Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 322

 


vignette 322Mai 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

07-2003-06-154.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 152 invités et aucun membre en ligne

74 ASCAA l’occasion du 14 juillet 2018, les Amis de la Gendarmerie du comité de Chambéry participaient à une journée conviviale de fin de saison organisée par un de leurs adhérents.

Le 14 juillet 2018, monsieur André FRANCONY, président de l'ASCA et adhérent fidèle des Amis de la Gendarmerie, organisait le barbecue de fin de saison. Cette journée était aussi l'occasion d'inaugurer les nouveaux aménagements de l'espace de convivialité qu’il met à la disposition de notre association et qui est devenu le lieu de rencontre incontournable tout au long de l'année. Marie-Jo SCHAEFFER, présidente du comité de Chambéry, accompagnée de l'ensemble de son bureau, après avoir dégusté un cochon de lait à la broche, accompagné des légumes du jardin de notre hôte, a coupé, avec le président de l’ASCA. le traditionnel ruban tricolore, afin d'ouvrir officiellement  l'accès de ce nouveau lieu de rencontre.

L'occasion fut aussi mise à profit pour présenter le projet de Cadets de la Gendarmerie, envisagé dans le département. En effet, ce dispositif citoyen est déployé depuis plusieurs années dans les départements voisins de l’Isère et de la Haute-Savoie, avec un concours marqué des Amis de la Gendarmerie. Conformément à leur objet qui est de promouvoir les valeurs portées par la Gendarmerie nationale, de les transmettre aux jeunes générations et de consolider les liens entre la gendarmerie et la Nation les Amis de la Gendarmerie ne peuvent qu’appuyer la démarche de création des Cadets de la Gendarmerie.

38 6 installationLe 26 juin 2018, à la faveur de la cérémonie d’inauguration d’une stèle et d’un square au nom du général de division Charles MOREL, le général de corps d’armée (2s) Jean COLIN, président national des Amis de la Gendarmerie a installé le nouveau comité de Saint-Marcellin et son nouveau président Claude FOUYAT.

L’inauguration de la stèle et du square Charles MOREL, est la concrétisation d’une action menée par les Amis de la Gendarmerie de l’Isère, visant à perpétuer le souvenir du général de division Charles MOREL qui s’est illustré dans la Résistance, avant de poursuivre une brillante carrière en Gendarmerie. C’est en effet la vocation première de notre association que de faire connaître la Gendarmerie, à travers les hommes et les femmes qui œuvrent au quotidien pour la sécurité de leurs concitoyens. Leur engagement, conformément à leur statut militaire, peut aller jusqu’au sacrifice de leur vie, comme nous l’avons vu encore récemment.

C’est pour cela également qu’a été créé le prix Charles MOREL, lancé par les comités isérois des Amis de la Gendarmerie, sous la direction de leur délégué régional, le général de corps d’armée Jacques GRANDCHAMP, vice-président de notre association. Cette distinction vise à récompenser, d’une part des militaires qui ont œuvré pour le renom de leur arme et, d’autre part, des civils ayant mené des actions remarquables pour faire connaître la Gendarmerie à la population française. Ce prix est à l’image de notre association, l’union entre la société civile et les gendarmes, pour faire rayonner la Gendarmerie.

Cette cérémonie s’inscrit dans la continuité de notre action associative, puisqu’elle s’accompagne de la création du nouveau comité de Saint-Marcellin avec son nouveau président Claude FOUYAT. Notre association cherche en effet à se développer au niveau de chaque compagnie de gendarmerie départementale, pour rassembler les personnes qui se reconnaissent dans les valeurs de la Gendarmerie nationale et qui veulent les porter, les défendre et les transmettre. L’étape ultime de la réorganisation des amis de la Gendarmerie en Isère sera achevée avec la création, à terme, d’un dernier comité à Bourgoin-Jallieu.

38 3 FouyatL’installation officielle du nouveau comité se fera le 26 juin 2018 à l’occasion du baptême d’un square de la ville, en face de la gendarmerie, du nom de « général Charles MOREL » qui a commandé cette compagnie en entrant dans la Résistance.

Le major (H) Claude FOUYAT prend la présidence de ce comité. « Lorrain, j’ai suivi le parcours très habituel des jeunes du bassin sidérurgique mosellan. Le sidérurgiste que j’étais a quitté son emploi en mai 1970 pour intégrer la gendarmerie à l’école de Chaumont ». Claude FOUYAT a fait une carrière en unités territoriales : BT Tassin-la-Demi-Lune  (69), adjoint BT Dardilly (69), commandant la BT du Grand-Serre (26), adjoint BT Grenoble (38), commandant  la BT Feyzin (69). Promu major sur concours en 1991, il occupera pendant 9 ans le poste stratégique de chef du secrétariat de l’important groupement de l’Isère.

Il a été conciliateur de justice, maire de sa commune de Saint-Clair-Sur-Galaure pendant 7 ans. Toujours très actif, il est de ceux qui comptent dans la société iséroise, ce qui a naturellement conduit notre association à le solliciter pour des responsabilités dans le comité de Vienne, puis pour prendre la présidence de celui de Saint-Marcellin. « J’ai accepté cette responsabilité car j’ai toujours apprécié l’Institution que j’ai servie pendant 30 ans. En retraite, je n’ai jamais été en retrait  de la Gendarmerie. Contribuer à créer ce nouveau comité, puis à le faire vivre, c’est pour moi une belle occasion de continuer à servir, d’une autre manière, notre famille Gendarmerie. »

69 1 CORG 69Après un fauteuil ergonomique en 2016, pour permettre aux opérateurs de garder la veille au centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG) dans de bonnes conditions de travail, le comité de Lyon a souhaité faciliter cette fois leur lecture de la cartographie opérationnelle, en les dotant d’un vidéoprojecteur, en complément du programme de dotation institutionnel.

Le vidéo projecteur sera utilisé par les opérateurs du CORG pour projeter la cartographie GOPSERVE (application de géo localisation des patrouilles) en lien avec la base de données de sécurité publique, logiciel qu'ils utilisent pour engager les moyens en cas d'événement et assurer le suivi opérationnel. La carte permet de suivre en temps presque réel (30 secondes d'écart et position rafraîchie toutes les 30 secondes), les véhicules engagés, mais également ceux se trouvant à proximité des lieux des faits signalés et pouvant renforcer l'unité primo-engagée. C'est une plus-value indéniable, particulièrement lors d'interventions d’envergure avec engagement de nombreux moyens (véhicules, motos mais aussi hélicoptère).

Une remise officielle du matériel a été organisée dans les locaux du CORG à la caserne DELFOSSE, le 11 juin 2018. Étaient présents, le colonel Thibaut LAGRANGE, commandant le groupement de gendarmerie du Rhône, le lieutenant Jean-Michel TOURLONNIAS, chef du CORG, les personnels du CORG, Michèle HINGREZ, présidente des Amis de la Gendarmerie du comité de Lyon, entourée des membres du bureau et de quelques adhérents. Par cette contribution destinée à améliorer la qualité du service, le comité lyonnais entend réaffirmer son soutien permanent et sa reconnaissance aux personnels qui, nuit et jour, se relaient pour coordonner les interventions professionnelles des gendarmes du groupement et des brigades, sur l’ensemble du département.

38 2 BR PSIGAdhérents, réservistes et élus étaient conviés à une rencontre organisée par le comité du Nord-Isère des Amis de la Gendarmerie le 28 mai 2018. Accueillis par Alain COURBOU, président du comité, dans la superbe salle de conférence de la maison du département de Bourgoin-Jallieu, ce public averti porta une attention particulière aux exposés qui lui furent présentés.

En premier lieu, Alain COURBOU livra une présentation exhaustive de l’association les Amis de la Gendarmerie et des objectifs qu’elle s’est fixés, à savoir, soutenir et faire connaître et apprécier la gendarmerie. Monsieur Thomas MICHAUD, sous-préfet de La Tour-du-Pin, s’adressa ensuite tout particulièrement aux maires présents en insistant sur le lien particulier qui les unit à l’institution. Puis le colonel Yves MARZIN, commandant du groupement de gendarmerie départementale de l’Isère, aborda de nombreux sujets tels que la police de sécurité au quotidien, la brigade de contact, la brigade numérique, ainsi que l’arrivée de nouvelles technologies au service des unités.

Les présentations de deux unités spécialisées exerçant au sein d’une compagnie avaient ensuite été retenues pour animer cette rencontre, en l’occurrence la brigade de recherches (BR) de la Tour-du-Pin et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Villefontaine. Deux gradés de la brigade de recherches présentèrent leur unité et ses missions au sein de la chaîne judiciaire, ainsi que les différents moyens dont ils disposaient pour effectuer leurs investigations. Ils illustrèrent leurs propos en donnant des exemples concernant des enquêtes récentes qu’ils avaient menées. Madame Dietlind BAUDOIN, procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, intervint ensuite pour expliquer avec clarté les rapports de travail entre le parquet et les unités de recherches. Ce furent le lieutenant Edmond PASQUINO et un gradé de son unité qui présentèrent ensuite le PSIG de Villefontaine. Cette unité, dépendant de la compagnie de Bourgoin-Jallieu, assure des missions de surveillance générale en complément des services effectués par les brigades territoriales. Lourdement armés, les PSIG peuvent épauler d’autres unités et sont susceptibles d’intervenir face à une action terroriste ou face à des actes de violence en bande organisée.

 Les chefs d’escadron, Bernard LE GUEN et Jean PERTUE, commandant respectivement les compagnies de Bourgoin-Jallieu et de La Tour-du-Pin répondirent en ce qui les concerne aux nombreuses questions du public, pour plus de précision sur le fonctionnement du service des unités au sein des compagnies. Marjolaine MEYNIER-MILLEFERT, députée de la 10ème circonscription de l’Isère, intervint fort à propos en fin de séance pour saluer les compétences et la disponibilité des militaires de la gendarmerie. Elle profita de l’occasion pour remercier aussi l’association les Amis de la Gendarmerie pour son investissement au profit de la gendarmerie.

Actualités régionales