Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 330

 

vignetteMai 2020

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-05-85-37.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 123 invités et aucun membre en ligne

38 5 TombeLe président du comité de Saint-Marcellin, par ailleurs membre du Souvenir français, ainsi qu’Yves GAUZENTES, président de cette association du secteur de Vinay et adhérent des Amis de la Gendarmerie, se sont trouvé des points évidents de convergence pour entreprendre le rafraîchissement de la tombe du maréchal des logis-chef Louis LESPINASSE de la brigade de Marcilloles en Isère, mort en héros.

Ce dernier, lors du dernier conflit mondial, avait rejoint les maquis de Chambarand puis du Vercors, commandé par le lieutenant Charles MOREL. Capturé par les Allemands alors qu’avec d’autres résistants, dont 4 autres gendarmes et gradés issus des unités de la section de Saint-Marcellin, il tentait de s’échapper du massif qui était infesté par les occupants. D’abord retenu avec 18 résistants au PC allemand de Saint-Nazaire-en-Royans, le 26 juillet 1944, alors qu’il était en cours de transfert vers Grenoble, son convoi fut arrêté par des miliciens à  Beauvoir-en-Royans. C’est dans ce village, au lieu-dit les Chaussères, que tous les résistants furent immédiatement exécutés.

Louis LESPINASSE n’avait alors que 39 ans. Il fait partie des résistants reconnus des Forces françaises de l’intérieur et des déportés et internés résistants. Son nom est inscrit sur la stèle commémorative des gendarmes de la 8e légion, à Morestel, sur le monument aux morts de Marcilloles, ainsi que sur les monuments commémoratifs du camp de Chambarand à Viriville et à Beauvoir-en-Royans en Isère. Il est inhumé à Marcilloles, lieu où le responsable du Souvenir français découvre que le dernier entretien de sa tombe date sûrement de nombreuses années, imposant de fait un sérieux rafraîchissement. Alerté par ses soins, le président du comité de Saint-Marcellin consent à y participer et peu avant les fêtes de la Toussaint, les travaux sont réalisés. Aujourd’hui, la sépulture de ce gendarme héroïque présente un bien meilleur aspect.  

73 RencontreDans le prolongement de la démultiplication du comité de Savoie, avec la création des comités de Chambéry et d’Albertville-La Tarentaise, les nouveaux comités ont conduit leur première réunion le 5 octobre 2019.

C'est à l'initiative du général de corps d'armée (2eS) de gendarmerie, Jacques HÉBRARD, correspondant départemental pour la Savoie, que se sont retrouvés, au cercle-mixte de la gendarmerie mobile de Chambéry, Marie-Josèphe SCHAEFFER, présidente du comité de Chambéry, son trésorier Martial BATON et Thierry LESAGE, président du comité d’Albertville-La-Tarentaise, ainsi qu’Alain GIRAUD, président honoraire.

De nombreux sujets ont été abordés et chacun fit le point sur la gestion de son comité, les adhésions, les cérémonies officielles à venir et le bilan de fin d’année. Le général HÉBRARD rappela les principaux axes de la politique de l’association, à savoir la poursuite de la démultiplication, avec la création d’un comité à Saint-Jean-de-Maurienne, la communication sur la gendarmerie et la conduite d’actions de soutien au profit des compagnies.

73 RencontreDans le prolongement de la démultiplication du comité de Savoie, avec la création des comités de Chambéry et d’Albertville-La Tarentaise, les nouveaux comités ont conduit leur première réunion le 5 octobre 2019.

C'est à l'initiative du général de corps d'armée (2eS) de gendarmerie, Jacques HÉBRARD, correspondant départemental pour la Savoie, que se sont retrouvés, au cercle-mixte de la gendarmerie mobile de Chambéry, Marie-Josèphe SCHAEFFER, présidente du comité de Chambéry, son trésorier Martial BATON et Thierry LESAGE, président du comité d’Albertville-La-Tarentaise, ainsi qu’Alain GIRAUD, président honoraire.

De nombreux sujets ont été abordés et chacun fit le point sur la gestion de son comité, les adhésions, les cérémonies officielles à venir et le bilan de fin d’année. Le général HÉBRARD rappela les principaux axes de la politique de l’association, à savoir la poursuite de la démultiplication, avec la création d’un comité à Saint-Jean-de-Maurienne, la communication sur la gendarmerie et la conduite d’actions de soutien au profit des compagnies.

38 1 PrevoteLe jeudi 3 octobre 2019, le comité de Grenoble des Amis de la Gendarmerie a organisé, au profit des adhérents de l’Isère et de la réserve citoyenne du groupement de l'Isère, une conférence sur la gendarmerie prévôtale. Le conférencier, qui maîtrisait parfaitement son sujet, n’était autre que l’adjudant Sasa PAVLOVIC, membre du comité, commandant le PSIG de Vizille.

C’est face à un auditoire d’une quarantaine de personnes que s’est tenue cette conférence, traitant d’un sujet peu connu de nos concitoyens. Après le mot de bienvenue de Jean-Claude LEMOINE, représentant le directeur de Grenoble école de management (GEM), puis du commandant du groupement de gendarmerie de l’Isère, le colonel Yves MARZIN, la parole fut donnée à l’adjudant Sasa PAVLOVIC. L’auditoire, pour qui ce volet de la gendarmerie était totalement inconnu, fut très attentif au contenu de l’exposé et aux propos du conférencier.

Au cours de sa présentation, l’adjudant détailla d’abord les différentes missions de police civile effectuées par les gendarmes, que ce soit sous mandat de l’ONU, de l’OSCE, du MEAE pour la sécurisation des ambassades ou encore dans le cadre de l’aide humanitaire. Puis, ce furent les missions typiquement militaires de la gendarmerie prévôtale, sur les théâtres des OPEX en Afrique, dans les Balkans ou en Afghanistan, en appui des unités engagées dans le cadre de la lutte antiterroriste et de la défense des intérêts de la France, dont il fut question. De nombreux échanges clôturèrent ce moment riche en enseignements, comme en ont témoigné les nombreuses personnes ayant assisté à la soirée avec l’adjudant PAVLOVIC. Merci encore à ce dernier ainsi qu’à Jean-François FIORINA, directeur adjoint de GEM, pour leur accueil.

38 1 rencontreLe dimanche 29 septembre 2019, les Amis de la Gendarmerie de Grenoble se sont réunis à Vizille, à l'occasion de la traditionnelle journée de rentrée, qui avait pour objet la visite de la papeterie de Vizille suivi d’une réflexion afin de définir les perspectives de fin d'année, notamment l’opération cartes de Noël et le Prix Charles Morel.

Accueillis par monsieur Pierre BONNET, directeur des papeteries de Vizille et honorés de la présence de madame Sophie SIDOS, présidente de la fondation Louis VICAT, tous deux membres bienfaiteurs, les adhérents ont vécu une journée passionnante de découverte et de partage. Cette rencontre fut l’occasion de remercier Sophie SIDOS pour son important soutien financier envers les Cadets de la Gendarmerie de l’Isère et monsieur Pierre BONNET pour son implication déterminante dans le cadre des actions menées pour aider la gendarmerie (mise à disposition du parc pour l’entraînement des équipes cynophiles, du PSIG de Vizille et du groupement).

Ce fut un tour de force de la part du comité, qui réussit à rassembler pour une journée très conviviale, 80 personnes partageant les valeurs portées par la gendarmerie nationale et dont dix d’entre elles reçurent des diplômes de fidélité de 5, 10 et 20 ans, remises au nom de l’association. Cette journée de rencontre, des plus instructives sur le thème de l'industrie papetière de la vallée de la Romanche, fut un véritable succès. Elle permit de mieux faire connaître l'association, l’activité du comité et la gendarmerie, en fédérant de nombreuses adhésions. Elle donna l’image d’un comité très impliqué et en ordre de marche pour soutenir la gendarmerie de l’Isère.

Actualités régionales