Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

09-2003-06-013 .jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 194 invités et aucun membre en ligne

13 2 Les BauxLe 11 avril 2018 au matin, le comité Alpilles-Durance, a été accueilli à la brigade de gendarmerie des Baux-de-Provence par son commandant d'unité, pour une présentation de la mission des gendarmes sur le secteur. Puis il a assisté à une visite guidée passionnante du village, grâce à une conférencière de l'association.

La matinée a débuté par la visite de la brigade, où le major Laurent GUIRAUD a expliqué le rôle de cette unité qui, avec un effectif de 14 militaires, couvre le secteur Sud des Alpilles, de Fontvieille à Mouriès. Une des spécificités du secteur est le grand nombre de résidences secondaires qui y sont implantées et qui suscitent la convoitise. La brigade fait partie de la compagnie d’Arles et traite 700 à 800 crimes et délits par an. La région attire une délinquance de passage, en provenance des agglomérations proches, principalement Nîmes et Marseille. Les problèmes sont surtout liés aux vols à la roulotte et aux cambriolages. Aussi, la brigade encourage-t-elle les propriétaires à installer des caméras de surveillance dans les villages de la Vallée des Baux, permettant, comme c’est le cas à Mouriès, de surveiller le passage des véhicules suspects. Pour ce qui concerne les stupéfiants, la brigade est située sur un axe stratégique de transport entre l’Italie et l’Espagne, d’où une certaine activité dans ce domaine.

Les visiteurs ont poursuivi leur journée par une très intéressante visite guidée du vieux village, avec Janice LERT, guide-conférencière et membre du bureau de l’association, qui a retracé l'histoire des Baux-de-Provence et fait revivre l'activité de ce village, unique en son genre et au charme suranné. A midi ils se sont retrouvés au restaurant « La Reine Jeanne », situé au centre du vieux village pour un excellent déjeuner. L’après-midi a été consacré à la visite d'un autre site remarquable, à savoir les Carrières de Lumières, où le groupe a assisté à un spectacle son et lumière sur le thème de « Picasso et les Maîtres Espagnols », ainsi qu’à la projection d’un film sur la vie de Jean COCTEAU. Ce dernier a d’ailleurs tourné le film « Le Testament d’Orphée » dans le site des Baux-de-Provence. Merci aux membres du comité qui se sont investis pour que puisse avoir lieu cette belle journée.

Actualités régionales