Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 322

 


vignette 322Mai 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

05-2003-03-271.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 234 invités et aucun membre en ligne

44 anniversaire luconLes Amis de la Gendarmerie du comité de la Loire-Atlantique ont souhaité participer au financement de la manifestation organisée à l’occasion du 90e anniversaire de la création de l’escadron 32/3 de gendarmerie mobile de Luçon. Accueillis récemment par le commandant de groupement de gendarmerie mobile de Nantes, les adhérents se rendirent en nombre à l’invitation que ce dernier leur avait lancée.

Le 9 septembre 2017 à Luçon, le général de division Alain PIDOUX, commandant de la région de gendarmerie de Bretagne et la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Ouest, avait présidé une très belle prise d’armes, à l’occasion des 90 ans de l’escadron de gendarmerie mobile de Luçon. Le capitaine Olivier LEDOUX, commandant de l’escadron, avait invité pour l’occasion de nombreuses personnalités. Deux partenaires, la Banque Française Mutualiste et la Société Générale de Vendée, s’étaient associés à l’événement en participant au financement de cette journée. Pour autant, les frais de la magnifique exposition retraçant les faits d’arme de cette illustre et ancienne formation de gendarmerie mobile, restaient à couvrir. C’est ainsi que les Amis de la Gendarmerie de la Loire-Atlantique, ont souhaité, au titre du soutien apporté aux unités, contribuer à ce financement, en effectuant un don destiné à couvrir le « reste à charge ».

C’est donc par une belle matinée d’été, le vendredi 27 juillet 2018, avant son envol pour une mission de quelques mois dans un département outre-marin, qu’avec une partie son état-major, le colonel Christophe MONBELLI-VALLOIRE, commandant du groupement de gendarmerie mobile III/3 de Nantes, accueillit la trentaine de membres du comité autour d’un sympathique petit-déjeuner. Il reçut des mains du lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO et de Séverine DELMASSE, respectivement président et secrétaire du comité de la Loire-Atlantique, un don de quatre cents euros, finalisant cette opération de communication et de rayonnement de la Gendarmerie nationale. Souhaitons qu’en 2027, le futur commandant d’escadron puisse commémorer avec autant de panache les 100 ans de cette unité. Il pourra toujours compter sur le soutien indéfectible des comités locaux, de Vendée et de Loire-Atlantique.

Ainsi se poursuit la vie du groupement de gendarmerie mobile III/3 de Nantes, de ses escadrons, de son antenne du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale, tous largement mobilisés depuis plusieurs mois pour la sécurité de nos concitoyens. Ils méritent nos félicitations et nos encouragements pour leur engagement sans faille envers leur pays.

72 Lot effraction BRRécemment, la brigade de recherches de La Flèche s’est vu remettre un lot de matériel, complémentaires à sa dotation réglementaire, par les Amis de la Gendarmerie, en vue de rendre plus efficace l’intervention des enquêteurs lorsqu’il convient de pénétrer de force dans un logement.

La lutte contre la criminalité passe, pour les unités de recherches, par une adaptation des moyens matériels actuellement mis à leur disposition, notamment pour l’ouverture des portes lors des enquêtes judiciaires. Les contraintes techniques imposées sur celles-ci par les compagnies d’assurances, afin de diminuer le risque de cambriolage, rendent moins efficaces les outils de type bélier, actuellement utilisés par les enquêteurs.

Soucieux d’apporter son soutien aux militaires de cette unité, le comité de la Sarthe des Amis de la Gendarmerie vient de remettre au commandant de la brigade de recherches de La Flèche, en présence du commandant de compagnie, des « outils d’effraction » nouvelle génération, particulièrement efficaces pour ouvrir les portes récalcitrantes, avec une chance de réussite accrue. Ce matériel performant, d’une valeur de 740 €, a été particulièrement apprécié par ses bénéficiaires qui n’ont pas manqué de remercier l’association pour ce don.

53 Triathlon 1Au cours du week-end du 19 et 20 mai, le tout nouveau comité de Laval-Château-Gontier des Amis de la Gendarmerie a apporté son soutien à l’équipe de la Gendarmerie, lors du championnat militaire interarmées de triathlon qui s’est déroulé à Mayenne.

Venus des quatre coins de la France, 35 gendarmes de la sélection nationale de triathlon se sont ainsi retrouvés à Mayenne pour disputer le championnat de France militaire de triathlon et le championnat de France de la fédération des clubs de la défense. Sous la conduite du colonel BREMAND, commandant le groupement de gendarmerie départementale de l’Oise, ils ont remporté, après une journée athlétique, une belle moisson de victoires lors du triathlon de la ville de Mayenne

Le plateau était relevé, cette année encore, sur l'épreuve courte distance à laquelle ont pris part près de 400 participants, civils et militaires. Face aux autres armées, les gendarmes ont fait honneur à leurs couleurs et les résultats ont été à la hauteur de leurs ambitions. Ainsi trois gendarmes de la sélection nationale de triathlon se sont placés sur le podium du championnat de France militaire de triathlon et du championnat de France de la fédération des clubs de la défense. Le lieutenant-colonel Laurent LAMBERT devient vice-champion de France militaire de triathlon et champion de France de la fédération des clubs de la Défense en catégorie vétéran. Il décroche par la même occasion sa qualification pour les championnats du monde militaire. La brigadière Audrey MERLE est pour la 2e année consécutive vice-championne de France de triathlon militaire. Enfin, l'adjudante Caroline JEZEQUEL est championne de France de la fédération des clubs de la Défense en catégorie vétéran. Par équipe, la gendarmerie termine au pied du podium, avec déjà l'ambition de faire encore mieux l'année prochaine.

L'organisation de l'épreuve était confiée à la ligue Ouest de la fédération des clubs de la défense, avec le support logistique de l'association sportive et artistique de la gendarmerie des Pays de la Loire et notamment de la section de Mayenne, ainsi que du club de triathlon local. Ils ont œuvré, main dans la main, pour une parfaite réussite de la compétition. Les Amis de la gendarmerie ont soutenu l’équipe de la Gendarmerie. Jacky LAMBERT, délégué régional inter-comités des Pays de la Loire, et Michèle MORATO, présidente du comité des Amis de la Gendarmerie de Laval-Château-Gontier, étaient présents et ont encouragé les compétiteurs ce dimanche 20 mai. Les nombreuses médailles obtenues auraient fait (a-t-on dit)  des Amis de la Gendarmerie de la Mayenne la « mascotte  porte-bonheur de l’équipe ». Mais en réalité, ces sportifs ne doivent leurs victoires individuelles et collective qu’à leur volonté de réussir, à leur pugnacité, et à leur condition physique et morale. Leur accueil, très chaleureux, a permis de partager cet esprit d’équipe. Cinq médailles des Amis de la Gendarmerie furent remises aux vainqueurs, au colonel et au chef d’escadron qui emportent cette équipe vers les victoires, et au gendarme VIAL qui aura été un intermédiaire et coach amical et attentif, expliquant les différentes étapes majeures du parcours et ses embûches.

44 Pole PJ et museeAprès la visite de la Garde républicaine en 2015 et avant celle de la compagnie de gendarmerie maritime de Lorient prévue au printemps prochain, les visites du pôle judiciaire et du musée par les Amis de la Gendarmerie de la Loire-Atlantique ont eu lieu les 17 et 18 avril 2018, avec un hébergement au sein de l’école des officiers de la gendarmerie nationale.

Au départ de Nantes qui eut lieu aux aurores, 46 personnes s’étaient donné rendez-vous, dont une trentaine de membres du comité de Loire-Atlantique. Présidé par le lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO, à l’initiative duquel ces rencontres et visites sont organisées, le comité regroupe des membres qui désormais se connaissent bien et avec lesquels, les autres participants à qui était proposée cette sortie, n'ont eu aucune peine à faire connaissance. Certains d'ailleurs se connaissaient déjà, puisque membres d’associations amies et proches de la nôtre (Union nationale des personnels et des retraités de la gendarmerie, Association nationale des officiers de carrière en retraite, Association nationale des membres de l’ordre national du Mérite, Souvenir Français). A Pontoise, accueillis par les personnels du bureau des relations extérieures du Pôle judiciaire, ils suivirent avec un grand intérêt l’exposé préparé à leur intention par le capitaine Philippe COME, passionné par son métier. En fin d’après-midi, il fit l'admiration de son auditoire par son savoir-faire et l'humilité qu'il manifesta, en développant les compétences techniques à l'origine de l’excellence du travail judiciaire réalisé par la gendarmerie.

Puis, pour mieux apprécier la visite suivante à Melun, l’hôtellerie de l’EOGN accueillit le groupe pour la nuit et lui ouvrit les portes de son mess. Ce fut aussi une belle et agréable occasion d'échanger avec les gradés admissibles au concours d'officier issu du rang, venus pour présenter les épreuves orales d'admission. Le contenu du dossier central de la dernière revue, sur la formation continue, prit de ce fait du relief. En guise de bénédicité, un bref mais vif hommage fut rendu à notre camarade Arnaud BELTRAME. Puis, pendant un peu plus de deux heures trente, le capitaine R. FILMOTTE et son fidèle major (er) adjoint, balayèrent huit siècles d’une riche histoire de la Maréchaussée devenue tour à tour gendarmerie impériale, royale et enfin nationale, dans un décor unique en Europe (sur trois niveaux de galeries suspendues) et avec des pièces de collection à forte valeur ajoutée, le tout au grand bonheur des participants. Il restera de ces deux jours passés dans un univers feutré, pour les visiteurs Nantais et Mariligériens, qui sont très proches géographiquement de Notre-Dame-des-Landes et témoins de la violence quotidienne à laquelle font face nos gendarmes mobiles, dont près d’une centaine ont été blessés, une immense considération, rappelée tout au long du voyage, à l’endroit de nos militaires, des forces de l’ordre et surtout des gendarmes. A ce sujet, il leur revient la devise du général François DAOUST, commandant du Pôle judiciaire, «Pour une gendarmerie non pas au service de la Justice mais du justiciable». Un grand merci à tous les acteurs de ces deux journées.

44 jeuneLe comité détient le record du plus grand écart d'âge entre adhérents, le plus âgé ayant 101 ans et le benjamin 20 ans. Ce dernier est un jeune étudiant qui vient de rejoindre l'association les Amis de la Gendarmerie et qui envisage une carrière en gendarmerie en s'y préparant activement.

Le 10 février 2018, le lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO, président du comité de Loire-Atlantique, accueillait au mess de l’escadron de gendarmerie de Saint-Nazaire le 165ème adhérent du comité. Il s’agit d’un jeune étudiant en seconde année de Lettres, à la faculté de Nantes et nazairien d'origine, qui souhaite rejoindre les rangs de la Gendarmerie nationale et se donne tous les moyens pour y parvenir. C’est donc tout naturellement, en présence de Marie LENOIR, une de nos ambassadrice du comité sur le littoral et présidente locale du Souvenir français, auquel adhère aussi notre jeune recrue, que le président du comité lui remit une brochure présentant l’association ainsi qu'une revue, a titre de bienvenue au sein de l'association.

Cet échange eut lieu devant les drapeaux de la Légion d’honneur, de l’ordre national du Mérite, des Anciens combattants et du Souvenir français. Autant de symboles forts qui marquent aussi l’intérêt de ce jeune pour les valeurs que tous représentent. Cette transmission des valeurs aux jeunes générations fait partie des cinq objectifs que s'est fixée notre association et contribue au rayonnement de la Gendarmerie nationale. A l'occasion de cette adhésion, le président du comité remercia Marie d’avoir pu lui offrir une tribune lors de cette assemblée générale très réussie et d’être à l’origine de ce recrutement riche en promesses. Si elle a tenu à ce que le président en personne soit le parrain de Jean-Pierre, elle n'en demeure pas moins sa marraine de cœur.

Actualités régionales