Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 322

 


vignette 322Mai 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

07-2003-06-154.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 149 invités et aucun membre en ligne

44 depart bernard parisLe 25 juillet 2018 dans l'enceinte du centre national d'entraînement des forces de gendarmerie à Saint-Astier, monsieur Bernard PARIS, lieutenant colonel de la réserve citoyenne, a pris congé de son action bénévole d’instructeur de secourisme au profit de la Gendarmerie

En présence de nombreuses autorités civiles et militaires, ainsi que des familles des 320 futurs réservistes opérationnels de gendarmerie, a eu lieu la cérémonie de fin de stage de la préparation militaire gendarmerie des réservistes territoriaux de la Nouvelle Aquitaine. Elle a été présidée par le général Jean-Jacques TACHE, commandant le groupement de gendarmerie départementale de la Vienne, représentant le général de corps d'armée Jean-Pierre MICHEL, commandant la région de gendarmerie de Nouvelle Aquitaine et commandant la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Sud-ouest.

Pour notre fidèle ami Bernard PARIS, ce jour ne fut pas seulement une énième cérémonie de fin de stage. En effet, pour saluer la dernière participation en qualité d'instructeur « secourisme » de Bernard PARIS, lieutenant-colonel de la réserve citoyenne, vice-président du comité du Lot-et-Garonne et délégué de proximité pour le secteur de Villeneuve-sur-Lot, de nombreux amis avaient fait le déplacement. Parmi eux, figuraient le président du comité du Lot-et-Garonne, chef d'escadron (R) et colonel conseiller réserves, avec son porte-drapeau et ses collègues de la réserve citoyenne du groupement de gendarmerie départementale de Lot-et-Garonne, tous adhérents à l'association.

Âgé de 71 ans en septembre 2018, Bernard PARIS, non sans regrets, a souhaité, à l'occasion de cette belle cérémonie très ensoleillée, au milieu de sa famille comme il le dit, tirer sa révérence. Fils de gendarme, il a un « attachement viscéral »  à notre institution qui se concrétise à travers son engagement bénévole au sein des Amis de la Gendarmerie. Cité comme un exemple pour les recrues par ses chefs, volontaire et bénévole en qualité d'instructeur secourisme, il a été régulièrement missionné par le général commandant de région depuis 2012. Il a ainsi formé des centaines, voire des milliers de futurs réservistes opérationnels dans les centres de Mont-de-Marsan et de Saint-Astier. Il entame maintenant un repos bien mérité après ces 6 années de bons et loyaux services durant lesquels il a su transmettre son savoir faire et son savoir être, autant que sa gentillesse. Apprécié de tous, pour sa dernière cérémonie, à l'occasion des répétitions de la cérémonie de fin de stage, ses camarades lui ont confié le rôle du général commandant de région. 

Ce n'est pas pour autant fini pour lui puisque, dans sa qualité de vice-président et délégué du comité du Lot-et-Garonne, notre ami Bernard continuera à transmettre les valeurs de la gendarmerie au sein de notre association, afin de faire connaître, faire apprécier et soutenir la gendarmerie. Enfin dans ces moments de turbulence générés par « l'affaire Benalla » il est important de rappeler « que la gendarmerie que nous soutenons, celle que nous faisons rayonner dans nos comités et dans nos publications, est une force humaine, forte de ses valeurs et du dévouement de ses personnels, qui veille au quotidien sur nos concitoyens et assure la sécurité sur 95 % du territoire de la République ».

64 3 CestariAlors que nous travaillions à la démultiplication par un comité du Pays basque, Henri CESTARI nous a « amené » le comité d’Orthez. Les Amis de la Gendarmerie vont donc se développer dans cette région qui a connu un développement économique par l’exploitation du gaz de Lacq.

Monsieur Henri CESTARI est un président réactif qui s’est d’emblée entouré d’une solide équipe et a tenu à participer au dernier congrès en observateur. Il a mené « une double carrière », civile dans l’industrie aéronautique et militaire dans la réserve. De 1969 à 2006, il fut cadre Sud Aviation-SNIAS-Aérospatiale et EUROCOPTER Essais Sols et EEV Spécialité Bruit puis officier de sécurité adjoint du site de Marignane, auditeur de l’IHEDN. Parallèlement, de 1968 à 2006, il a été officier de réserve au 153e régiment d’infanterie mécanisée de Mutzig durant son service national, en gendarmerie, en 7e région militaire, puis à nouveau en gendarmerie comme conseiller réserve du commandant de légion à Marseille. Il est aujourd’hui colonel honoraire de gendarmerie.

En retraite à Bonnut-en-Béarn depuis 2006, il est engagé dans le bureau de plusieurs associations dont la présidence du comité des membres de la Légion d’honneur. « Je pratique la marche et surtout j’ai une petite chienne prénommée «Neige» qui m’occupe à 200%...  Il me reste donc quelques % pour combler le vide en excédent avec les Amis de la Gendarmerie ! »

64 1 ParachutismeLes Amis de la Gendarmerie du comité du Béarn étaient aux côtés des parachutistes de la Gendarmerie lors du championnat national de parachutisme de la fédération des clubs de la défense et du championnat de France militaire de parachutisme du centre national des sports de la défense qui se sont déroulés du 27 au 31 mai 2018.

Dans l’enceinte du centre de parachutisme de Lasclaveries (Pyrénées-Atlantiques), 70 compétiteurs étaient engagés sur cette compétition. Ils ont participé aux disciplines de précision d'atterrissage, ou de vol relatif en équipe de 3 ou 4 plus un caméraman vidéo en chute. Parmi eux, 5 compétiteurs de la gendarmerie nationale, ont participé à l'épreuve du vol relatif en équipe, mais également en précision d'atterrissage en individuel, pour un militaire. Ces personnels (4 d'actives et 1 réserviste) sont affectés à Satory, à la région de gendarmerie d'Île-de-France, au commandement de la gendarmerie en Martinique et à la gendarmerie de l'air.

Les Amis de la gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques, sous l’impulsion de leur président, Jacques LEROUX-MENESTREY, ont souhaité soutenir cet événement par leur présence, mais aussi par une aide financière. Ils se sont ainsi rapprochés de l’équipe gendarmerie qui a été constituée la première fois en 2015, pour participer aux championnats de France militaire de parachutisme à Vannes. Elle a été engagée à nouveau en 2016 et 2017 pour les interarmes de Bouloc et Châlons-sur-Saône. Les compétiteurs qui composent l'équipe sont le capitaine CHARTRAIN Franck qui totalise 1700 sauts, le gendarme NGUYEN Antoine 1100 sauts, l'adjudant COPPENRATH 1000 sauts, l'adjudant Da VITORIA Franck 700 sauts et le chef d'escadron (R) CASIMIR Bruno 620 sauts. Elle s’est classée 3e en vol relatif à 5 (avec videoman) au championnat de France militaire du centre national des sports de La Défense.

64 Valdemoro 2l’occasion d’une rencontre avec la 10e promotion de l’école de gendarmerie de Tulle en formation à Valdemoro en Espagne, alors que celle-ci terminait un stage à Saint-Astier où se tenait le congrès annuel des Amis de la Gendarmerie, les comités des départements limitrophes avec l’Espagne ont décidé de soutenir le défi social de ces élèves-gendarmes.

Le défi social de la 10e promotion, baptisée « Promotion Garcia », a pour but de venir en aide à une association qui œuvre à améliorer la vie quotidienne de certaines personnes vulnérables. L’objectif est de montrer que la gendarmerie nationale française est une force humaine, au service de la population et à l’écoute des plus faibles. La promotion Garcia conduit ce projet en partenariat avec la Guardia Civil, en créant un évènement visant à lever des fonds. Celui-ci se base sur le concept simple d’une course de 24 heures en relais avec de nombreux divertissements en parallèle. Les fonds sont destinés à l’Association européenne contre les leucodystrophies, dont l’objet est de sensibiliser l’opinion publique sur cette maladie, d’aider et de soutenir les familles concernées, de stimuler la recherche et de développer son action à l’international.

Les comités des Pyrénées-Orientales, de l'Ariège, de la Haute-Garonne, de Tarbes, du Béarn et d’Orthez ont apporté un don de 400 €, afin de soutenir le projet des élèves-gendarmes. Ils contribuent ainsi au rayonnement de la Gendarmerie qui vient de former sa première compagnie d’élèves-gendarmes en Espagne et se font connaître des futurs sous-officiers, dont une partie importante recevra une affectation dans des groupements pyrénéens. Cette action, coordonnée par le général (2s) Christian LAGARDE, président du comité des Pyrénées-Orientales, s’inscrit également dans la logique de développement transfrontalier que ce comité mène depuis plusieurs mois, en relation avec l'association des retraités « Veteranos » des forces armées et de la Guardia Civil.

47 Salle de sportLe 7 mai 2018 à 18h à la caserne VALENCE, avait lieu l’inauguration de la salle des sports « GendBox Agen »,  en présence des Amis de la Gendarmerie du Lot-et-Garonne. Cette belle réalisation qui a bénéficié de nombreux soutiens avant de voir le jour, a reçu l’appui du comité du Lot-et-Garonne des Amis de la Gendarmerie pour l’achat de matériel.

Cette inauguration a réuni de nombreuses autorités de la gendarmerie autour du colonel Sylvain DURET, représentant le général de division Jean-Pierre MICHEL, commandant la région de gendarmerie de Nouvelle- Aquitaine et commandant la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Sud-ouest, le colonel TOUAK commandant du groupement de gendarmerie départementale du Lot-et-Garonne, le lieutenant-colonel Patrice LAMOTE, commandant en second et directeur du club sportif et artistique du 48ème régiment de transmissions, les partenaires et une quarantaine d'adhérents inscrits à ce jour. Aimé Jacquet disait «Donner, recevoir, partager, ces vertus fondamentales du sportif sont de toutes les modes, de toutes les époques. Elles sont le sport ». C'est certainement inspiré de ces propos que l'adjudant Cédric MATTHEEUWS, conseiller concertation auprès du commandant de groupement, a trouvé la motivation pour créer un espace dédié au sport, ouvert à tous les gendarmes du Lot-et-Garonne, aux familles et aux amis de la gendarmerie. Le sport occupe en effet une place importante dans la vie des gendarmes. Sa pratique, devenue nécessaire tant sur le plan physique que mental, a été très souvent associée aux politiques de santé et d'éducation. Mais le sport a aussi acquis, au fil du temps, une utilité sociale et est utilisé comme un outil de cohésion. A partir de ce constat, il était clair que le gendarme avait besoin pour remplir efficacement ses missions, de lieux de pratique adaptés. C'est aujourd'hui chose faite grâce à la pugnacité et aux soutiens apportés à l'adjudant MATTHEEUWS.

Après avoir obtenu le soutien appuyé du commandant de groupement, il fallut tout d'abord trouver un support juridique. Cette étape fut réussie grâce au soutien du club sportif et artistique du 48e  régiment de transmissions d'Agen. Restait trouver un local et un financement pour équiper la salle. Ce fut chose faite après un travail acharné de réhabilitation des spécialiste du service des affaires immobilières du groupement, aidés de nombreux bénévoles. Un local, situé à l'intérieur de la caserne VALENCE, fut rendu opérationnel le 1er janvier 2018. Pour le financement des équipements, c'est le commandant de la région de gendarmerie, puis la Banque française mutualiste, associée à la Société Générale, qui apportèrent les premières contributions. Puis, consécutivement à l'appel lancé au président du comité des Amis de la Gendarmerie, notre association consolida le dernier achat par la remise d'un chèque de 200 €. Aujourd'hui, tout est réuni pour que la salle des sports « GendBox Agen » soit ouverte aux gendarmes. Souhaitons lui  donc longue vie.

A la suite des interventions des autorités et des partenaires, une lettre de félicitations fut remise par le colonel Sylvain DURET à l'adjudant Cédric MATTHEEUWS, pour son engagement dans ce projet. Pour terminer, l'assemblée fut invitée à visiter la salle de sport et à prendre le verre de l'amitié. Ce nouveau don de l’association vient ainsi renforcer les actions déjà entreprises par le comité du Lot-et-Garonne au profit de la gendarmerie.

Actualités régionales