Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 319


revue 319Août 2017 

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-07-05-27.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 52 visiteurs et aucun rédacteur en ligne

73 1 schaefferMadame Marie-Josèphe SCHAEFFER succède à Alain GIRAUD qui, depuis de nombreuses années, a animé notre association dans les «deux Savoie», traduisez les départements de Savoie et de Haute-Savoie, et qui, ensuite, a accompagné la démultiplication des comités.

Marie-Josèphe SCHAEFFER est installée sur les rives du lac du Bourget à Aix-les-Bains. Elle a eu une vie professionnelle riche, marquée par le «secourisme». Brevetée de secourisme en 1976, elle a, depuis, passé tous les diplômes et qualifications, avec diverses spécialisations (rural, routier, sportif). Elle a effectué 11 années à la direction du centre d’instruction de la protection civile à Paris. Elle fut chargée  de  cours  de  secourisme  à  l’école  normale  d’institutrices,  au  Sénat,  dans  des banques, en école de gendarmerie, au GRETTA et à la brigade ses sapeurs-pompiers de Paris. Examinatrice dans de nombreux examens, elle fut trésorière de la fédération nationale de la protection civile, vice-présidente de la commission de secourisme du conseil national de la protection civile et auteure de six ouvrages pédagogiques.

Conseillée par une présidente de comité avisée, elle a proposé ses services au comité de Chambéry où nous lui souhaitons la bienvenue. Tant que sa santé le lui permettra, Alain GIRAUD, désormais «président honoraire» et toujours passionné, continuera quant à lui à «être présent».

01 course 2017 association amis gendarmerieA l’initiative de leur président, monsieur Noël COMTE, les Amis de la Gendarmerie de l’Ain ont participé aux « 24 heures de l’espérance », course caritative au profit de l’association « Sur les Pas d’Enzo ».

Noël COMTE, président du comité de l’Ain des Amis de la gendarmerie, porte une attention bienveillante à un groupe de jeunes qui avaient sombré dans l’horreur de la drogue et d’autres addictions, quelques années auparavant. Ils sont aujourd’hui sur un parcours de reconstruction de leur vie, au sein de la communauté Cenacolo à Ars. Le jeune adjudant Nicolas VIGNERON qui les entraine bénévolement à la pratique sportive depuis plus d’un an, a voulu leur offrir un moment de choix, avant de quitter la compagnie de gendarmerie de Trévoux. Il part en effet prochainement, pour prendre un nouveau poste à Mayotte. Il voulait, avant son départ, les inviter à participer à une course au profit de l’association « Sur les Pas d’Enzo », du prénom d’un petit garçon du Val-de-Saône de 7 ans. Ce dernier est né prématuré, infirme moteur cérébral par suite d’une méningite, et suit une thérapie de l’espoir onéreuse à Barcelone, où ses parents doivent le conduire trois fois par an.

Du vendredi 30 juin 2017 à 16h au samedi 1er juillet à 16h, soit durant 24 heures, par un temps froid pour la saison et pluvieux par intermittence, s’arrêtant le temps de changer son maillot ou de se restaurer à la hâte, le gendarme VIGNERON a couvert 55 tours du parcours de 2 km, totalisant 110 km et cumulant 1300 mètres de dénivelés. Il fut constamment accompagné de plusieurs jeunes de la communauté Cenacolo. Les plus vaillants d’entre eux ont même réussi à couvrir la distance d’un marathon, soit 42 km, certes en plusieurs séquences discontinues, mais ce qui reste un exploit au regard de leur santé encore précaire. Tour à tour, plus de 100 personnes de 7 à 78 ans se sont succédé à leurs côtés : élus locaux, salariés de l’entreprise Sotradel, Amis de la Gendarmerie, gendarmes de la compagnie de Trévoux, sapeurs-pompiers et scouts. Les coureurs pouvaient se restaurer au checkpoint grâce aux pizzas et gâteaux préparés par les jeunes de Cenacolo, qui ont vécu un grand moment d’engagement pour autrui. Les coureurs venus soutenir ces jeunes étaient quant à eux, invités à verser leur obole pour marquer leur générosité. Près de 1000 € ont été récoltés au profit de l’association « Sur les Pas d’Enzo ». Une belle victoire pour tous ! 

38 remise prix association amis gendarmerieDe nombreuses personnalités s'étaient jointes au comité d'organisation du Prix Charles MOREL ce jeudi 29 juin 2017, pour récompenser la compagnie de gendarmerie de Saint-Marcelin et délivrer des diplômes d'honneur à des personnes, militaires ou civils, ayant particulièrement œuvré pour la gendarmerie.

Pour cette première édition, le général de corps d'armée (2S) Jacques GRANDCHAMP, membre du conseil d'administration des Amis de la Gendarmerie, prit la parole devant les nombreuses personnalités et invités présents. Parmi elles, figuraient monsieur Etienne STOSKOPF, préfet délégué pour la défense et la sécurité, le général de corps d'armée Christian DUPOUY, commandant la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes, et commandant la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Sud-est, ainsi que l'un des fils du général MOREL, ce dernier nous ayant hélas quitté l'an dernier à l'âge de 99 ans. A cette occasion, le général GRANDCHAMP ne manqua pas de rappeler la brillante carrière de ce grand officier de la légion d'honneur, dont l'action au sein du maquis du Vercors fut en tout point exemplaire. Puis, il évoqua les objectifs des Amis de la Gendarmerie, les valeurs qu’ils partagent avec la gendarmerie, ainsi que les actions de soutien que l’association met en œuvre à son profit. Il rappela également l'engagement de la gendarmerie et de tous ceux qui la servent, dans le seul but de contribuer à la paix et à la sécurité du pays, sur le territoire national et au-delà de nos frontières.

En créant le prix Charles MOREL, les Amis de la Gendarmerie ont souhaité mettre à l'honneur, lors d'un rendez-vous annuel, tous ceux, hommes et femmes, militaires ou civils, qui  ont aidé, par leur action, à faire connaître la gendarmerie et contribué ainsi à sa notoriété. Fut distinguée cette année, par la remise d'un prix spécial, la compagnie de gendarmerie départementale de Saint-Marcelin en Isère. Ce rendez-vous permit par ailleurs de décerner des diplômes d'honneur, au général de division (2s) Louis BERNADAC pour sa prestigieuse carrière et à madame France ROCOURT pour son engagement exemplaire dans la médicalisation des  secours en montagne. Rappelons au passage, que l'association accueille des personnes de la société civile, des militaires, actifs ou retraités, mais également des réservistes, dans le but d'une démarche civique responsable. 

38 Ferrari amis gendarmerieLe 22 juin 2017, le colonel Jean-Luc VILLEMINEY, commandant le groupement de gendarmerie départementale de l’Isère, a accueilli les membres de la réserve citoyenne et les représentants des trois comités de l’Isère sur le site de la société familiale Serge FERRARI SAS à La Tour-du-Pin en Isère. Cette initiative a contribué à renforcer le lien Nation-Gendarmerie autour de valeurs unanimement partagées.

Après avoir rappelé l'importance du rôle des réservistes dans les actions visant à renforcer le lien Nation-Gendarmerie, le colonel VILLEMINEY s'est appliqué à présenter l’actualité de l’institution en évoquant les actions menées, mais aussi les progrès réalisés dans le cadre du service, avant d'aborder la délicate question des enjeux pour l'avenir en terme de sécurité, ce qui n'a pas manqué de susciter l'attention du public. Puis il a cédé la parole à Monsieur Hervé GARCIA, directeur des ressources humaines de l’entreprise FERRARI, pour une visite très instructive du site industriel.

Implantée à La Tour-du-Pin depuis 1974, la société Serge FERRARI fabrique des membranes composites souples. Pour bien comprendre comment cette société familiale a su s'imposer dans une centaine de pays, il faut remonter aux années 70 et à l'invention révolutionnaire de Serge Ferrari, père des dirigeants actuels, Sébastien et Romain. La technologie unique du précontraint, qui consiste à réaliser l'enduction sous tension mécanique qui fait la spécificité de l'entreprise, confère aux membranes une résistance exceptionnelle. Pour garder son avance sur ses concurrents, la société accorde une importance toute particulière à la recherche et maîtrise l’ensemble de la chaîne de production, depuis la conception des outils de production jusqu’à l'élaboration des produits finis et assure elle même le recyclage des matériaux composites. La gamme des produits réalisés est très étendue avec notamment des architectures textiles, des voiles d’ombrage, des habillages de façade, des plafonds tendus, mais aussi du mobilier de plein air, des équipements nautiques et bien d'autres réalisations.

A l'issue du déjeuner pris au restaurant l’Entrecôte à Saint-Jean-de-Soudain, les comités isérois des Amis de la Gendarmerie ont clôturé cette rencontre en rappelant la complémentarité naturelle de l’association avec la réserve citoyenne. A cette occasion ils ont relaté les actions menées par les comités en 2017 pour soutenir les unités de gendarmerie de l’Isère et financées grâce notamment aux subventions parlementaires de Joëlle HUILLIER, Geneviève FIORASO, Jean-Pierre BARBIER et Alain MOYNE-BRESSAND.  

42 1 police municipale association amis gendarmerieLe 22 juin 2017, les Amis de la Gendarmerie du comité de la Loire étaient reçus par les responsables de la police municipale de Saint-Etienne. Au menu, visite du poste de surveillance et présentation de l'activité des policiers municipaux au travers de la diversité de leurs missions.

C'est une délégation attentive qui était accueillie, au sein du pôle sécurité, par l'adjoint au maire en charge de la sécurité, monsieur LIOGIER et le directeur de la police municipale, Cédric RENAUD, capitaine de gendarmerie, actuellement en position de disponibilité. Tous deux, très mobilisés par la problématique sécuritaire qui affecte les grandes villes et plus particulièrement Saint-Etienne, avaient à cœur de détailler les différentes facettes de l'activité de la police municipale et de faire comprendre la complémentarité qu'elle offrait aux forces de police d'État, dans la gestion quotidienne des problèmes liés à la sécurité. Ainsi l'ensemble des policiers municipaux sont sollicités pour intervenir régulièrement, soit en tant que premiers intervenants soit en renfort des effectifs de la police nationale, dans le cadre de la police du cadre de vie, de la prévention des risques du handicap, de la prévention de la délinquance, de la coordination opérationnelle, de la sécurité de proximité mais aussi sur les problèmes liés à la circulation routière et pour réprimer les infractions au stationnement.

La visite du poste de surveillance et de contrôle a permis ensuite aux visiteurs de découvrir l'efficacité du réseau de surveillance de l'agglomération, reposant sur la mise en place de 250 caméras installées à différents points sensibles de la ville, avec une qualité de restitution de l'image particulièrement performante. Ce dispositif est particulièrement apprécié des Stéphanois pour la présence rassurante qu'il représente et le rôle dissuasif qu'il peut avoir vis à vis de la petite délinquance. Cette journée a permis aux adhérents présents de découvrir un service de police dont les missions contribuent, au même titre que la gendarmerie, à renforcer la sécurité de nos concitoyens et dont les valeurs sont souvent proches de celles qui animent et font la force de nos gendarmes. 

Actualités régionales

Agenda

 ◄◄ 
 ◄ 
 ►► 
 ► 
septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30