Les Amis de la Gendarmerie

45 Boulevard Vincent Auriol - 75013 PARIS - Tél. 01 45 83 71 49 - Siret 78485677500035

Revue n° 319


revue 319Août 2017 

Vidéo gendarmerie n° 1

1GD

Vidéo gendarmerie n° 2

2GM

Vidéo gendarmerie n° 3

Gendarmerie maritime

Vidéo gendarmerie n° 4

Forces aériennes de gendarmerie

Vidéo Association n°1

Présentation Association

Vidéo Association n°2

Adhésion à l'Association des Amis de la Gendarmerie

00-05-85-37.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 51 invités et aucun membre en ligne

48 1 Teisier

Afin de préfigurer la démultiplication des comités en Lozère, le comité éponyme change de nom et devient le comité de Mende. Alain TEISSIER y succède à Emile MARILHET comme président de comité.

Dans le cadre d’une succession préparée et assumée, monsieur Alain TEISSIER prend la suite de monsieur Emile MARILHET qui, depuis deux ans, avait relancé l’activité en Lozère. Alain est retraité, retiré à Mende. Certifié d’électronique des Arts et Métiers, il a été enseignant au lycée professionnel du Sacré-Cœur à Saint-Chely-d’Apcher pendant 35 ans. Élu local de Saint-Julien-d’Arpaon pendant 36 ans sans discontinuer, il en fut maire pendant quatre mandats de 1977 à 1996. Après un service militaire au 24ème groupe de chasseurs en Allemagne, il fut, dans la réserve, instructeur à la préparation militaire et chef de section au 81ème régiment d’infanterie à l’école d’application de l’infanterie de Montpellier, puis commandant de la réserve citoyenne.

Il a été membre actif de très nombreuses associations et en particulier président-fondateur de quatre d’entre elles : les anciens élèves de l’école professionnelle des cadres d’Alès en 1964, la société Sidi-Brahim Lozère en 1984, le comité du souvenir français en 1986 et la société de tir de Saint-Chely-d’Apcher de 1976 à 2004. Chevalier de l’ordre national du Mérite, il est médaillé de la Jeunesse et des Sports, du Souvenir Français et de la Société d’encouragement au bien. Nous souhaitons bienvenue à un président qui s’appuie sur une très riche expérience et une excellente connaissance de la Lozère.

 

11 DProx 1Sous l'impulsion de son président, le lieutenant-colonel (er) Jean-Luc RUGA, le comité de l'Aude clôture son organisation par la mise en place de délégués de proximité au niveau des  trois compagnies du département.

La structuration des comités constitue une des priorités pour notre association. Outre la désignation d’un trésorier et d’un secrétaire, il est nécessaire de mettre en place des délégués de proximité. C’est une fonction déterminante pour le développement et le fonctionnement de l’association. Les délégués de proximité sont chargés de constituer des réseaux d’adhérents avec qui ils entretiennent des liens par une relation de proximité. Ils animent ce réseau et participent à la relance téléphonique des adhérents en retard de renouvellement de cotisation. Ils peuvent préfigurer la création de comités à part entière, infra départementaux, lorsque les effectifs et les caractéristiques locales le justifient.

11 DProx 211 DProx 3C’est ainsi qu’à la compagnie de Carcassonne, Frédéric ECOUTIN a été présenté au chef d'escadron Stéphane CARIO. A la compagnie de Limoux, le chef d'escadron Marie-Isabelle SERROR a accueilli le colonel (er) Gilbert SIMON. Enfin,  pour la compagnie de Narbonne, c’est Cyrille GRIFFET qui occupe les fonctions de délégué de proximité auprès du chef d'escadron Christophe GALTIER. Le comité de l’Aude s'inscrit résolument dans la politique de l'association visant à avoir plus de proximité avec les adhérents et développer les liens avec les unités de gendarmerie locales pour mieux la faire connaître, la faire apprécier et la soutenir.

 

 

66 salon inventions 2017 association amis gendarmerieAprès le succès des sept premières éditions, l'association de Languedoc-Roussillon des inventeurs et créateurs (ALRIC), en collaboration avec la municipalité de Barcarès et en partenariat avec le comité des Pyrénées-Orientales pour la seconde fois, a organisé son huitième salon les samedi 21 et dimanche 22 octobre dans la magnifique salle de réception au Mas de l'Ille à Barcarès.

Le président Jacques BRISTIEL, également adhérent depuis plusieurs décennies des  Amis de la Gendarmerie, a créé cette association, il y a huit ans, afin de rassembler toutes les personnes ayant en commun la passion de la création et de l'invention. Cette opération qui regroupait une cinquantaine d'inventeurs, dont une vingtaine de lauréats du concours Lépine de Paris, des membres du club « del inventores de Barcelone », des représentants des grandes écoles d'ingénieurs, attire chaque année plusieurs milliers de visiteurs. C'était l'occasion de faire connaître « Les Amis de la Gendarmerie » et, au travers de l'association... la Gendarmerie. Notre présence à cette manifestation se justifiait également par le fait que l'invention est une discipline essentielle pour évoluer dans le temps. Elle permet à la technologie de s'orienter vers l'étude raisonnée dans l'application des métiers et de proposer, en particulier, une réponse adaptée aux besoins constants de moderniser la capacité opérationnelle de la gendarmerie. Ainsi, cette belle institution républicaine peut assurer une sécurité de qualité et efficiente pour tous les citoyens dans le respect des libertés individuelles. Sans l'invention et la création, la Gendarmerie ne pourrait pas faire face aux enjeux stratégiques de demain.

C'est dans ce cadre et pour cela que le comité des Pyrénées-Orientales des Amis de la Gendarmerie a répondu présent cette année encore, comme partenaire de cette opération qui a mis en évidence que l'institution savait allier « traditions et modernité ». Ces deux journées furent l'occasion, outre de permettre à l'association de rayonner, de faire adhérer une dizaine de personnes qui partagent les valeurs de la Gendarmerie, dont un bienfaiteur.

 

66 saint ferreol association amis gendarmerieC'est après une année d'activités bien chargée que les membres du bureau du comité des Pyrénées-Orientales ont décidé d'organiser le jeudi 1er juin 2017, dans les jardins de l'ermitage de Saint-Ferréol près de Céret, une journée conviviale de cohésion avec leurs conjoints.

Le jeudi 1er juin dès 9h du matin, par une journée qui s'annonçait ensoleillée, une activité particulière est venue troubler le calme habituel de l'écrin mystique et magique de l'ermitage de Saint-Ferréol. Des tables ont été  dressées, une sono installée et, plus tard, dans un endroit autorisé,  un feu a été allumé avec des ceps de vigne. Puis, des personnes sont arrivées les unes après les autres, les bras chargés de nourriture, des mets confectionnés avec passion. Il s'agissait en fait des quinze membres du bureau du comité des Amis de la Gendarmerie, accompagnés de leurs épouses et parfois de membres de leur famille, auxquels s'étaient joints, le commandant en second de la compagnie de Céret ainsi que le maire d'Oms, commune mitoyenne très proche de l'ermitage.

Ainsi, l'année d'activité du comité, qui se superpose à l'année scolaire, prit fin de façon conviviale. Les mois de juillet et août ne sont habituellement pas propices au rayonnement, tant les adhérents sont occupés à consacrer leurs vacances estivales aux membres de leur famille. L'entame de cette rencontre gastronomique se concrétisa donc  par la cargolade, met typique du pays catalan qui a pour vocation de mettre les papilles en ébullition. Elle fut suivie d'un repas copieux avec grillades, sur feu de ceps de vigne, le tout arrosé d'un élixir rosé et d'un non moins fameux nectar de robe rouge, tous deux en provenance de l’Ardèche et gouleyants à souhait. Cette rencontre se déroula dans une ambiance musicale rondement menée par notre adhérent et DJ, Gilbert LACOURT. Pour faciliter la digestion, une partie de pétanque fut organisée, au cours de laquelle se révélèrent quelques talents insoupçonnés. C'est vers 20h30 que le groupe se résigna à se séparer pour reprendre de plus belle et avec enthousiasme en septembre. Une nouvelle année 2017/2018 dont l'agenda est déjà bien rempli. 

34 Midi libre association amis gendarmerieLe mercredi 31 mai 2017 en soirée, une délégation des Amis de la Gendarmerie, conduite par son président le lieutenant-colonel Stéphann THEVENON, a visité les locaux du Midi Libre à Saint-Jean-de-Védas dans l’Hérault.

Après un  bref rappel  de l’histoire de la presse pendant la seconde guerre mondiale et son organisation au lendemain de ce  conflit,  le guide de la visite a conduit les participants dans le secteur des rédactions, où de nombreuses informations sur la collecte, le montage et la présentation des articles, mais aussi sur l’accès au journal numérique, leur ont été données. Poursuivant ce voyage à l’intérieur de cette grande entreprise qui emploie quelque 800 personnes, la délégation s’est immergée dans l’univers des ‘’tours’’ qui déroulent des tonnes de papier, qui impriment photos et articles lithographiés sur des planches en aluminium. Du  brouhaha de ces imposantes machines, les  adhérents de l’association sont passés au secteur de contrôle de la qualité des impressions, zone dans laquelle des techniciens traquent à la loupe les imperfections. L’étape suivante portait sur le local de stockage du papier, où chaque rouleau entreposé pèse une tonne : impressionnant !

Enfin, la dernière étape de la visite a permis à chaque membre de récupérer le journal du lendemain, dans le local dédié aux chaînes de distribution qui séparent l’ensemble des éditions. Cette visite très intéressante a été facilitée par Bernard GIRAUD, vice-président du comité et correspondant de presse au Midi Libre. Le quotidien n’a pas manqué d’insérer un encart dans le journal du lendemain pour relater cet évènement et citer la visite des Amis de la Gendarmerie.

Actualités régionales