la chef d’escadron Clotilde GRONDIN, commandante de la compagnie de gendarmerie de Pornic, et le major David LUCEAU, commandant de la brigade de recherches de Pornic, pour finaliser la remise d’un don destiné à faciliter l’action des personnels dans la lutte contre la délinquance. Accompagné de Sévérine DELMASSE, trésorière du comité, il fut reçu dans les locaux de la compagnie et put présenter l’objet social de l’association au commandant de compagnie, à son adjoint et au commandant de la brigade de recherches. Le soutien aux unités de gendarmerie, concrétisé en l’occurrence par un financement de balises et de matériel de détection de présence, hors programme de dotation, faisait suite à une expression de besoins exprimée par les enquêteurs et validée par l’échelon compagnie.

Ce geste très apprécié, qui par ailleurs renforce le lien déjà fort entre le personnel d’active et les adhérents qui par ailleurs participent très activement aux nombreux échanges, permettra d’économiser de longues heures de surveillance sur les lieux ciblés par les malfaiteurs. Le président du comité profita de l’occasion pour offrir à ce brillant officier qu’est le commandant de compagnie, la collection des revues de l’association, englobant deux années de parution et traitant de sujets qui seraient susceptibles de l’intéresser dans le cadre d’une  préparation à un concours, comme l’Ecole de guerre par exemple. Rendez-vous fut pris par ailleurs, en vue d’une réunion au cours de laquelle la brigade de recherches présentera aux adhérents, les modes d’action qu’elle met en œuvre dans le domaine de la lutte contre la criminalité.

Actualités régionales