Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 321

 


vignetteFévrier 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

10-2003-07-066.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 237 invités et aucun membre en ligne

60 2 Soiree COGA Beauvais, le 8 février 2018 au soir, le colonel François BRÉMAND, commandant le groupement de Beauvais et monsieur Jacques LEMOINE, président du comité de Senlis, ont organisé une présentation du groupement et une visite du centre opérationnel, au profit des adhérents des comités de Senlis et de Beauvais. Le général de corps d’armée (2s) Jean COLIN, président national, participait à cette soirée visant à relancer l’association dans l’Oise.

Jacques LEMOINE, nouveau président du comité de Senlis, avait pris l’initiative d’associer les adhérents du comité de Beauvais qui n’avaient plus de président, pour une soirée de rencontre et de découverte du centre opérationnel du groupement. Accompagné du lieutenant-colonel Sébastien MAHEY, commandant en second le groupement, du lieutenant-colonel Jean Michel HOCHART, officier adjoint commandement du groupement et du capitaine Éric LECACHEUR, officier adjoint prévention-partenariat, le colonel BRÉMAND a décrit le dispositif mis en place depuis son arrivée il y a 18 mois, sur l’ensemble du territoire de l’Oise, pour organiser « l’insécurité des délinquants ». En raison de sa proximité avec les départements du Nord de l’Île-de-France, le groupement est peu attractif et peine à réaliser ses effectifs. Mais, malgré ses sous-effectifs, il ne figure pas moins au septième rang national en termes d’interventions. De leur côté, les adhérents avaient bravé les conditions climatiques difficiles, pour répondre présents et montrer leur détermination. La visite du centre des opérations et de renseignement qui a suivi, a montré le niveau d’équipement très « connecté », mais aussi démontré les valeurs de compétence, de spécialisation, d’initiative et de réactivité des personnels en action. Chacun y a ressenti l’efficience et l’esprit de corps tangibles.

Le général COLIN, avait fait le déplacement afin d’examiner les pistes de développement des Amis de la Gendarmerie dans l’Oise. En présence des membres de l’association, des officiers d’active, mais également de réservistes citoyens que le commandant de groupement avait invités, il exposa la stratégie de l’association pour faire connaitre et soutenir la Gendarmerie. Cette rencontre fut productive, puisque deux réservistes citoyens ont accepté de rejoindre les cadres de l’association en qualité de président de comité. Monsieur Luc BILLON, ancien magistrat, prendra ainsi la présidence du comité de Beauvais, tandis que monsieur Philippe SIGURET, directeur d’Enedis pour l’Oise et l’Aisne, présidera un nouveau comité à Compiègne. Jacques LEMOINE les aidera à la mise en place de leurs équipes et poursuivra les projets pour le comité de Senlis, notamment concernant la prévention routière des motards et la présentation du déploiement de  la police de sécurité au quotidien dans l’Oise, programmée fin février par le colonel BRÉMAND.

LEMOINE 60 2Monsieur Jacques LEMOINE succède à monsieur David HUVET à la tête du comité « Pays de Valois » qui devient le comité de Senlis, pour amorcer la démultiplication par compagnie qui sera un des prochains objectifs.

Ingénieur mécanique-électromécanique, titulaire d’un DESS de contrôle de gestion, Jacques LEMOINE habite Lagny-le-Sec. « Plutôt que de dérouler mon parcours (NDLR dans 7 entreprises en France et à l’étranger dont VALEO pendant 11 ans), je précise seulement que je termine en cette fin d'année, une carrière d'ingénieur dans l'industrie, commencée en 1979. En revanche ce qui me caractérise plus sont mes activités associatives de secrétaire de l'association "Ceux de Verdun", ou mon adhésion à l'association des Amis du musée du service de santé des Armées du Val-de-Grâce. Je n'ai pas eu de formation militaire, ayant accompli mon service national comme attaché de coopération scientifique à Buenos-Aires en 1977-79, mais je me sens pétri des valeurs militaires. La Gendarmerie, aujourd'hui plus que jamais où la République "une et indivisible" est menacée, est la structure qui m'apparait comme un pilier essentiel de l'unité et de la sécurité de la population. Le renforcement du lien de la Nation avec la Gendarmerie et son caractère militaire me semblent essentiels. N'ayant pu, pour des raisons d'âge et à mon grand regret, intégrer la réserve opérationnelle à ma retraite, je reste néanmoins très motivé pour soutenir les gendarmes dans leurs missions au service de la population dans le cadre de notre association. »

Monsieur LEMOINE s’est d’emblée investit dans ses nouvelle fonctions et s’est entouré de mesdames Sophie LEMOINE et Amélie DAUDRE, respectivement secrétaire et trésorière du comité. Il a effectué de nombreux déplacement au siège des Amis de la Gendarmerie, pour mieux connaître l’association et affiche sa volonté d’apporter son aide au plan national.

02 nouvelle équipe AisneFrançois De LYLLE, président du comité de l’Aisne des Amis de la Gendarmerie et devenu président honoraire et a trouvé une équipe de deux amis, solidaires, pour lui succéder.

Lui succède Christian PIETTE, huissier de justice à Laon depuis 24 ans. Ce dernier a été auditeur de l’IHEDN en 2008 à Lille et est à présent vice-président de l’association des auditeurs de l’IHEDN Picardie. Outre cet engagement dans le domaine de la défense, il est président départemental administrateur de l’Union des propriétaires indépendants et membre du Comité régional de l’habitat et de l’hébergement.

Denis MONTAGNE assume les fonctions de secrétaire-trésorier du comité. Historien et géologue de formation, il est attaché de conservation du patrimoine à la direction générale des services à la ville de Laon. Il est par ailleurs responsable du service de recherche et d’inspection des carrières enseignant, auteur de publications et conseiller technique pour les espaces souterrains. Auditeur de l’IHEDN en 2008 à Rouen, il est vice-président de la société des Amis de Laon et membre de diverses sociétés historiques et géologiques.

60 2 Réunion amiensInvité le 27 octobre 2015  par le colonel ARMANDO DE OLIVEIRA, commandant de la région de gendarmerie de Picardie, David HUVET, président du comité Pays du Valois, ainsi que les délégués des différentes associations de retraités de la gendarmerie, ont bénéficié d’un moment de partage particulièrement chaleureux.

Devant les interrogations soulevées par les participants suite au drame de Roye, fin août 2015, le colonel DE OLIVEIRA est revenu sur les faits et a commenté les décisions prises pour gérer cette situation de crise (colère non maîtrisée, enfant survivant opéré en urgence, armes vraisemblablement en circulation, forte capacité de mobilisation des gens du voyages…). Il a expliqué que le terrain en lui-même était particulièrement exposé (autoroute A1, ligne TGV, hôpital d’Amiens) rendant difficile la nécessaire protection de la personne blessée, auteur présumé des crimes. Les décisions de commandement ont été prises dans un sens d’apaisement, de maîtrise de la violence et « d’économie » éventuelle de vie humaine, ou la finalité l’a emporté sur une réaction à vif.

Le second thème abordé a été celui de la représentativité des associations présentes. Après un tour de table concernant le vécu au quotidien et les difficultés évoquées par les associations de retraités pour mobiliser les anciens de la gendarmerie, le colonel DE OLIVEIRA a encouragé la circulation de l’information, notamment à la faveur des dossiers de préparation à la retraite, afin de prendre appui sur les gendarmes quittant l’activité. Il est à noter que notre association, tournée principalement vers la société civile, est peu concernée par cette problématique. Sur le même thème associatif, le futur de la représentation professionnelle des militaires à été abordé. Les Amis de la Gendarmerie se félicitent de la qualité d’écoute qui a animé cette réunion.

60 2 JoeffrécourtInvité, en qualité de directeur d’établissement scolaire et président du comité des Amis de la Gendarmerie Oise-Pays-de-Valois, monsieur David HUVET a participé à une journée organisée par le trinôme académique « Défense - Education Nationale - IHEDN » qui s’inscrivait dans le cadre de la journée nationale du réserviste. A cette occasion le 94e régiment d’infanterie a présenté le centre d’entrainement aux actions en zone urbaine (CENZUB) à Sissonne.

Le CENZUB accueille chaque année environ 13 000 hommes pour s’entraîner en zone urbaine et notamment sur un site urbain ad Hoc le village de Jeoffrécourt qui reprend toutes les caractéristiques d’une ville moyenne (lieu de culte, immeubles, maisons de ville, commerces, hôpital, école…). Un bureau de commandement permet de diriger sur 4 jours les différentes opérations menées dans le cadre d’un conflit armée en zone urbaine ; le CENZUB fournissant même les forces adversaires (FORAD), armée régulière, milices, mouvement de foule... Les officiers et sous officiers présents ont parfaitement réussi à nous communiquer leur intérêt et leurs convictions pour ces missions spécifiques sans éviter les difficultés rencontrées.

Cette journée était aussi une illustration de l’exercice de commandement et des éventuelles remédiations nécessaires, avec une tentative de parallèle avec la prise de décision en milieu scolaire ce qui a permis un échange fructueux entre les différents participants sur la nécessaire explication (voir négociation) pour emporter le consentement de tous ; le vécu militaire, l’engagement spécifique, parfois le sacrifice ultime impliquent cependant un niveau d’adhésion particulier des personnes concernées. Pour clôturer cette journée, la visite de la salle d’honneur du régiment a permis de retracer l’histoire du 94e RI. CENZUB qui accueille aussi désormais des réservistes.

Actualités régionales