Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 326

 

Revue 326Mai 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-05-85-37.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 156 invités et aucun membre en ligne

38 1 Conference montagne réduiteVendredi 27 mai 2016, le comité de Grenoble des Amis de la gendarmerie a organisé, au profit des adhérents de l’Isère et de la réserve citoyenne du groupement, une conférence sur un sujet sensible pour les Isérois. Le conférencier, n’était autre que le colonel (RC) Marcel PERES, accompagné du chef d'escadron (TA) Jérome GRANGE commandant le PGHM de l'Isère à Le Versoud.

C’est dans l'enceinte de la base 749 de l'armée de l'air, dans laquelle se situe l’école des pupilles de l'air de Montbonnot, dans cette belle vallée du Grésivaudan au pied des massifs de Belledonne et de Chartreuse, que l'auteur du rapport ministériel, rédigé en 2003, sur la nécessité de maintenir la gratuité du secours en montagne, a présenté l'argumentation emportant le maintien de la gratuité du secours en montagne. Devant un bel auditoire et après une minute de silence en mémoire de nos cinq camarades tombés en service commandé, cet ancien haut fonctionnaire de l’État, historien et fils de gendarme de montagne, dont le père exerça toute sa carrière dans les Hautes-Pyrénées, a tenu l'assemblée en haleine. Pendant plus d'une heure, il a présenté avec minutie, en associant de nombreuses anecdotes, les raisons pour lesquelles la mission de secours en montagne ne pouvait être confiée qu'à un service d’État composé de secouristes dûment formés et qu’elle devait demeurer gratuite. Marcel PERES est l’auteur d’un ouvrage de référence, « droit et responsabilité en montagne », dans lequel il synthétise de longues années d'expérience acquises à Chamonix Mont-Blanc, alors qu'il dirigeait l’école nationale de ski et d'alpinisme, lors des XVI° jeux olympiques d'hiver d'Albertville, dont il assura la sécurité auprès du ministre de l'intérieur, ou encore dans ses nombreux postes de sous-préfet et de préfet.

A l'issue de cette démonstration, le chef d'escadron Jérôme GRANGE a répondu aux nombreuses questions, parfois techniques voire ambiguës, sur la nécessité de maintenir cette mission particulièrement difficile au les plan technique et judiciaire, dans le giron des « grands services de l'État ». Il a par ailleurs rappelé les compétences des personnels militaires qu'il commande, pour la plupart titulaires du diplôme de guide de haute montagne ou de moniteur de ski, mais également officiers de police judiciaire, garantissant ainsi des procédures judiciaires de qualité. A l'issue de la conférence, Jean-François PIQUARD, président du comité de Grenoble, a vivement remercié Marcel PERES et le chef d'escadron Jérôme GRANGE, ainsi que le colonel Jean-Luc VILLEMINEY, commandant le groupement de gendarmerie de l'Isère et adhérent du comité. Il a souligné la disponibilité de ce dernier vis-à-vis des Amis de la Gendarmerie et l’a remercié d’être resté présent tout au long de la conférence, malgré ses très fortes contraintes.

Actualités régionales