Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 326

 

Revue 326Mai 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

07-2003-06-154.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 132 invités et aucun membre en ligne

44 reception cdr association amis gendarmerieLe 11 octobre 2016, le général VERRANDO, commandant la région de gendarmerie des Pays-de-la-Loire et commandant le groupement de gendarmerie départementale de Loire-Atlantique, a répondu favorablement à l'invitation du comité départemental des Amis de la Gendarmerie.

C’est dans le cadre très accueillant du cercle-mixte que le général VERRANDO, commandant la région depuis le 1er août dernier en succédant au colonel Didier MARCONNET, a reçu le bureau du comité de la Loire-Atlantique. Entouré du commandant en second, de chefs de bureau et d’un chef de service civil qui ont à leur tour présenté les aspects de leurs fonctions, le commandant de région souhaitait témoigner de l’adaptation de l’institution à intégrer dans ses rangs des personnels de statuts différents et de l’intérêt qu’il marque aux associations en lien avec la Gendarmerie. Il a ainsi pu évoquer l’actualité, en particulier la montée en puissance des réserves, l’organisation du service des unités territoriales mise en place depuis le 1er septembre dernier. Il a indiqué que la faculté d’adaptation dont fait preuve l’institution devrait permettre de relever les nouveaux défis et il s’est dit confiant et optimiste pour l’avenir.

Le président du comité, le lieutenant-colonel (er) Frédérick MORO, a présenté à son tour son jeune comité, les actions déjà entreprises et celles projetées pour 2017. Il a tenu à mettre l’accent sur la richesse des adhérents, issus pour la plupart de la société civile, partageant les valeurs de la Gendarmerie et désireux de mieux la connaître pour la faire apprécier autour d’eux. Le soutien moral, matériel et financier que le comité continuera à prodiguer a retenu toute l’attention du général. Cette sympathique rencontre s’est clôturée par la remise au commandant de région d’une médaille de l’association et par nos souhaits d’une pleine réussite dans ses fonctions.

49 réunion rentree association amis gendarmerieA l’occasion de leur réunion de rentrée, les quatre comités de Maine-et-Loire des Amis de la Gendarmerie ont eu le plaisir d’accueillir le colonel Eric DELAIN, nouveau commandant de groupement et monsieur Eric MEILLAN, ancien directeur de l’inspection générale des services de la police nationale.

Samedi 8 octobre 2016, dans le cadre très agréable du restaurant « Les treilles gourmandes », le comité de Segré, présidé par Paule JAMES, reçoit les autres comités angevins pour leur réunion de rentrée. En effet, dans le droit fil de sa politique nationale, l’association s’est démultipliée dans le département, à Angers, Segré, Cholet et Saumur, avec quatre comités présidés respectivement par le colonel (er) Bernard PETITGAS, Paule JAMES, Serge QUENTIN et Thierry GARNIER. Pour la circonstance, l’assemblée qui comptait dans ses rangs Jacky LAMBERT, administrateur national et délégué régional des Amis de la Gendarmerie, accueillait le colonel Eric DELAIN, commandant le groupement de gendarmerie départementale de Maine-et-Loire. Il était accompagné du chef d’escadron Dorothée CARTIER, commandant la compagnie de gendarmerie de Segré. La présidente du comité avait également invité un hôte de marque, en la personne de l’inspecteur général honoraire de la police nationale, Eric MEILLAN, retiré dans notre département mais toujours très occupé par la préparation d’ouvrages ou de conférences.

Dans un premier temps, le chef d’escadron CARTIER a relaté une intervention faisant suite au retranchement d’un individu armé dans son domicile proche d’une école maternelle. Après l’engagement de ses unités mises en bouclage, l’arrivée de négociateurs de Nantes et le renfort des personnels du groupement, la négociation difficile finit par aboutir à l’arrestation de l’individu plus de 24 heures après le début de l’arrivée des gendarmes. Après elle, le colonel Marc BOULY, conseiller réserves du groupement, fit un point sur la réserve opérationnelle. Il souligna l’effort réalisé en matière de recrutement et de formation, en annonçant les effectifs prévus en 2018, de 40 000 au plan national et de 300 pour le Maine-et-Loire, avec un budget en forte augmentation.

S’appuyant sur son expérience dans les postes occupés au sein de la police nationale, l’inspecteur général honoraire Eric MEILLAN livra ensuite à l’assistance un exposé magistral portant sur la part de la sécurité exercée tant par la police municipale que par les sociétés privées qu’il estime souhaitable d’encadrer au plan légal et réglementaire, pour en éviter les éventuelles dérives. Il conclut son propos en évoquant les « experts », invités sur les chaines d’information permanentes pour donner leur avis sur l’actualité dont les médias rendent compte, en s’interrogeant sur la confiance à leur accorder.

A l’issue de la conférence, le colonel Eric DELAIN se présenta brièvement, en soulignant les liens tissés avec les présidents d’association dans son dernier poste, au cabinet du directeur général de la gendarmerie. Il était en effet un interlocuteur privilégié des Amis de la Gendarmerie et est donc parfaitement au fait du renouveau de l’association, conduit depuis 2012 par notre président national, le général de division (2s) Pierre DURIEUX. Il salua les deux présidents présents du Trèfle et de l’UD/UNPRG 49. Faisant suite aux événements liés au terrorisme, il rappela que la gendarmerie adapte ses modes d'action, notamment dans le cadre particulier des grands rassemblements de personnes. Avec le renfort de « Sentinelle », les dispositifs de protections des festivités importantes de l'été en Anjou font ainsi l'objet d'une mobilisation particulière. Cette nouvelle approche doit être bien appréhendée par la population. Il appartient donc aux gendarmes et à leur encadrement de trouver le bon dosage entre sécurité et le risque d’un sentiment de crainte généré parfois par une trop forte présence armée. En final, l’aspect « intervention » est souligné avec la répartition des forces et la mise en place d’unités primo-intervenantes.

De nombreuses questions suivirent son propos, animant ainsi la fin de matinée et c’est dans une ambiance conviviale, que notre déjeuner fut pris sur place. L’après-midi fut consacré à la visite du poste à cheval sis au Haras du Lion d’Angers en présence du commandant CARTIER. Il a été rappelé à cette occasion que les cavaliers et leurs montures assurent des missions en Anjou, dans la région Pays-de-la-Loire et également lors de la manifestation internationale du « Mondial du Lion d’Angers » en octobre de chaque année.

44 cnicg association amis gendarmerie réduitePassionné par tout ce qui a trait à la gendarmerie, un adhérent met à profit son passage à Gramat pour effectuer une visite de soutien aux équipes cynophiles. Le soutien à nos camarades d’active dans le cadre d'une visite individuelle des formations, peut aussi contribuer au rayonnement de l'association.

La démarche de certains passionnés ne manque pas de surprendre, mais elle témoigne souvent de l'intérêt particulier qu'ils portent aux institutions. C'est dans ce contexte que Frédérick MORO, président du comité de la Loire-Atlantique, eut l'agréable surprise de recevoir un courrier qui lui fit chaud au cœur. En ouvrant sa boîte aux lettres, le 7 septembre 2016, il y découvre une belle carte postale de Jean-François, fidèle adhérent du comité, qui lui fait part de sa visite au Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie à Gramat (CNICG) dans le Lot, avec ces mots qui témoignent de son engouement pour l'institution : « accueil formidable, gros souvenir... ».

Ainsi, profitant de quelques jours de vacances, notre ami s’était fixé comme point de chute le CNICG pour y rencontrer les formateurs, les équipes cynophiles en formations et bien sûr les chiens qui font aussi la renommée de l'arme, car il n'est pas rare qu'ils évoluent dans des situations périlleuses, à l'intérieur et au-delà de nos frontières. Cette démarche est tout à l'honneur de notre adhérent, même si parfois, sur d'autres emprises, elle ne saurait aboutir sans contact préalable ou sans rendez-vous formel. Elle fût l'occasion de faire rayonner l'association et pourquoi pas de susciter l'envie d'y adhérer. Merci encore à Jean-François de nous avoir fait partager ce moment mémorable qui témoigne aussi de la qualité de l'accueil au sein de la Gendarmerie.

72 fête chaussons pommes association amis gendarmerieLes 3 et 4 septembre 2016, à Saint-Calais, s’est déroulée la traditionnelle fête du chausson aux pommes au cours de laquelle, la confrérie du même nom, a intronisé le président du comité de la Sarthe qui a saisi l’occasion pour faire la promotion des Amis de la Gendarmerie.

A l'occasion d'une cérémonie empreinte de solennité, le président du comité de la Sarthe des Amis de la Gendarmerie, Alain LEFRANC, a eu l'immense honneur d'être intronisé chevalier de la confrérie du chausson aux pommes. C'est lors du Chapitre que le Grand maître, Patrick GAUTIER, par ailleurs adhérent du comité de la Sarthe, l'a intronisé, le faisant de ce fait chevalier de la confrérie. Entouré pour cette occasion de représentants de diverses confréries, Alain LEFRANC a pu mettre à l'honneur l'association en y tenant bonne table et en y recueillant une dizaine de nouvelles adhésions.

Sait-on que Saint-Calais dans la Sarthe, commune de 3500 habitants, est la capitale du chausson aux pommes ? Traditionnellement, chaque premier week-end de septembre, se déroule cette fête d’origine médiévale, qui met à l’honneur ce fruit dont la légende prétend que, mélangé à une pâte, il a sauvé la population de l’épidémie et de la famine aux environs de 1650. Se promener dans les rues est un plaisir des sens. L’odeur omniprésente de cette pâtisserie se faufile partout. C'est peut être au travers de l'image du gendarme dont les origines lointaines sont aussi médiévales que le rapprochement des uns et des autres a pu avoir naturellement lieu.

72 24h velo 2016 amis gendarmerieLes 20 et 21 août 2016, les Amis de la Gendarmerie étaient de nouveau au rendez-vous pour rencontrer participants et spectateurs, à l'occasion de la huitième édition de la version cycliste des 24 heures du Mans, dans l'enceinte du village associatif érigé pour l'occasion.

Pour la troisième année consécutive le comité de la Sarthe des « Amis de la Gendarmerie » était venu   à la rencontre des amoureux de la « petite reine » qui, pour beaucoup, sont confrontés au quotidien, au difficile partage de la chaussée avec les autres usagers de la route. Même si de nombreuses nationalités étaient représentées dans les rangs des participants, tous avaient à cœur de mettre en exergue les mêmes sentiments de courage de volonté et d'humilité. Particulièrement sensibles à la présence des gendarmes pour assurer la sécurité des grands rassemblements sportifs, nombreux sont les visiteurs qui en témoignèrent et qui par la même occasion montrèrent de l'intérêt pour l'association. Ce fut aussi l'occasion d'échanges fructueux et certains manifestèrent même leur souhait d'y adhérer.

Cette manifestation a cette année encore battu son record de participation avec 2141 coureurs, 475 équipes, pour certaines originaires de Turquie, d'Ukraine, des Émirats-Arabes-Unis ou encore des États-Unis, qui se sont lancées sur la piste longue de 4185 m, parcourant pour certaines 975 km. Deux coureurs se sont imposés en solitaire avec 853 km en catégorie « masculins » et 711 km en catégorie « féminines », ce qui n'a pas manqué de surprendre le célèbre présentateur Michel DRUKER présent pour l'occasion. Une autre célébrité, Roger LEGEAY, ancien coureur professionnel et membre de l'organisation, a pour sa part émis cette idée dont on ignore toujours le sérieux, d'une équipe « les Amis de la Gendarmerie » pour 2017. Un appel à volontaires est d'ores et déjà lancé.

Actualités régionales