Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 326

 

Revue 326Mai 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-06-53-32.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 427 invités et aucun membre en ligne

69 1 defibrilateurLe 1er juillet 2019, la délégation des Amis de la Gendarmerie, animée par Michèle HINGREZ, présidente du comité de Lyon, a remis solennellement des équipements complémentaires de formation au secourisme au groupement de gendarmerie départementale du Rhône à Lyon. Un ensemble de moyens, non prévu en dotation, mais très utile pour les formateurs.

Un défibrillateur avec de nombreuses électrodes de rechange, un stéthoscope et un oxygénomètre, deux tensiomètres et tous les accessoires utiles, tels sont les ustensiles constituant le lot de matériel médical offert au groupement du Rhône par le comité de Lyon. Accueillie par le colonel Thibaut LAGRANGE, commandant du groupement, la délégation des Amis de la Gendarmerie retiendra particulièrement ses propos concernant certains de ces matériels: « toutes les unités de gendarmerie et même les véhicules de service devraient être équipés de défibrillateurs ».

L’idée, pour les Amis de la gendarmerie, est toujours de consacrer une partie des ressources de l’association, à compléter les équipements standards des unités, de manière à améliorer les conditions de travail des personnels et ainsi les soutenir dans leur présence permanente dans le domaine de la défense de l’ordre public. Ainsi ces dernières années, fauteuil ergonomique, vidéoprojecteur entre autres, sont venus compléter leur dotation.

38 2 ptsÉlus, réservistes citoyens, adhérents, sympathisants ont bravé la canicule pour assister à la conférence sur le thème de « La Police technique et scientifique » (PTS), organisée par l’association les Amis de la Gendarmerie le 28 juin 2019 à la maison du département de Bourgoin-Jallieu. Cet événement avait lieu en présence de Monique LIMON, députée de l’Isère, de la procureure de la République et des commandants de compagnie de Bourgoin-Jallieu et de La Tour-du-Pin.

Alain COURBOU, président du comité, présenta tout d’abord l’association dont la mission principale est de faire connaître, apprécier et soutenir la gendarmerie au sein de la société civile. Puis, le colonel Yves MARZIN, commandant le groupement de gendarmerie départementale de l’Isère, évoqua les principaux objectifs de la PTS avant de laisser la parole aux experts de la cellule d’identification criminelle et numérique du groupement. Les techniciens en identification criminelle qui la composent présentèrent l’organisation et les missions de la PTS, à l’échelon national et local. Il s’agit pour eux de faire parler des scènes de crime en prélevant des indices qui constitueront autant d’éléments de preuves.

L’empreinte digitale, exploitée depuis un siècle, est toujours d’actualité. Mais d’autres techniques et sciences plus récentes sont aujourd’hui utilisées. Citons l’identification par l’ADN, l’anthropologie pour déterminer l’origine humaine, le sexe, l’appartenance ethnique et l’âge, l’entomologie pour déterminer la date et l’heure de la mort, l’odontologie qui consiste à faire des rapprochements à partir de la dentition, la balistique pour identifier les armes, la révélation de traces invisibles à l’œil par générateurs de lumière, tout ceci sans oublier la technologie numérique et bien d’autres spécialités encore. En fin de conférence, Dietlind BAUDOIN, procureure de la République près le TGI de Bourgoin-Jallieu, intervint pour expliquer la nécessaire concertation entre le parquet et les officiers de police judiciaire des unités de gendarmerie. Ce fut une soirée très enrichissante, au cours de laquelle chacun eut tout le loisir de poser des questions et de poursuivre les échanges autour du verre de l’amitié.

38 1 VizilleLe mercredi 29 mai 2019, les membres du bureau du comité de Grenoble dans l’Isère se sont réunis, aux côtés des gendarmes de la brigade territoriale autonome (BTA) de Vizille, à l'occasion d'une réunion de travail et pour participer à l’inauguration d’un espace de convivialité destiné à l’amélioration du bien-être des militaires et de leurs familles.

Le capitaine Laurent BONNOT, commandant la BTA de Vizille, avait pris l’initiative d’accueillir les membres du bureau et les délégués de proximité à l’occasion de la réunion mensuelle de travail. Celle-ci avait pour objet de dresser le bilan des actions menées au cours du 1er semestre 2019, d’évoquer celles à venir, et de participer à l’inauguration d’un espace de convivialité destiné aux militaires et aux familles. Cette structure ayant été partiellement financée par le comité, fut intégralement bâtie par un militaire de l’unité, membre de l’association. La décision de participer au financement de cet espace de convivialité avait pour finalité de mieux soutenir l’action des militaires de la brigade et du PSIG, dont les bureaux sont attenants à la BTA, sachant que ces unités connaissant une très forte activité. En effet, implantées au pied de la vallée de la Romanche, desservant les stations de ski de l’Oisans et du massif des Grandes Rousses ainsi que celles du Briançonnais, elles gèrent tout au long de l’année des flux touristiques particulièrement importants, dans une zone périurbaine de l’agglomération grenobloise très sensible. Par ailleurs, leur totale mobilisation, vis-à-vis des événements d’ordre public de la fin de l’année 2018, qui perdurent encore, a été saluée par le président et les membres du bureau du comité.

Le chef d’escadron Yann BERTRAND, commandant de la compagnie de La Mûre, leur ayant fait l’honneur de sa présence, a également salué le travail accompli pour la réalisation de cet espace et a remis des lettres de félicitations du commandant de la région Rhône-Alpes et du commandant de groupement de l’Isère. Nul doute que la forte mobilisation des militaires et de leurs familles, en cette journée de rencontre, témoigne de la motivation, du professionnalisme et de la cohésion qui règnent dans les rangs de ces belles unités du groupement de l’Isère.

42 1 HelitreuillageLe comité de Saint-Etienne des Amis de la Gendarmerie a organisé une présentation de la Gendarmerie au Zénith de Saint-Etienne, le vendredi 24 mai 2019, au profit des adhérents de l’association et des sympathisants qui, nous l’espérons, deviendront des adhérents.

L’après-midi se décomposait en quatre phases. Il y eut tout d’abord une présentation générale par le colonel Romain PASCAL, avec l’intervention d’une femme pilote d’hélicoptère, suivie d’un exercice d’hélitreuillage d’une équipe cynophile et de l’interception d’un suspect dans un véhicule. Puis les participants bénéficièrent d’une explication autour du véhicule des gendarmes technicien d’investigation criminelle. Enfin, ils eurent droit à la simulation d’une prise d’otage, avec l’intervention d’un peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie « Sabre ».

L’opération a séduit tous les participants et le comité a déjà reçu des propositions pour « mieux faire connaître, apprécier et soutenir la Gendarmerie » auprès de clubs tels que le Rotary ou le Lions. Par ailleurs, le groupement de gendarmerie de la Loire a mis en place des cadets de la gendarmerie dans le Sud du département. Sylvie LIOGIER, présidente du comité de la Loire des Amis de la gendarmerie, assure la vice-présidence de l’association en charge des cadets. Ces derniers seront opérationnels pour la saison prochaine.

07 rosesLe 27 avril 2019, à l’occasion de l’opération « Une rose, un espoir, le cœur des motards » les Amis de la Gendarmerie des comités de Largentière et de Privas-Le Teil ont tenu à mettre à l’honneur les femmes gendarmes servant dans les unités du sud de l’Ardèche.

L’opération « Une rose, un espoir, le cœur des motards » consiste à envoyer des équipages motocyclistes, plus de 300 cette année, sur les routes de l’Ardèche, afin de se rendre sur les marchés, dans les villages, ou dans les magasins, pour échanger une rose contre une petite somme d’argent. La vente des roses est destinée à financer la recherche contre le cancer via la ligue départementale contre le cancer. Le total des ventes, cette année, a approché les 66 000 €.

A cette occasion, les comités de Largentière et de Privas-Le Teil ont fait l’acquisition d’un nombre de roses équivalent au nombre de femmes servant en gendarmerie sud-ardéchoise. Christine GIGON, présidente du comité de Privas-Le Teil, et Robert CHARRIERE, président du comité de Largentière, assistés d’autres membres de l’association, sont passés dans toutes les brigades de leurs comités, afin d’offrir une rose aux personnels féminins. Ces dernières furent agréablement surprises, même si une partie d’entre elles étaient malheureusement absentes pour des raisons de service ou de permissions. Cette belle initiative fut l’occasion de mieux faire connaître les Amis de la gendarmerie, association de soutien aux gendarmes encore souvent insuffisamment connue.

Actualités régionales