Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 327

 

Revue 327Août 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-11-05-14.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 80 invités et aucun membre en ligne

33 1 MontesquieuLe 18 octobre 2019, un petit groupe d'adhérents du comité de Bordeaux-Mérignac s'est retrouvé dans les Graves de Bordeaux, pour une journée de loisirs. Le programme comprenait la visite de la cave d’un château, un déjeuner au restaurant, et la visite du château de La Brède, appelé aussi Château Montesquieu, car demeure historique du philosophe-écrivain.

C'est sous un ciel gris et incertain que le premier rendez-vous du groupe eut lieu à Beautiran, au Château du Tuquet, dans les Graves de Bordeaux, secteur viticole qui s'étend le long de la rive gauche de la Garonne, au sud de la capitale girondine. Berceau de la vigne bordelaise depuis le premier siècle, son activité touristique s’organise entre autres, autour du vignoble et des appellations de Sauternes, Barsac, ou Pessac-Léognan. Le domaine du Tuquet se compose d'une belle chartreuse du XVIIIe siècle, entourée de 50 hectares de vignes et comportant de nombreux chais. C'est par ces derniers que le groupe, chaleureusement accueilli par le maître des lieux, commença la visite. L'exposé des techniques de vinification, devant l'imposante cuverie inox et les nombreuses barriques de vieillissement, retint particulièrement leur attention. Pour terminer, une dégustation de vins rouges et blancs, de cuvées choisies, fut offerte, avec modération comme il se doit et plusieurs personnes en profitèrent pour compléter leur cave par quelques achats. Après cette visite très intéressante, tout le monde se rendit au restaurant « Le Philosophe » (le nom est de circonstance !), dans la commune voisine de La Brède. Un excellent repas y fut partagé, dans une ambiance conviviale et chaleureuse.

Il ne fallut ensuite que quelques minutes pour rallier le Château Montesquieu, de l'autre côté de la commune, et rencontrer la sympathique guide du lieu. Le ciel gris du matin était devenu clément, permettant une approche paisible de la petite forteresse, située au cœur d'un immense parc arboré. Les visiteurs apprécièrent son charme inhabituel, avec ses murs en forme polygonale se reflétant dans l'eau des douves qui l'entourent. Après des explications sur les abords, la guide leur fit découvrir l'intérieur de ce château du XVIIIe, entièrement meublé. Ils furent émerveillés par la richesse du mobilier et la beauté des collections. Tout respire ici le baron de La Brède et de Montesquieu , qui y naquit en 1689. Chaque pièce de vie de l'écrivain, comme sa bibliothèque ou sa chambre (préservée dans son état d'origine), retrace naturellement sa vie et son œuvre. Attentifs, les auditeurs notèrent qu'en plein siècle des Lumières, entre ses séjours dans ce lieu familial et les voyages qui inspirèrent ses ouvrages (dont l'Esprit des Lois), il fut le philosophe du droit et de la légalité du pouvoir. Mais l'écrivain en profita aussi pour valoriser le vin de Graves, de Paris jusqu’en Grande-Bretagne. Membre de la noblesse, mais homme simple, à la fois philosophe et vigneron soucieux de ses terres et de ses vendanges, Montesquieu appréciait son terroir : « L’air, les raisins, les vins des bords de Garonne et l’humeur des Gascons sont d’excellents antidotes à la mélancolie », écrivit-il dans une lettre, à la fin de sa vie. En fin d'après-midi, chacun repartit satisfait de cette journée à la fois instructive, divertissante et culturelle, et dans l'attente de se retrouver bientôt.

64 3 Securite routiereLe samedi 12 octobre 2019, dans le salon de la résidence DOMITYS « Les clés d’Or » d’Orthez, le comité local des Amis de la Gendarmerie, avait été invité à dresser un stand et à animer un atelier sur la sécurité routière.

Cette rencontre, organisée sur le thème de la sécurité routière, était agrémentée d’une séance vidéo sur les nouveaux panneaux de signalisation et sur la bonne manière d’aborder les carrefours à sens giratoire. Les pensionnaires de cette résidence pour seniors, se sont montrés très intéressés par les présentations qui leur ont été faites et ont posé de nombreuses questions aux différents intervenants.

L’échange qui s’établit avec l’auditoire fut très fructueux et associa à la fois les intervenants, les résidents mais aussi les membres de l’association SAPAR 64, qui agrémentaient cette rencontre en présentant des voitures de collection. Les volontaires purent, par ailleurs, effectuer un tour en véhicules à bords de ces magnifiques engins à moteurs. La journée fut animée par nos amis Henri CESTARI et Jean-Claude GUILLORIT, respectivement président et secrétaire du comité, assistés de la capitaine Marie-Pierre CANTON, commandante en second de la compagnie de gendarmerie d’Orthez. Un grand merci à l’équipe d’animation de la résidence pour leur accueil et la programmation de cette journée.

47 Reunion 35eLe 5 octobre 2019, accueilli chaleureusement par la mairie de Sainte-Bazeille, le comité du Lot-et-Garonne des Amis de la Gendarmerie a souhaité que la journée de rencontre annuelle, intitulée 35e rencontre avec l'active, soit placée sous le signe de la reconnaissance pour la gendarmerie encore durement éprouvée en 2019.

C'est dans cet état d'esprit, en présence du colonel Laurent VILLIERAS, commandant le groupement de gendarmerie départementale de Lot-et-Garonne, que la réunion annuelle a été organisée avec le soutien matériel du maire, monsieur Gilles LAGAÜZERE et de son conseil municipal. Devant 90 adhérents, après le mot de bienvenue du maire et l'ouverture de la rencontre avec l'active par le président du comité, deux interventions étaient lancées, la première, par le capitaine Frédéric BONTE commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Marmande, l'autre, par le capitaine Hervé BUISSON, adjoint au commandant de l'escadron de sécurité routière du Lot-et-Garonne. À cette occasion, ces deux officiers ont évoqué les dossiers du moment faisant partager leurs préoccupations, mais aussi leurs satisfactions à l’égard des missions qui leur sont confiées, chacun dans leurs domaines de compétence. Leurs interventions ont suscité de nombreuses questions, notamment sur la proximité et le contact mis au cœur de la sécurité publique par directeur général de la Gendarmerie. Enfin, le colonel Laurent VILLIERAS commandant le groupement, a remercié les Amis de la Gendarmerie rappelant les cinq objets de l’association.

En clôture de ces interventions le président du comité, Philippe BRUNOT prit la parole. Il expliqua que le comité compte aujourd’hui 223 adhérents, principalement issus de la société civile, et qu’une trentaine d'adhésions ont été enregistrées au cours l'année écoulée. Il a invité le comité à rester sur cet élan, car, plus d'adhérents, cela veut dire plus d'actions de soutien au profit des gendarmes du Lot-et-Garonne. Il rappela que, quatre fois par an, il communique via internet une lettre qui relate l'activité du comité. Il annonça également que les opérations de soutien aux unités du groupement de Lot-et-Garonne s'élèveront pour l'année 2019 à 1 650 €, répartis sur les trois compagnies, l'escadron départemental de sécurité routière et l'escadron de gendarmerie mobile 27/2 de Marmande. Du 3 au 5 juin 2019, un séjour en direction de l'Espagne à travers l'Occitanie et la Catalogne avait été choisi. Un périple contrarié par la météo, mais empreint de bonne humeur qui laissera un souvenir marqué à l’ensemble des participants. S’agissant de la participation aux cérémonies patriotiques, Philippe BRUNOT expliqua que le comité a répondu aux 16 invitations de la préfète du Lot-et-Garonne. À cela s’ajoutent 10 participations aux cérémonies de la gendarmerie. À la satisfaction de tous, il conclut que, par une gestion rigoureuse, les finances sont à l'équilibre.

Le président a tenu à remercier son bureau pour sa patience, son excellent service, sa disponibilité et son engagement auprès de lui tout au long de cette année 2019, afin de poursuivre l'objectif fixé de rassembler des personnes attachées à la présence et au prestige de la Gendarmerie nationale. Pour 2020, l'organisation de la 36e rencontre avec l'active est d'ores et déjà prévue sur la compagnie de Villeneuve-sur-Lot, sous la baguette de Bernard PARIS, vice-président et d'André HEFFNER, tous deux délégués de proximité de cette compagnie. Après une minute de silence en hommage aux gendarmes morts en service en 2019 et aux 5 adhérents décédés, avec une pensée pour les adhérents retenus par la maladie, toute la famille gendarmerie s'est retrouvée autour du vin d'honneur offert par la municipalité, avant un repas de partage et convivial à la salle des fêtes de Sainte-Bazeille.

47 hippodromeLe dimanche 29 septembre 2019, sur l'hippodrome d’Agen-la-Garenne, dans le cadre d’un partenariat établi depuis plusieurs années, était organisée une réunion de huit courses dans la discipline trot attelé, avec notamment « le trophée des Amis de la Gendarmerie », remis dans la première course, prix Robert SALUT.

En 2015, sous l'impulsion de Gérard DARQUAND, ancien président et commissaire chargé d'assurer le bon fonctionnement et la régularité des courses sur l'hippodrome, un partenariat intitulé « Les ambassadeurs » a été conclu entre l’association et l’organisation des courses. Il consiste, pour le comité, à promouvoir les manifestations organisées par la société sportive des courses de l'Agenais auprès de ses adhérents, par le biais de flyers, d'entrées gratuites et de jeux-concours.

Cette année, seize chevaux étaient au départ de cette très belle course remportée par le cheval Gardian Tuilerie, drivé par Pascal Maurice MANCEAU et dont le propriétaire est G. CHAMPIE. À l'arrivée, le président de l'hippodrome d'Agen, Jean Philippe SEMEILLON et le président du comité du Lot-et-Garonne Philippe BRUNOT, accompagnés de nombreux adhérents du comité, remirent au vainqueur le trophée des Amis de la Gendarmerie 2019. Cette journée placée sous le thème de la jeunesse, venue en nombre, contribua fortement au rayonnement de l'institution, renforçant notamment l’ensemble des actions menées par le comité lot-et-garonnais.

47 Stand villeneuveDu 20 au 22 septembre 2019, comme en 2018, le comité du Lot-et-Garonne des Amis de la Gendarmerie était présent avec son stand à la foire de Villeneuve-sur-Lot.

A cette occasion, le lieutenant-colonel Bernard PARIS de la réserve citoyenne gendarmerie, représentait le comité de Lot-et-Garonne en qualité de vice-président et délégué de proximité de la compagnie de Villeneuve-sur-Lot. Pendant ces trois jours, il a accompagné l'adjudant-chef Luc LE CADRE et l'adjudant CANER de la brigade de contact, de prévention et de recrutement de Lot-et-Garonne, ainsi que le gendarme Christophe CABAILH de la cellule prévention de sécurité routière. Ils étaient renforcés de Camille BOULAY (service civique volontaire de la gendarmerie), fille de Jean-François BOULAY délégué de proximité de la compagnie de Marmande. Sur le stand, avait été mis en place une moto de la brigade motorisée de Villeneuve-sur-Lot, un simulateur pédagogique de conduite scooter et moto, divers documents sur les possibilités de carrières au sein de l'institution gendarmerie et, bien entendu, en évidence, le kakemono, les dernières revues des Amis de la Gendarmerie avec les bulletins d'adhésions.

La journée du vendredi 20 septembre 2019 a été animée par la présence sur le stand de nombreuses classes d’étudiants des collèges et lycées villeneuvois et des environs. Ils ont été très nombreux à poser des questions sur l'organisation, le fonctionnement et les conditions de recrutement. Le week-end du 21 et 22 a été perturbé par la pluie, mais n'a pas empêché le passage d'un public venu en famille, où les petits enfants étaient particulièrement heureux et fiers de pouvoir prendre place sur la moto gendarmerie. Les visiteurs ont posé beaucoup de questions sur la sécurité routière notamment sur les 80 km/h, le permis à points et les addictions.

Durant ces trois jours, de nombreux adhérents du secteur ont visité le stand à l'exemple de monsieur Walter KRIEGER, chef d'entreprise bienfaiteur. Bernard PARIS a répondu aux nombreuses questions qui lui ont été posées et, avec conviction, a présenté aux visiteurs l'association, ses buts et les actions qu'elle mène au profit des gendarmes de Lot-et-Garonne. L’objectif poursuivi à travers cette participation a été atteint. Mission accomplie ! Le président du comité, Philippe BRUNOT, a remercié Bernard PARIS pour sa fidélité et son engagement qui a contribué à de nouvelles adhésions.

Actualités régionales