Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 328

 

revue 328Novembre 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

06-2003-01L-030.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 129 invités et aucun membre en ligne

44 recompensesLa réunion sur le thème de la sécurité routière qui s’est tenue au sein de l’escadron de gendarmerie mobile 35/3 de Saint-Nazaire a rassemblé une quarantaine de participants, dont de nouveaux membres bienfaiteurs. Au cours de celle-ci, plusieurs fidèles adhérents ont reçu du président de comité, un témoignage écrit de satisfaction.

Le samedi 16 mars 2019, le président de comité, le lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO avait convié les adhérents du comité à se retrouver à l’escadron de gendarmerie mobile de Saint-Nazaire, à l’occasion de la réunion annuelle du comité. Une quarantaine d’adhérents et quelques accompagnants, avaient répondu à l’invitation et ont pu assister aux différentes interventions du président et du chef d’escadron Alain ARCHAIMBAULT, accompagné pour l’occasion du major commandant de la brigade motorisée de Saint-Nazaire, sur le thème de la sécurité routière. Après un remarquable exposé du commandant de l’escadron de sécurité routière qui répondit avec beaucoup d’humour aux questions les plus délicates, ce fut au major de présenter à son tour quelques diapositives portant sur des questions du Code de la route, auxquelles au final tout le monde sut répondre. De même, les matériels présentés pour l’occasion appelèrent beaucoup de questions et furent à l’origine de nombreux échanges. Il est certain que les personnes présentes ce jour ne verront plus les gendarmes motocyclistes de la même façon et qu’elles relaieront les messages de sécurité routière auprès d’un public plus large.

L’intervention du président de comité avait pour finalité de présenter notre association au nouveau public. C’est sous l’angle de l’action attendue de la part des comités, à l’image de celui de la Loire-Atlantique, qu’étaient présentées les cinq bonnes raisons d’adhérer. Il est vrai que le département dispose d’une forte représentation des formations de la gendarmerie nationale, gendarmeries départementale et mobile, antenne GIGN, brigade des transports aériens, brigade fluviale, détachement aérien et gendarmerie maritime. Le soutien, d’abord moral à l’adresse des personnels et ensuite matériel, par des dons aux unités en complément des matériels de dotation, prend une place importante dans l’action menée par l’association. Cette présence marquée dans le département et la qualité des échanges instaurés avec les personnels facilitent l’action du comité dans sa capacité à rayonner auprès de la société civile. L’évolution des effectifs de l’association en Loire-Atlantique est significative de la qualité des actions menées par le comité. Le bénéfice en revient, le président tenait à le rappeler, aux adhérents et plus particulièrement à certains d’entre eux. Ainsi furent-ils mis à l’honneur en recevant un témoignage de satisfaction, qu’ils pourront encadrer s’ils le souhaitent. Marie LENOIR, Marie-Paule ALLARD, Gérard GUILLOU et Jean-François ROUSSELIERE furent ainsi félicités et très applaudis par l’assistance. Un excellent repas préparé par le mess de l’escadron 35/3 de Saint-Nazaire clôtura cette réunion et rendez-vous fut pris avec le capitaine Stéphane DUSSER du groupement III/3 de gendarmerie mobile de Nantes, pour une présentation de la gendarmerie mobile à la rentrée de septembre.

44 ordinateurDans le cadre du dialogue avec le président du comité de la Loire-Atlantique, la brigade de recherches de Châteaubriant avait émis le souhait de se voir financer un ordinateur portable. C’est aujourd’hui chose faite, grâce à la générosité des adhérents du comité de Loire-Atlantique, dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Le vendredi 1er mars 2019, le président de comité, le lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO, avait rendez-vous au mess de la région de gendarmerie de Nantes, avec le chef d’escadron Sébastien DESBREST, commandant la compagnie de gendarmerie de Châteaubriant, l’adjudant-chef CORBE, commandant la brigade de recherches et le maréchal des logis-chef (ITA) Jérôme LECORNU, enquêteur à la brigade de recherches et président du comité des fêtes de cette charmante compagnie. À cette occasion, il leur remit officiellement un ordinateur portable, en complément des matériels affectés en dotation. D’une valeur de 600 euros, son utilisation se fera au profit de toutes les unités de la compagnie de Châteaubriant. Ce matériel a été financé à partir de la ressource financière procurée par le reversement au comité de 35 % du montant des adhésions et grâce au reversement de dons des membres bienfaiteurs. Le nombre croissant des adhérents et des membres bienfaiteurs au sein du comité de la Loire-Atlantique, permettra, en 2019, de financer d’autres actions.

Équipé d’un processeur très rapide et très fiable, cet équipement servira à visionner les images enregistrées par les caméras de vidéosurveillance installées par les municipalités, dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la délinquance. Ainsi, les trois communautés de brigades réunissant les sept unités territoriales, ainsi que le peloton de surveillance et d’intervention, pourront l’utiliser pour leurs enquêtes. L’exploitation des images issues de ce support, très chronophage, mais nécessaire, pourra ainsi être confiée à d’autres personnels que ceux de l’unité de recherches, permettant à ces derniers de libérer un temps précieux au service de l’enquête, des enquêteurs et des victimes.

Le chef d’escadron DESBREST adressa, quelques jours plus tard, un sympathique courrier de remerciements à l’ensemble des adhérents du comité, courrier qui sera lu le 16 mars 2019 à l’occasion d’une réunion des adhérents. Des mots simples, mais touchants, qu’avec sa permission le président du comité livre ici, car ils concernent l’ensemble des quelque 15 000 adhérents de notre association. « Mesdames, messieurs les adhérents et bienfaiteurs des Amis de la Gendarmerie, tous les militaires de la compagnie de Châteaubriant se joignent à moi pour vous remercier pour ce très bel ordinateur que vous avez offert à la brigade de recherches. Sachez que nous sommes particulièrement touchés par cette marque d’attention. Merci à toutes et à tous pour votre générosité et votre soutien ». Pour sa part, le président de comité a déjà pris rendez-vous avec la compagnie de Pornic qui cherche à s’équiper d’un matériel un peu analogue, ainsi qu’avec le commandant de l’antenne locale du GIGN, pour l’aider à financer l’aménagement d’un dojo.

53 visite GGDLe 27 février 2019, à l’occasion de la première rencontre annuelle des adhérents du comité de Laval-Château-Gontier, une visite du groupement de gendarmerie de la Mayenne était organisée.

Autour de leur présidente, madame Michèle MORATO, les membres du comité ont ainsi pu découvrir divers services et équipements du groupement qui ont retenu l’attention de tous. Ce fut une découverte très instructive qui, sans nul doute, aura apporté à chacun une plus grande connaissance des actions menées par la gendarmerie. Ainsi en a-t-il été du centre opérationnel de gestion de crise, qui a permis de percevoir la dynamique globale de veille, les environnements facilitant l’observation et la coordination autour d’opérations sensibles, notamment au cas de suivis de comportements délictueux, dans et hors départements.

Ce fut également le cas pour le service d’accueil des mineurs victimes de violences, un local spécifiquement conçu et aménagé qui préserve l’expression des mineurs, et permet aux professionnels d’approfondir et favoriser, par des méthodes, des outils, et des formations adaptées, l’expression des victimes. L’approche de ces situations, délicates, révèle une spécialisation professionnelle très fine et une très grande attention aux victimes de la part des gendarmes en charge de ces situations.

En dernier lieu, les visiteurs découvrirent le laboratoire d’analyse servant les investigations criminelles sur des scènes d’infractions. En la matière, les techniciens en identification criminelle (TIC) de la gendarmerie ont pour mission principale d’effectuer des investigations scientifiques et/ou techniques sur des scènes d’infraction (recherche de prélèvement, conditionnement de traces et indices). Ils assistent les médecins légistes lors des autopsies, contrôlent et centralisent le travail des TIC de proximité du département, analysent et envoient les traces papillaires au fichier automatisé des empreintes digitales. Par ailleurs, leur qualification leur permet de réaliser des examens physico-chimiques. Ils peuvent ainsi effectuer des travaux très fins comme le remontage de numéro sur armes à feu ou bien sur des véhicules lorsque le numéro de série a été effacé par l’auteur. Enfin ils sont amenés également à confectionner des portraits robots. Enfin, grâce à leur qualification (APJ ou OPJ), les TIC sont habilités à poser des scellés de traces et indices, à rédiger des procès-verbaux de constatations ou émettre des réquisitions à différents laboratoires de l’IRCGN ou de police scientifique.

Chaque professionnel a présenté aux membres du comité les missions, objectifs et méthodes mises en œuvre. Ces présentations et commentaires ont été fortement appréciés et ont suscité de nombreuses questions. Les militaires de la gendarmerie ont été vivement remerciés pour leurs explications et leur engagement, ainsi que le colonel Denis AUBERT pour son accueil.

53 1 rencontreLe 27 février 2019, Michèle MORATO, présidente du comité de Laval-Château-Gontier, organisait en Mayenne, la première rencontre annuelle des adhérents du comité.

Le colonel Denis AUBERT et ses équipes ont accueilli cette rencontre qui eut lieu au siège du groupement de gendarmerie de la Mayenne, situé à Laval. Elle aura permis de favoriser le lien de proximité entre les Amis de la Gendarmerie de la Mayenne, dans le cadre d’un temps de rencontre convivial et attendu, puisque cette réunion entre « Amis » était une première pour le comité de la Mayenne, encore tout jeune. Un dossier d’accueil a été remis à chacun (invitation, programme, présentation, bulletin d’adhésion, supports de communication), et, au cours de la journée, la visite de divers services et équipements du groupement a retenu l’attention de tous. Ce fut une découverte très instructive qui, sans nul doute, aura apporté à chaque adhérent une plus grande connaissance des actions menées par la gendarmerie et de certains de ses équipements (centre opérationnel, gestion de crise, salle d’accueil des mineurs victimes de violence, laboratoire d’analyse).

Tous les membres du comité ne pouvaient être présents, pour des raisons de santé ou du fait de leur absence dans la période. Les présents quant à eux, adhérents ou non encore adhérents, firent plus ample connaissance dans une ambiance très chaleureuse et détendue. Après une année de montée en puissance progressive, le comité de Laval-Château-Gontier se met donc en mouvement, par étapes et progressivement. Ainsi, cette rencontre fut l’occasion de faire un retour sur l’année 2018, une année finalement bien remplie avec le congrès de Saint-Astier, la prise de commandement du colonel AUBERT, une rencontre avec le préfet de la Mayenne, le soutien de l’équipe de la gendarmerie au triathlon des armées à Mayenne, la participation à l’hommage aux morts de la gendarmerie et aux journées de la sécurité publique. En outre, le comité a enregistré plusieurs adhésions nouvelles, dont celles d’élus et parlementaires. Enfin, un contact avec la mairie de Laval permettra, après le vote favorable du conseil municipal intervenu en février 2019, de baptiser une nouvelle rue de la ville de Laval, en 2019, du nom du colonel Beltrame.

Le programme mis en perspective en 2019, et présenté lors de la rencontre annuelle a fortement intéressé les amis de la Mayenne présents. Chacun, fort des sympathies et liens à présent noués lors de ces échanges, est reparti avec un bulletin d’adhésion en poche pour consolider le comité, et à présent faire réseau, en Mayenne, en qualité d’ambassadeur du comité.

44 conferenceLe général Jean-Marie VERRANDO, commandant de la région de gendarmerie, les officiers de son état-major, les commandants de compagnie, de l’escadron départemental de sécurité routière de la Loire-Atlantique ont répondu à l’invitation des adhérents du comité en marquant de leur présence cette sympathique rencontre.

Le jeudi 24 janvier 2019, une réunion amicale rassemblait autour du président de comité, le lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO, une cinquantaine d’adhérents, dont quelques nouveaux, et les militaires d’active de la gendarmerie, à l’occasion du traditionnel après-midi des vœux des Amis de la Gendarmerie. Depuis quatre ans maintenant, cette rencontre est l’occasion de recevoir notre conférencier, le chef d’escadron (er) Jean-Paul HUET, président d’un comité de Bretagne, historien, et auteur de biographies de chefs militaires. Cette année, la parole lui était donnée pour nous livrer ses mémoires d’officier de gendarmerie et son regard sur la gendarmerie au cours des trente-cinq dernières années. Comme à son habitude, Jean-Paul a captivé l’auditoire par un exposé concis, parfois émouvant, émaillé d’une quantité d’anecdotes. Au regard de la quantité de questions qui lui étaient posées, il apparaît clairement que nos adhérents, bien informés sur la gendarmerie, auront à cœur de faire rayonner son image auprès du public. Puis, eut lieu l’échange de vœux entre le président, représentant le comité et le général, commandant de la région de gendarmerie des Pays de la Loire et commandant de groupement de la Loire-Atlantique. Cette année encore, les adhérents ont apprécié la présence des militaires, officiers et sous-officiers de l’arme ainsi que du délégué militaire départemental adjoint, qui ont partagé la délicieuse galette et les boissons chaudes servies par le mess de la région de gendarmerie.

Le président du comité a rappelé l’importance du soutien moral et matériel apporté par l’association aux militaires et personnels civils de la gendarmerie. Il a tenu par ailleurs à rendre hommage, cette année particulièrement, aux nombreux morts ou blessés dans l’accomplissement d’un métier qui, aussi noble soit-il, n’en est pas moins difficile à exercer et pour lequel il faut défendre le régime de retraite, eu égard à sa dangerosité. Il a salué la mémoire de notre héros, le colonel Arnaud BELTRAME et celles de nos adhérents décédés au cours de l’année écoulée, membres fidèles de l’association. Il a ensuite clôturé son intervention, en annonçant les soutiens matériels qui seront apportés à deux unités du département, un ordinateur pour une unité de recherche et un don financier pour le réaménagement d’une aire de jeux pour enfants dans un casernement de la compagnie de Rezé. Rendez-vous est déjà pris pour 2020 avec une conférence attendue sur Pierre de CAMBRONNE. Doit-on vraiment lui attribuer la réplique bien connue qui a fait sa réputation? Nous le saurons l’an prochain. En attendant, d’autres rendez-vous attendent nos adhérents, un premier à l’escadron de Saint-Nazaire très prochainement et une visite de 2 jours à la gendarmerie maritime de Lorient aux premiers beaux jours.

Actualités régionales