Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 325

 

Revue 325Février 2019

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

09-2003-06-013 .jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 212 invités et aucun membre en ligne

24 4 presidentLe soutien des comités nouvellement créé fait partie des missions partagées entre le président national et le président honoraire, appuyés pour cela par les membres du bureau national des Amis de la Gendarmerie.

Le 9 mai 2019, le général de division (2e S) Pierre DURIEUX, président honoraire des Amis de la Gendarmerie, s’est entretenu à Nontron, avec Jean-Paul FAVARD et Alain POINET, respectivement président et vice-président du Comité des Amis de la Gendarmerie de Nontron. Cet entretien a porté essentiellement sur les dernières actions menées par le comité, ainsi que sur les trois projets qui vont être menés d’ici l’été. Jean-Paul FAVARD a souligné l’importance de ces rencontres qui attestent du soutien du siège auprès des comités.

En effet, si la réussite d’un comité repose pour beaucoup sur l’engagement de son président et de son équipe, la bonne compréhension de l’objet de l’association, les possibilités de recherche de dons et de subventions, ainsi que l’expérience des autres comités, sont de nature à démultiplier le développement du comité et permettent de sélectionner les actions les plus pertinentes et les plus significatives.

24 4 conference nontronLe 11 avril 2019 à Nontron, en relation avec les Rotary-Club de Nontron et de Ribérac, le comité des Amis de la Gendarmerie a présenté une conférence animée par deux gradés de la région de gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine, sur le thème « sécurité économique et protection des entreprises ».

Une cinquantaine de personnes étaient présentes dont le sous-préfet de Nontron, accompagné du chef d’escadron Damien COURTON, commandant de la compagnie, ainsi que de quelques élus. Cette conférence suscita un grand intérêt auprès de l’auditoire, en témoigne le nombre très important de questions posées, que ce soit pendant les interventions ou encore à la fin des exposés. Un rafraîchissement offert par les organisateurs permit de poursuivre les échanges entre les intervenants et le public. Cette rencontre était la deuxième organisée en partenariat avec le Rotary Club. Devant le succès rencontré une fois encore, les responsables sont prêts à renouveler l’expérience.

47 reunion bureauDeux fois par an, le président de comité, Philippe BRUNOT, réunit les membres du bureau au cercle mixte de l'EGM 27/2 de Marmande, pour un point de situation concernant la gestion et le fonctionnement du comité. Aussi, malgré les contraintes liées au service, le capitaine (ITA) Patrick TARDY, commandant de l'escadron, a bien volontiers accepté son invitation à assister à la clôture de la réunion semestrielle et au repas qui s'en est suivi, le mercredi 20 mars 2019.

Depuis le 17 novembre 2018, suite à des tensions sociales sans précédent, l'escadron demeure toujours très engagé sur le territoire français. De facto et bien naturellement, les quelques retours à la résidence sont impérativement réservés au repos et à la vie de famille des gendarmes de l’unité. Après un café d’accueil généreusement offert par le gérant, le président, dans son mot d'accueil, a remercié le bureau pour la confiance qu’il affiche et pour son engagement sans faille. En effet, cette année encore il a permis de contribuer au rayonnement de la gendarmerie dans la société civile et de répondre aux cinq bonnes raisons qui animent l'association Les Amis de la Gendarmerie. Lors de la réunion un grand nombre de sujets ont été développés, tels que la situation financière au 31 décembre 2018, la prévision budgétaire pour 2019, la lettre « INFO47 AAGIE », créée par le président et diffusée depuis mai 2018, la situation des effectifs, la feuille de route adressée par le président national, les actions menées en 2018 et celles qui seront lancées en 2019 (Rallye motos EDSR 47, soutien équipes sportives, aides matérielles aux unités de la gendarmerie départementale et à l'escadron de gendarmerie mobile, poursuite de l'accompagnement des comités des fêtes lors des arbres de Noël destinés aux enfants de gendarmes, voyage en Occitanie du 3 au 5 juin 2019...).

À 11h30, les commandants de la compagnie de Marmande et de l'escadron 27/2 ont rejoint la salle de réunion avant la clôture de nos travaux. Chacun en ce qui les concerne s'est exprimé et a répondu aux nombreuses questions posées. Le commandant d'escadron Patrick TARDY, très sollicité en raison des circonstances, a fait un point sur l’engagement de son unité sur Paris, Toulouse et Bordeaux. Bien que des violences inacceptables aient été perpétrées, fort heureusement, aucun blessé n'a été à déplorer à ce jour dans les rangs de l'escadron. Pour terminer, le capitaine confirme son engagement sur Nice suite à la visite officielle du président chinois. Dès son retour à la résidence, l'unité prendra quelques jours de repos avant de s'envoler vers la Guyane. Pour le commandant de compagnie, le chef d'escadron Emmanuel LOCATELLI, l'engagement des gendarmes sur sa zone de compétence a également été très soutenu, pour assurer la sécurité sur les ronds-points tenus par les gilets jaunes. Par ailleurs, il va de soi qu'il a fallu dans le même temps continuer à assurer la sécurité publique et routière. Les deux officiers ont souligné l'importance du soutien du comité dans ces moments où toutes les composantes de la gendarmerie nationale sont fortement éprouvées, physiquement et moralement. En clôture, le président et les membres du bureau leur ont assuré vouloir poursuivre leurs engagements dans l'esprit et dans la lettre. Après la traditionnelle photo de famille et pour remercier les commandants d'unité, un repas en commun a été pris au cercle mixte de l'escadron.

64 3 domitysFaire réviser le Code de la route, tel était l’objectif des deux membres des Amis de la Gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques qui ont franchi la porte de cet établissement, à la rencontre de ses occupants qui, à l’image de beaucoup d’entre nous, avaient besoin de rafraîchir leurs connaissances en la matière.

Ce mercredi 30 janvier après midi une quinzaine de résidents assistèrent à une séance de sensibilisation à la sécurité routière. Au programme figuraient une présentation des nouveaux panneaux de signalisation, des règles de franchissement des sens giratoires et une approche des dangers de l’alcoolémie, facteur important de risques d’accident. Une piqûre de rappel ne peut qu’être profitable à tout le monde, aux anciens, mais aussi aux plus jeunes en ce qui concerne la sécurité routière. Cette réunion fut animée par Jean Claude GUILLORIT et Henri CESTARI, tous deux membres très investis du comité d’Orthez des Amis de la Gendarmerie. Un grand merci pour leur dévouement au sein de l’institution.

LINGER JacquesLongtemps orphelin et unique comité du département de la Gironde, le comité de Bordeaux-Mérignac trouve son président en la personne de Jacques LINGER.

Jusqu’à très récemment, c’est Alain MAILFERT, le fidèle vice-président du comité de Bordeaux, qui gérait les affaires courantes des Amis de la Gendarmerie en Gironde et qui y représentait l’association. Il peut enfin passer le relais à l’adjudant-chef (R) Jacques LINGER, résidant à Beautiran, qui prend ainsi la présidence du comité chef-lieu. Dans le même temps, le comité s’enrichit d’un second vice-président, en la personne du colonel (R) Patrick MARCHETTI, conseiller réserve du commandant de groupement. En tant que correspondant départemental de l’association pour le département, ce dernier aura en charge de poursuivre la démultiplication au niveau des autres compagnies de gendarmerie départementale.

Jacques LINGER est en retraite depuis 2015 après une double carrière, militaire dans l’armée de Terre, puis civile. Engagé dans l’arme blindée cavalerie à Carpiagne en 1973, en formation à l’ENSOA de Saint-Maixent, il a servi successivement au 35e régiment d’infanterie à Belfort, 24e groupe de chasseurs à Tübingen (FFA), compagnie de relève à Berlin (FFA) et enfin à Mailly-le-Camp, successivement au 32e groupement de camp et 62e régiment d’artillerie. « J’ai occupé différents postes de chef de section, officier d’ordinaire, gérant de foyer et de mess. » Jacques LINGER a eu une seconde vie professionnelle dans le tourisme européen puis le transport, comme chef d’un dépôt de 250 véhicules. Il a été réserviste opérationnel au groupement de gendarmerie mobile I/2 de Bouliac.

Actualités régionales