Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

06-2003-01L-030.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 294 invités et aucun membre en ligne

 

13 2 ile de franceAprès l’Assemblée nationale et la Garde républicaine, le comité Alpilles-Durance des Amis de la Gendarmerie a poursuivi son périple en Île-de-France avec la visite du cimetière américain et Mémorial de la France combattante de Suresnes.

La matinée de ce mercredi 11 octobre 2017 fut ainsi consacrée à la visite guidée du cimetière américain de Suresnes, le « Lafayette Escadrille Memorial Cemetery » qui est la propriété du « American Battle Monuments Commission ». Il n’est pas situé sur le site d’une bataille quelconque, mais y sont enterrés des soldats décédés dans les hôpitaux de la région parisienne, de faits de guerre ou d’autres causes, comme la grippe espagnole durant la Première guerre mondiale. Il recueille également 24 tombes de soldats inconnus de la Seconde guerre mondiale, ce qui en fait le seul cimetière militaire américain contenant des morts des deux guerres mondiales. Implanté dans un site superbe, il offre une vue imprenable sur la ville de Paris et le quartier de la Défense.

Le voyage se poursuivit avec la visite émouvante au Mémorial de la France combattante, également situé à Suresnes. Les visiteurs eurent droit à un accueil personnalisé de la part du président de la « Mémoire du Mont Valérien », monsieur Alain FABER, avec une haie d’honneur composée de cinq porte-drapeau. Le site de 26 ha est occupé depuis le milieu du 19eme siècle par une ancienne forteresse participant à la défense de Paris. En 1940, il fut envahi par l’armée allemande qui en a fait une prison et un lieu d’exécution des prisonniers condamnés à mort qu’ils soient communistes, juifs ou étrangers. Le Président Charles de Gaulle a transformé le lieu en un mémorial, inauguré le 16 juin 1960. Après la visite de la crypte, où reposera le dernier compagnon de la Résistance après son décès (10 personnes encore en vie actuellement), de la chapelle et du musée, cinq membres du comité ont déposé, chacun, une rose blanche devant chaque drapeau en berne, à l’emplacement des 5 poteaux d’exécution, puis, après une minute de recueillement, la Marseillaise fut entonnée au signal donné par le Président FABER. C’est dans ces circonstances solennelles que s’est achevé ce voyage très réussi du comité Alpilles-Durance des Amis de la Gendarmerie.

 

Actualités régionales