Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-07-19-22.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 153 invités et aucun membre en ligne

LUCCI Stéphane LogoA la faveur d’une rencontre avec Maria OMNES, présidente du comité de Toulon-Hyères, monsieur Stéphane LUCCI, a souhaité affirmer son estime pour la Gendarmerie en devenant membre Mécène des Amis de la Gendarmerie

Monsieur LUCCI œuvre dans les aménagements de surface au profit des entreprises et des collectivités locales. Dans le cadre de son entreprise, il a été conduit à rencontrer les gendarmes du groupement de gendarmerie départementale du Var, dont il a apprécié le professionnalisme, les qualités d’écoute et le sens de l’humain. Il en a fait part à Maria OMNES, cette dernière œuvrant avec les gendarmes en tant qu'expert judiciaire interprète-traductrice. C’est en ces circonstances qu’il a souhaité afficher son estime pour les gendarmes en devenant le 4e membre mécène du comité de Toulon-Hyères.

04 carteLe 18 avril 2019, le général de corps d’armée (2e S) Jean COLIN, président national, accompagné du général de division (2e S) Alain COROIR, nouveau délégué inter-comités pour les départements des Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes, se sont rendus à Digne-les-Bains afin d’examiner les pistes de relance de l’association dans le département.

Le département des Alpes-de-Haute-Provence possède un comité de 18 adhérents, sans toutefois avoir de président ni d’équipe susceptible de conduire son développement et de mener des actions au profit de la gendarmerie. Un entretien avec le lieutenant-colonel Laurent GRAU puis un déjeuner de travail associant la cheffe d’escadron Christine DUBOIS a permis de présenter les objectifs des Amis de la Gendarmerie et d’explorer des pistes de développement de l’association dans une logique de démultiplication du comité actuel sur Digne-les-Bains, ainsi qu’à Barcelonnette et/ou Forcalquier.

L’après-midi, une réunion avec des adhérents et des personnes-ressources a concrétisé le projet qui sera poursuivi par le général COROIR durant l’été. Une procédure identique sera suivie à la rentrée de septembre, afin de relancer l’association dans le département des Hautes-Alpes, confortant ainsi le dispositif des Amis de la Gendarmerie en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

13 2 RugbyLe soutien des adhérents du comité des Amis de la Gendarmerie à l’équipe de rugby de la gendarmerie fut de bon augure pour ce match intense qui vit une nouvelle fois notre équipe s’imposer, non sans mal, devant une équipe de la marine redoutable. Malgré un jeu parfois rugueux, le spectacle fut cependant à la hauteur des attentes.

Mercredi 17 avril 2019, à Salon-de-Provence, s’est déroulée la finale du championnat de France militaire, opposant la gendarmerie, détentrice du titre, à la marine nationale. Comme à l’accoutumée, le match fut intense et serré. Après la présentation des équipes et le retentissement de l’hymne national repris en chœur par un public nombreux, les deux équipes s’employèrent à produire un jeu de mouvement en se rendant coup pour coup. Ainsi, malgré une entame de match très difficile pour les bleus de la gendarmerie, avec la perte sur blessure en moins de 5 minutes de deux de leurs joueurs, les tenants du titre firent parler leur mental et leur solidarité pour acculer leur adversaire dans ses retranchements. La précision au pied de leur ouvreur, ainsi qu’une bonne conquête en mêlée et en touche, permirent aux gendarmes de prendre d’emblée le score à leur compte. Le jeu se durcit ensuite et la discipline des gendarmes face aux décisions de l’arbitre finit par payer.

Le nombre des marins fut quant à lui réduit à 13 contre 15 pendant 10 minutes pour mauvais gestes. Cependant, ces derniers réussirent à coller au score, grâce à un duel de buteur. Cependant, ils encaissèrent un magnifique essai, après une série de franchissements et de jeu debout des gendarmes. À la mi-temps le score était de 9 à 16 en faveur des gendarmes. La seconde mi-temps permit aux marins de revenir au score très rapidement, mais la maîtrise du jeu des gendarmes, cumulée à l’indiscipline des marins, déboucha finalement sur une courte victoire des bleus qui l’emportèrent par 21 à 19, après un second essai de 40 mètres à 3 minutes de la fin du match. La sélection nationale de la gendarmerie conserve ainsi son titre et est donc sacrée championne de France de rugby militaire pour la seconde fois consécutive. En fin de match, le chef d’escadron Jean-Charles MAURAT, commandant de la compagnie de Tarbes, manager de la défense du XV et vice- manager de l’équipe de la gendarmerie, invita les Amis de la Gendarmerie à partager la joie des joueurs et à tenir en main le trophée, dans une ambiance exceptionnelle.

83 2 camerasAfin d’afficher son soutien aux unités de gendarmerie du centre Var, le comité de Brignoles-Draguignan-Gassin, présidé par le Général (2eS) Martin BRUSSEAUX, a fourni gracieusement six caméras-piétons aux compagnies de Gendarmerie de Brignoles, Draguignan et Gassin-Saint-Tropez.

Ce mercredi 27 février 2019, sous un magnifique ciel bleu de Provence, le général (2eS) Martin BRUSSEAUX, procédait à la remise officielle des six caméras-piétons sur la cour d’honneur de la brigade de gendarmerie du Luc-en-Provence, à proximité du rond-point baptisé récemment du nom du « Colonel Arnaud Beltrame ». Le président était accompagné de monsieur LEGRAIN, directeur financier du centre Leclerc du Luc-en-Provence qui représentait monsieur FARACO son directeur, membre mécène de notre association. Il était également assisté du général (2eS) Alain VIGREUX, président du comité d’entente et de liaison des associations patriotiques de Draguignan, auquel adhère le comité depuis sa création. Jean-Pierre GAIDDON adhérent et Jean COTTA, trésorier du comité, étaient également présents. Monsieur Olivier AUDIBERT-TROIN président de la Dracénie-Provence-Verdon-agglomération et membre de notre association était excusé.

Cette opération résulte d’un des objets des statuts de notre association, à savoir le soutien des gendarmes dans leur mission, en l’occurence de police judiciaire. Selon les gendarmes présents, ces caméras-piétons, déjà utilisées depuis plusieurs semaines et qui viennent de rentrer officiellement dans la dotation initiale de la Police nationale, se sont déjà montrées d’une grande utilité. Les caméras ont été remises en personne au chef d’escadron (TA) PAGLIA, commandant la compagnie de Brignoles, et au capitaine (TA) CALIME, commandant la compagnie de Draguignan. Le chef d’escadron LECAILLON commandant la compagnie de Gassin-St-Tropez était excusé. Cette sympathique et cordiale réunion s’est terminée traditionnellement par le verre de l’amitié. Compte tenu de son succès opérationnel, cette opération sera prochainement renouvelée par le comité sur la dotation financière de l’année 2019, à la grande satisfaction de nos amis gendarmes.

13 2 presentoirLes Amis de la Gendarmerie provençaux ont ainsi voulu apporter leur aide, en offrant un matériel hors dotation, donnant la possibilité au public de s’informer grâce à des plaquettes mises à sa disposition, sur un distributeur judicieusement placé au sein de la brigade de Saint-Rémy-de-Provence.

Installé dans le hall d’accueil le 21 janvier 2019, ce présentoir est destiné à recevoir des fascicules de prévention et d’information pour le public et les victimes d’infractions pénales. Son acquisition a pu se faire grâce à un don couvrant l’intégralité de la facture, effectué par monsieur Christophe GUIBERT, directeur de l’Intermarché local, que nous remercions chaleureusement pour son geste. Le lieutenant Christophe MASSON, commandant de cette unité, remercia au nom des militaires de l’unité, le généreux donateur ainsi que notre comité pour cette initiative qui facilitera l’accès à certaines démarches, souvent ignorées des plaignants ou des victimes en quête de soutien.

Actualités régionales