Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 321

 


vignetteFévrier 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

09-2003-06-013 .jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 209 invités et aucun membre en ligne

38 3 FouyatL’installation officielle du nouveau comité se fera le 26 juin 2018 à l’occasion du baptême d’un square de la ville, en face de la gendarmerie, du nom de « général Charles MOREL » qui a commandé cette compagnie en entrant dans la Résistance.

Le major (H) Claude FOUYAT prend la présidence de ce comité. « Lorrain, j’ai suivi le parcours très habituel des jeunes du bassin sidérurgique mosellan. Le sidérurgiste que j’étais a quitté son emploi en mai 1970 pour intégrer la gendarmerie à l’école de Chaumont ». Claude FOUYAT a fait une carrière en unités territoriales : BT Tassin-la-Demi-Lune  (69), adjoint BT Dardilly (69), commandant la BT du Grand-Serre (26), adjoint BT Grenoble (38), commandant  la BT Feyzin (69). Promu major sur concours en 1991, il occupera pendant 9 ans le poste stratégique de chef du secrétariat de l’important groupement de l’Isère.

Il a été conciliateur de justice, maire de sa commune de Saint-Clair-Sur-Galaure pendant 7 ans. Toujours très actif, il est de ceux qui comptent dans la société iséroise, ce qui a naturellement conduit notre association à le solliciter pour des responsabilités dans le comité de Vienne, puis pour prendre la présidence de celui de Saint-Marcellin. « J’ai accepté cette responsabilité car j’ai toujours apprécié l’Institution que j’ai servie pendant 30 ans. En retraite, je n’ai jamais été en retrait  de la Gendarmerie. Contribuer à créer ce nouveau comité, puis à le faire vivre, c’est pour moi une belle occasion de continuer à servir, d’une autre manière, notre famille Gendarmerie. »

38 2 BR PSIGAdhérents, réservistes et élus étaient conviés à une rencontre organisée par le comité du Nord-Isère des Amis de la Gendarmerie le 28 mai 2018. Accueillis par Alain COURBOU, président du comité, dans la superbe salle de conférence de la maison du département de Bourgoin-Jallieu, ce public averti porta une attention particulière aux exposés qui lui furent présentés.

En premier lieu, Alain COURBOU livra une présentation exhaustive de l’association les Amis de la Gendarmerie et des objectifs qu’elle s’est fixés, à savoir, soutenir et faire connaître et apprécier la gendarmerie. Monsieur Thomas MICHAUD, sous-préfet de La Tour-du-Pin, s’adressa ensuite tout particulièrement aux maires présents en insistant sur le lien particulier qui les unit à l’institution. Puis le colonel Yves MARZIN, commandant du groupement de gendarmerie départementale de l’Isère, aborda de nombreux sujets tels que la police de sécurité au quotidien, la brigade de contact, la brigade numérique, ainsi que l’arrivée de nouvelles technologies au service des unités.

Les présentations de deux unités spécialisées exerçant au sein d’une compagnie avaient ensuite été retenues pour animer cette rencontre, en l’occurrence la brigade de recherches (BR) de la Tour-du-Pin et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Villefontaine. Deux gradés de la brigade de recherches présentèrent leur unité et ses missions au sein de la chaîne judiciaire, ainsi que les différents moyens dont ils disposaient pour effectuer leurs investigations. Ils illustrèrent leurs propos en donnant des exemples concernant des enquêtes récentes qu’ils avaient menées. Madame Dietlind BAUDOIN, procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, intervint ensuite pour expliquer avec clarté les rapports de travail entre le parquet et les unités de recherches. Ce furent le lieutenant Edmond PASQUINO et un gradé de son unité qui présentèrent ensuite le PSIG de Villefontaine. Cette unité, dépendant de la compagnie de Bourgoin-Jallieu, assure des missions de surveillance générale en complément des services effectués par les brigades territoriales. Lourdement armés, les PSIG peuvent épauler d’autres unités et sont susceptibles d’intervenir face à une action terroriste ou face à des actes de violence en bande organisée.

 Les chefs d’escadron, Bernard LE GUEN et Jean PERTUE, commandant respectivement les compagnies de Bourgoin-Jallieu et de La Tour-du-Pin répondirent en ce qui les concerne aux nombreuses questions du public, pour plus de précision sur le fonctionnement du service des unités au sein des compagnies. Marjolaine MEYNIER-MILLEFERT, députée de la 10ème circonscription de l’Isère, intervint fort à propos en fin de séance pour saluer les compétences et la disponibilité des militaires de la gendarmerie. Elle profita de l’occasion pour remercier aussi l’association les Amis de la Gendarmerie pour son investissement au profit de la gendarmerie.

73 1 Centre supervisionLes Amis de la Gendarmerie ont été invités le samedi 19 mai 2018 par la mairie de Chambéry, à visiter la salle opérationnelle du centre de supervision urbain de la police municipale. Ce centre dispose de multiples écrans, transmettant en permanence les images des nombreuses caméras installées sur les secteurs les plus sensibles de la ville savoyarde.

C'est à l'invitation de Pierre PEREZ, adjoint au maire de Chambéry en charge de l'administration générale, de la prévention et de la sécurité, que la présidente des Amis de la Gendarmerie du comité de Savoie, Marie-Josèphe SCHAFFER, proposa à ses adhérents la visite des nouveaux locaux du Centre de supervision urbain (CSU) de la police municipale de Chambéry. C'est avec beaucoup d'attention que les participants écoutèrent les explications de Pierre PEREZ. Ainsi, au cœur de cet espace de travail équipé d'un mur d'écrans affichant en direct les images filmées par les dizaines de caméras de vidéo protection, visionnées 24 heures sur 24, par une équipe d'opérateurs professionnels dédiés, les participants ont pu découvrir cet outil  destiné à « mieux gérer la ville au quotidien ». Un travail mené avec Chambéry métropole et les communes de l'agglomération, permettra dans le futur, d'accueillir les images d'autres communes voisines ainsi que d'autres équipements vidéos, tels que ceux équipant les bus, les parkings ou  les espaces appartenant aux bailleurs sociaux.

Le CSU est dimensionné pour accueillir à terme entre 200 et 250 caméras. Les caméras peuvent renseigner sur tout ce qui se passe sur l'espace public et notamment sur les flux de circulation. Elles donnent des informations en temps réel, ce qui permet de gérer et de mieux anticiper les problématiques de la vie quotidienne. L'ensemble des enregistrements sont conservés quinze jours. Un PC de crises permet de regrouper sur place les forces de l'ordre, police nationale et gendarmerie, les secours, pompiers et sécurité civile ainsi que  les représentant de la justice. La visite terminée, la présidente et Alain GIRAUD, président honoraire, remercièrent leur hôte ainsi que les participants et plus particulièrement le lieutenant-colonel Gilles DEMEURE et son adjoint, responsables de la réserve de la gendarmerie de Savoie.

69 2 DupondDans le cadre de la démultiplication des comités pour les adapter aux compagnies de gendarmerie départementale, un nouveau comité est créé à Villefranche-sur-Saône. Concomitamment, le comité du Rhône prend l’appellation de comité de Lyon.

Monsieur Christian DUPOND, réserviste citoyen avec le grade de lieutenant-colonel, prend la présidence du comité Villefranche-sur-Saône-Beaujolais. Diplômé de l’Ecole nationale d’assurances à Paris, il a eu une carrière professionnelle dans ce secteur : courtier et créateur d’une société de courtage d’assurances GROUPALPHA pendant 26 ans, directeur des grands comptes au groupe de protection sociale APICIL pendant 6 ans et président de SAS compagnie de gestion privée jusqu’à ce jour. Il a exercé ou il exerce plusieurs activités bénévoles : consul de la République de Maurice, conseiller à la Banque de France, membre actif de la jeune chambre économique française, du Rotary-club, président de la classe 67 des conscrits de Villefranche-sur-Saône.

Il est délégué départemental de l’Éducation nationale depuis 2 ans et réserviste citoyen de la Gendarmerie, impliqué dans le développement du dispositif de la Participation citoyenne sur 38 communes soit 650 référents. Christian DUPOND est un grand voyageur par passion et un amateur éclairé de vin, compagnon du Beaujolais oblige. Nous accueillons un président motivé, toujours très intéressé par les questions militaires et de gendarmerie.

38 4 BenoitMonsieur Claude BENOIT, président du nouveau comité créé à Meylan, est un professeur d’université, agrégé en gestion, qui a fait sa carrière à l’IUT de l’université Pierre-Mendes-France dont il fut vice-président.

Spécialisé dans l’enseignement de la stratégie-marketing-vente, il a publié plusieurs livres. Il est commandeur des palmes académiques. Parallèlement, il a toujours eu un engagement associatif, notamment directeur du club des entreprises de Grenoble, membre et past-président des dirigeants commerciaux de l’Isère. Claude BENOIT est également un élu : premier adjoint au maire de Saint-Nazaire-les-Eymes ; vice-président du CCAS ; membre de la communauté de communes Le Grésivaudan ; administrateur de la Société d’économie mixte des Sept-Laux.

Sa carrière universitaire, ses contacts avec le monde de l’entreprise et surtout son fort ancrage territorial d’élu local, sont des atouts pour notre association dans la création et le développement d’un comité dans le Grésivaudan.

Actualités régionales