Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 321

 


vignetteFévrier 2018

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

01-06-53-32.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 198 invités et aucun membre en ligne

66 Visite maiAu cours de la même journée du mercredi 30 mai, les adhérents du comité des Amis de la Gendarmerie des Pyrénées-Orientales se sont retrouvés pour découvrir, le matin, la technologie de pointe de la cellule d'investigations criminelles et numériques du groupement de gendarmerie et, l'après-midi, les coursives de la forteresse de Salses, datant du XVe siècle.

Mercredi 30 mai 2018 au matin, une cinquantaine d'amis de la gendarmerie, conduite par son président, le général (2s) Christian LAGARDE, est partie à la découverte de la cellule d'investigations criminelles et numériques (CICN) du groupement de gendarmerie départementale des Pyrénées-Orientales. La CICN, implantée dans l’enceinte de l'escadron 14/6 de gendarmerie mobile de Perpignan, fut présentée de façon passionnante et avec un enthousiasme communicatif, par l'adjudant-chef DOUARD, accompagné de plusieurs de ses personnels. Les visiteurs furent fascinés par la scène de crime reconstituée, le laboratoire voué au traitement des indices et traces d'ADN, ainsi que par l'atelier de recherche des données contenues dans les disques durs et les téléphones portables. La Gendarmerie nationale est un acteur essentiel de la police judiciaire, à laquelle elle consacre 45% de ses missions. Elle se trouve pour ainsi dire en pointe dans le domaine de la criminalistique au plan national.

Après un sympathique déjeuner pris ensemble au cercle-mixte de l'escadron, l'après-midi fut consacré à la visite du célèbre château de Salses, à l'initiative de la dévouée Marie-Françoise, dynamique adhérente du comité. Le château a été édifié à la fin du XVe siècle sur l'emplacement de l'ancien village de Salses, par le génial bâtisseur Francisco RAMIRO-LOPEZ, dépêché dans la région après trois années de travaux sur l'Alhambra de Grenade. Le site présente l'avantage de posséder plusieurs sources. Assiégée, prise et reprise en 1503, 1639 et 1640, la forteresse fut définitivement conquise par les troupes françaises en 1642. Le traité des Pyrénées de 1659, redessina les territoires et rattacha le Nord de la Catalogne au royaume de France. C'est ainsi que la forteresse perdit de son importance stratégique. Elle fut toutefois partiellement restaurée et restructurée par VAUBAN à partir de 1691 et cela malgré l'opposition formelle de LOUVOIS. Éblouis, émerveillés, des images plein la tête, les adhérents se  séparèrent en fin de journée, impatients de se retrouver pour de nouvelles découvertes inattendues et hautes en couleurs.

66 Visite cerbere association amis gendarmerieA l’occasion d’une rencontre avec la 10e promotion de l’école de gendarmerie de Tulle en formation à Valdemoro en Espagne, alors que celle-ci terminait un stage à Saint-Astier où se tenait le congrès annuel des Amis de la Gendarmerie, les comités des départements limitrophes avec l’Espagne ont décidé de soutenir le défi social de ces élèves-gendarmes.

Le défi social de la 10e promotion, baptisée « Promotion Garcia », a pour but de venir en aide à une association qui œuvre à améliorer la vie quotidienne de certaines personnes vulnérables. L’objectif est de montrer que la gendarmerie nationale française est une force humaine, au service de la population et à l’écoute des plus faibles. La promotion Garcia conduit ce projet en partenariat avec la Guardia Civil, en créant un évènement visant à lever des fonds. Celui-ci se base sur le concept simple d’une course de 24 heures en relais avec de nombreux divertissements en parallèle. Les fonds sont destinés à l’Association européenne contre les leucodystrophies, dont l’objet est de sensibiliser l’opinion publique sur cette maladie, d’aider et de soutenir les familles concernées, de stimuler la recherche et de développer son action à l’international.

Les comités des Pyrénées-Orientales, de l'Ariège, de la Haute-Garonne, de Tarbes, du Béarn et d’Orthez ont apporté un don de 400 €, afin de soutenir le projet des élèves-gendarmes. Ils contribuent ainsi au rayonnement de la Gendarmerie qui vient de former sa première compagnie d’élèves-gendarmes en Espagne et se font connaître des futurs sous-officiers, dont une partie importante recevra une affectation dans des groupements pyrénéens. Cette action, coordonnée par le général (2s) Christian LAGARDE, président du comité des Pyrénées-Orientales, s’inscrit également dans la logique de développement transfrontalier que ce comité mène depuis plusieurs mois, en relation avec l'association des retraités « Veteranos » des forces armées et de la Guardia Civil.

34 Bac proEn partenariat avec la région de gendarmerie et les réservistes citoyens, le comité de l’Héraut des Amis de la Gendarmerie s’est engagé comme partenaire d’un projet pédagogique visant à lutter contre la radicalisation.

Le jeudi 3 mai 2018, au sein de l’état-major de la gendarmerie de Montpellier, quartier LEPIC, une quinzaine d’élèves du lycée Pierre MENDES-FRANCE de Montpellier, accompagnés par plusieurs professeurs de leur établissement, ont été accueillis par la Réserve citoyenne de la Gendarmerie et les Amis de la Gendarmerie, dans le cadre d’un projet pédagogique sur le thème de la radicalisation. Après un pot d’accueil, offert par le comité de l’Hérault, le projet fut présenté aux élèves. Pour les préparer, ils bénéficieront du soutien d’intervenants, tous membres des Amis de la Gendarmerie. Sont ainsi intervenus dans les échanges avec le public, Emmanuel TERRIER, maître de conférence, Nelly SUEUR, Psychologue, Olivier GRENON-ANDRIEU, chef d’entreprise, Catherine CHANEAC, avocate, Stéphann THEVENON, lieutenant-colonel (er) de gendarmerie et président du comité départemental de l’Hérault des Amis de la Gendarmerie, et le colonel François ROUGIER, officier adjoint commandement de l’état-major de la région et coordinateur du projet pour la gendarmerie.

Ces élèves de première, en formation bac pro Accueil - Relation clients et usagers, sont impliqués dans le cadre de leur formation dans un programme d’action mondial de la jeunesse (projet In Sight) initié par l’ONU. Le projet est financé dans le cadre d'un programme européen ERASMUS+ (piloté par la DAREIC de l'Académie de Montpellier), selon le "modèle des Nations-Unies". Ce programme qui comporte quatre domaines prioritaires : participation, promotion, partenariat et harmonisation, rapproche ainsi l'ONU de la jeunesse dans une logique européenne. Trois ou quatre élèves de cette classe seront sélectionnés pour participer à la mise en scène d’ateliers qui se dérouleront en Angleterre en 2019. Le comité de l’Hérault, contribuera d’ailleurs au frais de séjour par une subvention. Ces ateliers de l’ONU ont pour but de donner aux étudiants et à l'encadrement une formation générale aux règles de procédure de l'Assemblée générale, aux phases de débat et de prise de décision dans les commissions de l'Assemblée. Concernant le choix du thème de la radicalisation par cette classe de Bac Pro, il s’agit de pouvoir exposer les questions et les préoccupations qui affectent leur univers sur cette question particulièrement sensible et de partager leur avis et opinion avec des milliers de gens de partout dans le monde. Ils pourront aussi débattre d’autres questions portant notamment sur l'éducation, l'environnement, ou la violence et les conflits, ou bien le VIH/sida, la santé ou les droits de l'homme.

La seconde partie de l’intervention a porté sur une présentation de quelques unités spécifiques et des moyens de la Gendarmerie. Ainsi, des gendarmes ont présenté à ces jeunes la cellule d’identification criminelle qui avait mis en place, pour l’occasion, une scène de crime interactive. Puis, ces lycéens ont rencontré et échangé avec les gendarmes du PSIG de Castelnau-le-Lez qui ont réalisé des démonstrations dynamiques d’interpellations, avec le concours de l’équipe cynophile du groupe d’intervention cynophile de l’Hérault. Les élèves comme leurs professeurs ont particulièrement apprécié cet après-midi « citoyen » et de découverte de la gendarmerie qui s’est clôturé par un verre de l’amitié.

66 Saint patronLes Amis de la Gendarmerie du comité des Pyrénées-Orientales ont participé, le 13 avril 2018, à la fête du saint patron des retraités militaires espagnols, à l’invitation de leurs homologues Ibères.

Répondant à l'invitation du président de l'association des retraités « Veteranos » des forces armées et de la garde civile, une délégation des Amis de la Gendarmerie des Pyrénées-Orientales s'est rendue à Figuéres en Espagne, à l'occasion de la célébration du saint patron des « Vétéranos », Saint Hermenegildo. Prince Wisigoth (vers 560-585), il fut martyrisé en raison de sa conversion de l'arianisme au christianisme nicéen (catholicisme) puis canonisé par le Pape Sixte Quint au XVIe siècle.

Le comité des Pyrénées-Orientales, emmené par son vice-président Christian ERRE, accompagné par Pierre IGLESIAS, a participé à l'office religieux en présence des militaires d'active et retraités de toutes les armées. Cette cérémonie religieuse a été célébrée avec beaucoup de dévotion et d'émotion. Du fait de la présence de représentants français, un hommage a été rendu au courage et au sacrifice du colonel Arnaud  BELTRAME, pour lequel une intention particulière de prière a ensuite été prononcée.

Ce moment de recueillement fut suivi d'un vin d'honneur qui a permis d'échanger avec les militaires espagnols et de faire connaître l'organisation et les objectifs des Amis de la Gendarmerie. Cette rencontre fut très enrichissante, elle contribue ainsi à la mise en place du jumelage avec l'association « la hermandad de las fuerzas armadas y de la guardia civil » qui est une association dont la structure et le fonctionnement sont très proches de la nôtre.

11 motoComme chaque année depuis 2012, les journées de la moto et de la sécurité routière sont organisées par les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de l'Aude en partenariat avec le moto club de Palaja. Les Amis de la Gendarmerie étaient présents pour la 2e année consécutive, afin de faire connaître l'association.

Les 7 et 8 avril 2018, malgré une météo capricieuse, la 7e édition des journées de la moto fut l'occasion pour un grand nombre de pilotes inscrits, de s'exercer sur un plateau de maniabilité et mettre à niveau leurs connaissances du code de la route. Les Amis de la Gendarmerie, représentés par le lieutenant-colonel (er) Jean-Luc RUGA, président du comité de l'Aude et Roger DE SAINT-NICOLAS, ont partagé un stand avec les gendarmes de l'EDSR, dans le hall d'exposition des motos. Ils ont répondu aux diverses sollicitations des visiteurs, venus très nombreux à cette manifestation. Ceux-ci avaient encore à l’esprit le terrible drame survenu quelques jours auparavant à Trèbes. Ils ont souvent souligné leur admiration pour le courage de notre camarade le colonel Arnaud BELTRAME.

La présentation de notre association au micro de l'animateur de la radio CHERIE FM, présente au salon, a constitué un moment fort de cette manifestation, puisqu'à l'issue de cette intervention, un large public s'est présenté au stand des Amis de la Gendarmerie pour découvrir la vie de l'association. Ces rencontres devraient permettre au comité de voir de nouveaux membres au sein de l'association.

Actualités régionales