Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 323

 

Revue 323 Page 001Août 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-06-53-32.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 252 invités et aucun membre en ligne

IANNETTA LinoDans le cadre d’une transition assumée à la tête du comité de Grenoble des Amis de la Gendarmerie, Jean-François PIQUARD, président, et Lino IANNETTA, vice-président, échangent leurs fauteuils.

Jean-François et Lino forment depuis bientôt cinq ans une équipe soudée et belle d’une grande richesse. Le 23 novembre 2018, ils ont changé les rôles, tout en restant ensemble. Le lieutenant-colonel Lino IANNETTA devient président de comité et Jean-François PIQUARD, lieutenant-colonel dans la réserve citoyenne, devient président honoraire, tout en secondant Lino IANNETTA en tant que vice-président opérationnel.

Lino est né en Italie il y a 56 ans, il est marié avec Claudine et père de 3 enfants dont un, Philippe, est secrétaire et porte-drapeau du comité. Entré en gendarmerie comme gendarme auxiliaire en 1982, il est aujourd’hui « adjoint commandement » à l’état-major de l’important groupement de l’Isère. C’est le couronnement d’une belle carrière difficile à résumer sous ces quelques mots. « Montagne », tout d’abord « il y est tombé » dès sa sortie d’école de gendarmerie, servant dans 3 escadrons de montagne (Gap, gendarme et gradé, Pontcharra, lieutenant commandant le peloton montagne, Grenoble, capitaine commandant d’unité), il a obtenu le diplôme de chef de détachement de haute-montagne en 1991. Ce sont ses qualifications montagne et dans le domaine des techniques commando qui lui vaudront d’être le responsable de la section « Franchissement » du Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) Saint-Astier. « Intervention professionnelle » (IP) ensuite, il a gravi tous les échelons à l’escadron de Gap, il a été Instructeur-expert au CNEFG de 1997 à 2000, et il recyclait encore son brevet d’IP il y a seulement quelques mois. Mais aussi « maintien de l’ordre », effectuant 15 campagnes dans les outremers et à l’étranger, conseiller expert en République démocratique du Congo en 2005 et au Sénégal 2010-2012. Puis « Communication et relations publiques », des qualités développées dans ses deux dernières affectations : au PSPG de Creys-Malville où, de plus, il animait l’important réseau des réservistes citoyens du groupement, et aujourd’hui dans son poste. « Décoré » enfin, 9 décorations françaises dont l’ordre national du Mérite et 3 décorations étrangères dont le prestigieux ordre national du Lion du Sénégal.

Cheville ouvrière du comité de Grenoble, dont il était vice-président, sa présidence est une transition assumée avec Jean-François PIQUARD. Merci, Jean-François, lorsqu’il s’est agi pour les Amis de la Gendarmerie de s’implanter et se développer dans la région grenobloise et les vallées alpines, c’est Jean-François PIQUARD qui a relevé le défi. « J’ai l’intention de donner à notre comité trois orientations essentielles : … lien gendarmerie - société civile… mise en valeur de la gendarmerie (conférences)… solidarité, spécialement vers les gendarmes en opération… Le recrutement sera prioritaire… » écrivait-il dans sa présentation (revue N° 306 – avril 2014). Jean-François a tenu parole. Pour preuve les nombreuses conférences et visites diversifiées, le prix Charles MOREL dont il fut un des principaux acteurs, le développement des adhérents et la démultiplication des comités, mais surtout l’opération « cartes de Noël » pour les gendarmes déplacés en opération pendant les fêtes. Il a eu le mérite d’être l’initiateur de cette opération qui, désormais, se décline au niveau national des Amis de la Gendarmerie.

GIGON ChristineAvec la nomination de madame Christiane GIGON comme présidente du nouveau comité Privas-Le-Teil, la démultiplication du comité de l’Ardèche des Amis de la Gendarmerie arrive à son terme.

Dernière étape de la démultiplication dans l’Ardèche, le comité Privas-Le-Teil vient d’être créé ; Privas pour la préfecture, chef-lieu du département, Le Teil pour la ville où est implantée la compagnie de gendarmerie, dans la vallée du Rhône. Après la création du comité de Largentière, présidé par Robert CHARRIÈRE, et celui de Tournon-sur-Rhône, présidé par Martine MOREL, précédemment présidente du comité de l’Ardèche, s’achève la restructuration de l’association dans le département. Chaque compagnie de gendarmerie départementale dispose à présent de son comité.

Madame Christine GIGON est nouvelle dans notre association. Par sa profession et ses engagements, elle a toujours été très proche de la gendarmerie et en particulier des gendarmes motocyclistes. «Je suis retraitée de la fonction publique d’État depuis 2017. Dans le cadre de mes missions de chef d'unité à la direction départementale des territoires de l'Ardèche, j'ai beaucoup travaillé avec la gendarmerie, en tant que responsable de la préparation et la gestion de crises, de la sécurité routière et des transports, et comme coordinatrice pour la sécurité routière et chargée de mission deux-roues motorisés auprès de la préfecture. Je continue à être chargée par le préfet de cette mission deux-roues motorisés, à titre bénévole.» Christine est très active, comme adjointe au maire de Coux, chargée de l’urbanisme et de la sécurité, en tant que réserviste citoyenne et comme trésorière-secrétaire à l'association « Amicale de l'EDSR 07 » qu’elle a créée avec le major Guy GOUILLON, adjoint au commandant de l’EDSR, afin de réaliser des actions de sécurité routière. Monsieur Sébastien VIDAL devient quant à lui le trésorier-secrétaire du comité

LESAGE AndréJusque là orphelin, le comité d’Albertville-La-Tarentaise trouve un nouveau président en la personne du major LESAGE qui vient tout juste de prendre sa retraite. Le département de la Savoie n’attend plus que la création d’un comité à Saint-Jean-de-Maurienne pour que le dispositif des Amis de la Gendarmerie y soit parfaitement adapté.

Le major (er) Thierry LESAGE est en retraite depuis le 1er décembre 2018. Retiré «sur ses terres», il prend la présidence du comité d’Albertville-La-Tarentaise des Amis de la Gendarmerie. Né à Cambrai, fils de gendarme, il est marié à Hélène, père de Sophie et Benjamin. Il a fait 38 ans de carrière, principalement en unités territoriales de gendarmerie départementale, entrecoupée par 5 missions en prévôté à l’étranger. Il est entré en gendarmerie en 1982 à l’école de Montluçon, est affecté à l’escadron 6/15 de gendarmerie mobile d’Annecy, puis dans six brigades territoriales à Saint-Jean-de-Bournay, Schoelcher en Martinique, Ecully, Alberville, Gresy-sur-Isère, Beaufort et La Motte-Servolex.

Il participe à cinq missions militaires à l’étranger, dont quatre en prévôté, au Liban (1985), au Tchad (1992-93), à Sarajevo en Yougoslavie (2000-2001), à Skopje en Macédoine (2003-2004) et au Kosovo (2010). Il est titulaire de 11 décorations dont la médaille militaire, la médaille de la Défense nationale (or), la médaille de l’OTAN. Homme de conviction et de dialogue, il a été gradé au sein des structures de concertation de la Gendarmerie. Thierry s’est retiré à Venthon sur les hauts d’Albertville. Membre des Amis de la Gendarmerie depuis quelques années, il s’est engagé comme président d’un comité à qui, sans en douter, il fera prendre son essor dans une vallée de la Tarentaise qu’il connaît bien. Il s’appuie sur un vaste réseau de connaissances et il est fort d’un enthousiasme communicatif.

38 1 objetsLe vendredi 21 décembre 2018, les membres du bureau du comité de Grenoble des Amis de la Gendarmerie, ont remis des objets de prestige au colonel Yves MARZIN, commandant le groupement de gendarmerie de l’Isère, pour lui permettre de renforcer ses actions de relations publiques.

Le président Jean-François PIQUARD et les membres du bureau du comité de Grenoble ont eu le plaisir de remettre 200 médailles de 35 mm, représentant la région de gendarmerie Rhône-Alpes et le département de l’Isère, spécialement conçues pour les relations publiques du commandant de groupement de l’Isère. Sur l’avers figurent les contours du département, ses trois rivières principales et arrondissements de Grenoble, Bourgoin-Jallieu et Vienne, rappellent son étendue et sa complexité géographique. Les cinq anneaux surmontés de la grenade renvoient à l’action de la gendarmerie de l’Isère lors des Xe jeux olympiques d’hiver de Grenoble de 1968 qui se sont tenus à Chamrousse dans le massif de Belledonne, ainsi qu’à Autrans et Saint-Nizier du Moucherotte dans le Vercors. Sur le revers, le blason de la région Rhône-Alpes évoque les territoires du Lyonnais, de la Savoie, du Dauphiné et d’appartenance à la Maison du Roi.

Nul doute que ces objets de prestige prendront place dans la politique de communication du commandant de groupement qui dispose de médailles stylisées exclusives permettant de démontrer aux récipiendaires l’attachement des 1 600 gendarmes du groupement à leur territoire et histoire. Ce moment de rencontre privilégié permit de remercier et soutenir les gendarmes de l’Isère pour leur action dans la sécurité du quotidien des concitoyens, leur engagement en cette période de forte tension et de début du dispositif hivernal de protection de la population.

07 1 NoelL’Ardèche a vu récemment la création d’un troisième comité dans le cadre de la démultiplication de son comité départemental. Le comité de Privas-Le Teil, dernier créé, lance avec succès sa première opération de soutien à la gendarmerie avec l’envoi de cartes de Noël 2018 aux les gendarmes mobiles de l’escadron de Bourg-Saint-Andéol déplacés à Mayotte.

Le comité nouvellement mis en place, présidé par madame Christine GIGON, a été vite mis à rude épreuve pour nouer les contacts et concrétiser avec succès l'opération confiée au départ à un autre comité. En un temps record, l'escadron de Bourg-Saint-Andéol a été contacté et une école recherchée, qui à donné son accord pour correspondre avec l'unité déplacée. Ainsi c'est l'école maternelle de Masneuf-de-Coux qui a adhéré au projet, afin d’établir des cartes personnalisées, messages et vidéos, à destination des 60 gendarmes mobiles partis vers Mayotte en cette fin d'année.

Ce jeudi 20 décembre 2018, une cérémonie initiée par le comité a eu lieu, en présence des représentants de l'escadron, du groupement de gendarmerie départementale, de l'amicale de l'escadron de sécurité routière et du maire de la commune. Tous les documents réalisés par les enfants et enseignants ont été remis aux représentants de l’escadron qui les transmettront par voie électronique à leurs camarades déplacés pour ces fêtes de fin d'année. Les réponses sont attendues en janvier, mais déjà une rencontre est prévue en mars, à la caserne Rampon de Privas. La présidente Christine GIGON a transmis aux organes de presse locaux, Le Dauphiné Libéré et l'Hebdo de l'Ardèche, les informations et photos qui seront reprises dans leurs éditions. Dans l'attente de la phase retour, le comité se félicite d'avoir pu mener à bien la mission, car les échos locaux sont largement favorables pour saluer l'action de l'association des Amis de la Gendarmerie.

Actualités régionales